259

RAZZABASTARDA

0h 1min
2021
Story of RAZZABASTARDA
RAZZABASTARDA Roman (Alessandro Gassman) est un immigré roumain, en Italie depuis de longues années. Il vit dans une banlieue sordide au milieu des voitures qu’il est censé réparer. C’est qu’en fait avec son associé Geco (Manrico Gammarota) il a un commerce bien plus lucratif. Il n’est pas fier de dealer, il avait fait voeu à la Madone d’arrêter. Ça reste son but, mais pour l’instant il doit entretenir son grand fils Nicu (Giovanni Anzaldo) en qui il place tous ses espoirs. Mais Nicu a de mauvaises fréquentations. De plus, au lieu d’aller en classe, il préfèrerait seconder son père dans son trafic.   Les cinéastes italiens sortent rarement des sentiers battus, mais Alessandro Gassman y est arrivé du premier coup. Son film est tiré d’une pièce de théâtre américaine et adaptée à la réalité italienne. Ses personnages sont des marginaux roumains qui vivent dans un monde à part. Ils sont déplaisants et de fait ils ne plaisent pas aux Italiens ; ils restent enfermés dans un microcosme violent et en marge des lois. Gassmann et ses comédiens interprètent excellemment ces individus qui évoluent dans des milieux plausibles et bien rendus. […] Razzabastarda est probablement le meilleur premier film de la saison. Avec ce film tellement éloigné des canons habituels du cinéma italien actuel, Gassmann paraît mûr et capable de choix tout à fait personnels. Stefano AMADIO, cinemaitaliano.info, 17 avril 2013   Alessandro Gassmann (1965), fils de Vittorio, a débuté très tôt sa carrière de comédien qui comprend actuellement plus de quarante films et trente téléfilms. Il alterne avec bonheur des comédies légères et des rôles plus complexes dans des films d’auteur (Il bagno turco, Ferzan Özpetek, 1997 ; Caos calmo, Antonello Grimaldi, 2008…). Razzabastarda est sa première réalisation.
    • RAZZABASTARDA

      Roman (Alessandro Gassman) est un immigré roumain, en Italie depuis de longues années. Il vit dans une banlieue sordide au milieu des voitures qu’il est censé réparer. C’est qu’en fait avec son associé Geco (Manrico Gammarota) il a un commerce bien plus lucratif. Il n’est pas fier de dealer, il avait fait voeu à la Madone d’arrêter. Ça reste son but, mais pour l’instant il doit entretenir son
      grand fils Nicu (Giovanni Anzaldo) en qui il place tous ses espoirs. Mais Nicu a de mauvaises fréquentations. De plus, au lieu d’aller en classe, il préfèrerait seconder son père dans son trafic.

       

      Les cinéastes italiens sortent rarement des sentiers battus, mais Alessandro Gassman y est arrivé du premier coup. Son film est tiré d’une pièce de théâtre américaine et adaptée à la réalité italienne. Ses personnages sont des marginaux roumains qui vivent dans un monde à part. Ils sont déplaisants et de fait ils ne plaisent pas aux Italiens ; ils restent enfermés dans un microcosme violent et en marge des lois. Gassmann et ses comédiens interprètent excellemment ces individus qui évoluent dans des milieux plausibles et bien rendus. […] Razzabastarda est probablement le
      meilleur premier film de la saison. Avec ce film tellement éloigné des canons habituels du cinéma italien actuel, Gassmann paraît mûr et capable de choix tout à fait personnels.

      Stefano AMADIO, cinemaitaliano.info, 17 avril 2013

       

      Alessandro Gassmann (1965), fils de Vittorio, a débuté très tôt sa carrière de comédien qui comprend actuellement plus de quarante films et trente téléfilms. Il alterne avec bonheur des comédies légères et des rôles plus complexes dans des films d’auteur (Il bagno turco, Ferzan Özpetek, 1997 ; Caos calmo, Antonello Grimaldi, 2008…). Razzabastarda est sa première réalisation.

    • Réalisation
      Alessandro Gassman
    • Scénario
      Alessandro Gassmann, Vittorio Moroni, d’après la pièce de théâtre Cuba and His Teddy Bear de Reinaldo Povod
    • Image
      Federico Schlatter
    • Montage
      Marco Spoletini
    • Musique
      Pivio, Aldo De Scalzi
    • Producteur (s)
      Cristiano Cucchini, Massimiliano Di Lodovico
    • Productions
      Cucchini, DAP Italy - De Angelis Group, Rai Cinema, avec la contribution du MiBAC et le soutien de Latina Film Commission
    • Vente à l’étranger
      Moviemax Media Group
    • Interprètes
      Alessandro Gassmann, Giovanni Anzaldo, Manrico Gammarota, Matteo Taranto, Madalina Ghenea, Michele Placido, Gianluca Morini, Sergio Meogrossi
    • Année
      2012
    • Durée
      1h 46
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    • Citation
      Je ne suis pas venu en Italie pour dealer, mais quand on est roumain et qu’on a fait de la tôle, qu’est-ce qu’on peut faire ? 
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom