SONG ‘E NAPULE

0h 1min
2021
Story of SONG ‘E NAPULE
SONG 'E NAPULE

Paco Stillo (Alessandro Roja) est un jeune pianiste diplômé du conservatoire, mais à Naples comme ailleurs la musique classique ne nourrit pas forcément son homme. Mais à Naples comme ailleurs, ou peut-être plus, il y a toujours un homme politique prêt à donner un coup de pouce à un jeune de talent : c’est ainsi que Paco se retrouve dans la police, affecté à des tâches de bureau. Mais voilà que le commissaire Cammarota (Paolo Sassanelli) a besoin d’un musicien. Il monte une opération de commando pour arrêter Ciro Serracane (Peppe Servillo), un tueur impitoyable dont personne ne connaît le visage. Cammarota a appris que Serracane sera invité au mariage de la fille d’un boss de la camorra qui a pour l’occasion loué les services d’une vedette locale de la chanson, Lollo Love (Giampaolo Morelli) et de son groupe. Paco doit se faire embaucher à la place du claviériste préalablement arrêté par la police. Sous le pseudonyme de Paco Dinamite, il parvient à se faire accepter par le groupe et il va donc pouvoir entrer dans la villa fortifiée du boss de la camorra.

 

Le cinéma des Manetti Bros est fait d’hybridations et de contaminations. Dans Song ‘e Napule, ils créent un mix de chansons et de personnages où la musique néo-mélodique napolitaine se mêle à des thèmes qui rappellent ceux de Stelvio Cipriani (auteur de musiques de films policiers des années 1970, ndlr) ou de Shaft, l’un des films les plus typiques du genre.

C’est vraiment le son et son hétérogénéité qui amalgament la composante la plus dramatique, l’enquête du commissaire Cammarota et de ses hommes, à l’autre composante plus sentimentale et humoristique, les vicissitudes de Paco aux prises avec sa nouvelle vie et qui tombe amoureux de la jolie sœur du chanteur, comme dans la meilleure tradition de la chanson napolitaine.

Carlo Cerofolini, ondacinema.it

 

Les Manetti Bros (Marco, 1968, Antonio, 1970) mêlent dans leurs films cinéphilie et goût marqué pour les genres qu’ils réinterprètent avec un humour décalé. Du film d’horreur, Zora la vampira (2000), au thriller, à la science-fiction, jusqu’à la comédie musicale et policière Song ‘e napule, leur 7e long-métrage.

    • SONG 'E NAPULE

      Paco Stillo (Alessandro Roja) est un jeune pianiste diplômé du conservatoire, mais à Naples comme ailleurs la musique classique ne nourrit pas forcément son homme. Mais à Naples comme ailleurs, ou peut-être plus, il y a toujours un homme politique prêt à donner un coup de pouce à un jeune de talent : c’est ainsi que Paco se retrouve dans la police, affecté à des tâches de bureau. Mais voilà que le commissaire Cammarota (Paolo Sassanelli) a besoin d’un musicien. Il monte une opération de commando pour arrêter Ciro Serracane (Peppe Servillo), un tueur impitoyable dont personne ne connaît le visage. Cammarota a appris que Serracane sera invité au mariage de la fille d’un boss de la camorra qui a pour l’occasion loué les services d’une vedette locale de la chanson, Lollo Love (Giampaolo Morelli) et de son groupe. Paco doit se faire embaucher à la place du claviériste préalablement arrêté par la police. Sous le pseudonyme de Paco Dinamite, il parvient à se faire accepter par le groupe et il va donc pouvoir entrer dans la villa fortifiée du boss de la camorra.

       

      Le cinéma des Manetti Bros est fait d’hybridations et de contaminations. Dans Song ‘e Napule, ils créent un mix de chansons et de personnages où la musique néo-mélodique napolitaine se mêle à des thèmes qui rappellent ceux de Stelvio Cipriani (auteur de musiques de films policiers des années 1970, ndlr) ou de Shaft, l’un des films les plus typiques du genre.

      C’est vraiment le son et son hétérogénéité qui amalgament la composante la plus dramatique, l’enquête du commissaire Cammarota et de ses hommes, à l’autre composante plus sentimentale et humoristique, les vicissitudes de Paco aux prises avec sa nouvelle vie et qui tombe amoureux de la jolie sœur du chanteur, comme dans la meilleure tradition de la chanson napolitaine.

      Carlo Cerofolini, ondacinema.it

       

      Les Manetti Bros (Marco, 1968, Antonio, 1970) mêlent dans leurs films cinéphilie et goût marqué pour les genres qu’ils réinterprètent avec un humour décalé. Du film d’horreur, Zora la vampira (2000), au thriller, à la science-fiction, jusqu’à la comédie musicale et policière Song ‘e napule, leur 7e long-métrage.

    • Réalisation
      Marco Manetti, Antonio Manetti (Manetti Bros)
    • Scénario
      Antonio Manetti, Marco Manetti, Michelangelo La Neve, Giampaolo Morelli
    • Image
      Francesca Amitrano
    • Montage
      Federico Maria Maneschi
    • Musique
      Pivio, Aldo De Scalzi
    • Producteur (s)
      Luciano Martino, Lea Martino, Dania Martino
    • Productions
      Devon Cinematografica, Rai Cinema, avec le soutien de la Film Commission Regione Campania
    • Vente à l’étranger
      Rai Com
    • Interprètes
      Alessandro Roja, Giampaolo Morelli, Paolo Sassanelli, Serena Rossi, Peppe Servillo, Carlo Buccirosso, Antonio Pennarella, Ciro Petrone, Juliet Esey Joseph, Antonello Cossia, Franco Ricciardi
    • Année
      2013
    • Durée
      1h 54
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    • Citation
      Mais qui c’est ce Lollo Love ? – Une star. À Naples et environs
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom