STORIA DI RAGAZZI E DI RAGAZZE

HISTOIRE DE GARÇONS ET DE FILLES

0h 1min
1989
Story of STORIA DI RAGAZZI E DI RAGAZZE
STORIA DI RAGAZZI E DI RAGAZZE HISTOIRE DE GARÇONS ET DE FILLES

Février 1936. Au village de Porretta Terme se préparent les fiançailles de Silvia (Lucrezia Lante della Rovere), fille d'une modeste famille de la campagne, et d'Angelo (Davide Becchini), fils d'une famille aisée de Bologne. La famille villageoise tient à fêter l'événement par un banquet somptueux regroupant le plus d'invités possible. Tandis que Giulio (Alessandro Haber), le père de Silvia, se lamente à l'idée que sa jeune maîtresse ait pu avoir comme autres amants tous les hommes du village, chacun s'active à la confection du grand repas. Pour l'occasion, arrive l'oncle Domenico (Felice Andreasi), accompagné d'une belle et douce blonde bien plus jeune que lui, Valeria (Valeria Bruni Tedeschi), une présence qui ne fait pas l'unanimité.

À Bologne, dans la famille d'Angelo quelque peu inquiète, c'est l’agitation du départ. Voyage en train jusqu'à la petite gare de Porretta Terme, puis en voiture - automobile ou à cheval - jusqu'à la ferme. Les deux familles qui ne se connaissent pas et que tout oppose, se rencontrent enfin. Les agapes commencent. Se révèlent alors les désirs et les déceptions cachées de la plupart des convives, pendant que les enfants courent dans la montagne en écoutant les anges battre des ailes au-dessus de leur tête.

 

« J'ai voulu remettre en scène, sans trop de nostalgie et de complaisance, l'Italie d'il y a cinquante ans, à des années-lumière de l'Italie actuelle, sur le plan des comportements, des aspirations, des tensions. Ce film est d'abord l'histoire, dans les Apennins, à la limite de la Toscane et de l'Émilie, d'un repas et de ce que les invités ont fait et se sont dit ce jour-là. Mais c'est aussi et surtout l'histoire plus intime et plus secrète de ce qui ne se dit pas officiellement et qui est resté caché au plus profond des cœurs. »

Pupi Avati

  Histoire de garçons et de filles, le dernier film de Pupi Avati, auteur italien iniquement méconnu ici, sort en France en couleurs, et en noir et blanc dans une salle du Quartier latin.

A l'automne dernier, c'est dans cette version qu'il était présenté hors compétition au Festival de Venise, où il recevait un accueil chaleureux. On saluait le charme, l'authenticité, la justesse troublante de ce tableau familial, on glosait surtout sur l'opportunité, la rareté, la beauté de son noir et blanc.

Pupi Avati l'a voulu ainsi. Il raconte une histoire qui lui est proche : le repas de fiançailles campagnardes qu'il décrit est celui de ses parents, les années qu'il évoque sont celles du fascisme, années " noires " s'il en fut... Sa mémoire, décidément, refuse de rêver cette période en couleurs. Et affermit sa volonté de créateur. Le Monde, 19 avril 1990

.

    • STORIA DI RAGAZZI E DI RAGAZZE

      HISTOIRE DE GARÇONS ET DE FILLES

      Février 1936. Au village de Porretta Terme se préparent les fiançailles de Silvia (Lucrezia Lante della Rovere), fille d'une modeste famille de la campagne, et d'Angelo (Davide Becchini), fils d'une famille aisée de Bologne. La famille villageoise tient à fêter l'événement par un banquet somptueux regroupant le plus d'invités possible. Tandis que Giulio (Alessandro Haber), le père de Silvia, se lamente à l'idée que sa jeune maîtresse ait pu avoir comme autres amants tous les hommes du village, chacun s'active à la confection du grand repas. Pour l'occasion, arrive l'oncle Domenico (Felice Andreasi), accompagné d'une belle et douce blonde bien plus jeune que lui, Valeria (Valeria Bruni Tedeschi), une présence qui ne fait pas l'unanimité.

      À Bologne, dans la famille d'Angelo quelque peu inquiète, c'est l’agitation du départ. Voyage en train jusqu'à la petite gare de Porretta Terme, puis en voiture - automobile ou à cheval - jusqu'à la ferme. Les deux familles qui ne se connaissent pas et que tout oppose, se rencontrent enfin. Les agapes commencent. Se révèlent alors les désirs et les déceptions cachées de la plupart des convives, pendant que les enfants courent dans la montagne en écoutant les anges battre des ailes au-dessus de leur tête.

       

      « J'ai voulu remettre en scène, sans trop de nostalgie et de complaisance, l'Italie d'il y a cinquante ans, à des années-lumière de l'Italie actuelle, sur le plan des comportements, des aspirations, des tensions. Ce film est d'abord l'histoire, dans les Apennins, à la limite de la Toscane et de l'Émilie, d'un repas et de ce que les invités ont fait et se sont dit ce jour-là. Mais c'est aussi et surtout l'histoire plus intime et plus secrète de ce qui ne se dit pas officiellement et qui est resté caché au plus profond des cœurs. »

      Pupi Avati

       

      Histoire de garçons et de filles, le dernier film de Pupi Avati, auteur italien iniquement méconnu ici, sort en France en couleurs, et en noir et blanc dans une salle du Quartier latin.

      A l'automne dernier, c'est dans cette version qu'il était présenté hors compétition au Festival de Venise, où il recevait un accueil chaleureux. On saluait le charme, l'authenticité, la justesse troublante de ce tableau familial, on glosait surtout sur l'opportunité, la rareté, la beauté de son noir et blanc.

      Pupi Avati l'a voulu ainsi. Il raconte une histoire qui lui est proche : le repas de fiançailles campagnardes qu'il décrit est celui de ses parents, les années qu'il évoque sont celles du fascisme, années " noires " s'il en fut... Sa mémoire, décidément, refuse de rêver cette période en couleurs. Et affermit sa volonté de créateur.

      Le Monde, 19 avril 1990

      .

    • Réalisation
      Pupi Avati
    • Scénario
      Pupi Avati
    • Image
      Pasquale Rachini
    • Montage
      Amedeo Salfa
    • Musique
      Riz Ortolani
    • Producteur (s)
      Antonio Avati, Pupi Avati, Emanuela Guzzardi, Giorgio Leopardi, Gianfranco Piccioli
    • Productions
      Duea Film, Unione Cinematrografica Internazionale, Rai Uno
    • Interprètes
      Lucrezia Lante della Rovere, Davide Bechini, Felice Andreasi, Massimo Bonetti, Alessandro Haber, Angiola Baggi, Enrica Maria Modugno, Anna Bonaiuto, Mattia Sbragia, Claudio Botosso, Valeria Bruni Tedeschi, Lina Bernardi
    • Année
      1989
    • Durée
      1h 32
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom