Story of UN BACIO
UN BACIO ONE KISS

Vivre sa différence lorsque l’on a 16 ans au lycée, c’est difficile. Ce n’est pourtant pas le cas de Lorenzo (Rimau Grillo Ritzberger), Blu (Valentina Romani) et Antonio (Leonardo Pazzagli). Ils fréquentent le même lycée, sont dans la même classe et deviennent amis malgré leurs différences. Mais lorsque le monde réel devient compliqué, ils ont chacun leur refuge.

Lorenzo, le plus fantasque, est gay, brillant et n’a peur de rien. Sa stratégie : se créer un monde extravagant où il est une popstar adulée. Blu est rebelle et s’écrit des lettres à elle-même plus âgée pour être sûre de ne pas oublier combien « l’adolescence c’est la merde ». Le simplet c’est Antonio, le meneur de l’équipe de basket du lycée. Il parle avec son grand frère décédé et quand il va à la chasse avec son père il n’arrive jamais à tuer un animal. Ils sont inséparables, mais jusqu’à quel point lorsque l’amour s’en mêle ?

 

« C’est un film, par rapport aux thématiques, qui s’adresse à tous, adultes ou pas, mais qui parle surtout aux jeunes. […] Mon souhait ? Je voudrais que Un bacio soit un film surtout pour eux, pour les jeunes. Les jeunes qui mettent au premier plan l’amitié, qui se sentent seuls, qui ont une peur terrible d’être différents, d’être jugés et de se retrouver avec une étiquette. Je ne voulais pas que les jeunes choisis se limitent à jouer ou à interpréter des personnages, je voulais qu’ils apportent dans ce récit l’expérience de leurs vies, comme si Un bacio était un témoignage de cet âge si beau et si bref. »

Ivan Cotroneo, Dossier de presse

 

Ivan Cotroneo s’est fait connaître en tant que scénariste notamment pour Riccardo Milani. Écrivain à succès, il a publié entre autres La Kryptonite nella borsa qu’il a adapté au cinéma en 2011. La même année il réalise la web-série Una mamma imperfetta. Un bacio, adapté d’un autre de ses romans, est sa troisième expérience en tant que réalisateur.

    • UN BACIO

      ONE KISS

      Vivre sa différence lorsque l’on a 16 ans au lycée, c’est difficile. Ce n’est pourtant pas le cas de Lorenzo (Rimau Grillo Ritzberger), Blu (Valentina Romani) et Antonio (Leonardo Pazzagli). Ils fréquentent le même lycée, sont dans la même classe et deviennent amis malgré leurs différences. Mais lorsque le monde réel devient compliqué, ils ont chacun leur refuge.

      Lorenzo, le plus fantasque, est gay, brillant et n’a peur de rien. Sa stratégie : se créer un monde extravagant où il est une popstar adulée. Blu est rebelle et s’écrit des lettres à elle-même plus âgée pour être sûre de ne pas oublier combien « l’adolescence c’est la merde ». Le simplet c’est Antonio, le meneur de l’équipe de basket du lycée. Il parle avec son grand frère décédé et quand il va à la chasse avec son père il n’arrive jamais à tuer un animal. Ils sont inséparables, mais jusqu’à quel point lorsque l’amour s’en mêle ?

       

      « C’est un film, par rapport aux thématiques, qui s’adresse à tous, adultes ou pas, mais qui parle surtout aux jeunes. […] Mon souhait ? Je voudrais que Un bacio soit un film surtout pour eux, pour les jeunes. Les jeunes qui mettent au premier plan l’amitié, qui se sentent seuls, qui ont une peur terrible d’être différents, d’être jugés et de se retrouver avec une étiquette. Je ne voulais pas que les jeunes choisis se limitent à jouer ou à interpréter des personnages, je voulais qu’ils apportent dans ce récit l’expérience de leurs vies, comme si Un bacio était un témoignage de cet âge si beau et si bref. »

      Ivan Cotroneo, Dossier de presse

       

      Ivan Cotroneo s’est fait connaître en tant que scénariste notamment pour Riccardo Milani. Écrivain à succès, il a publié entre autres La Kryptonite nella borsa qu’il a adapté au cinéma en 2011. La même année il réalise la web-série Una mamma imperfetta. Un bacio, adapté d’un autre de ses romans, est sa troisième expérience en tant que réalisateur.

    • Réalisation
      Ivan Cotroneo
    • Scénario
      Ivan Cotroneo, Monica Rametta
    • Image
      Luca Bigazzi
    • Montage
      Ilaria Fraioli A.M.C.
    • Producteur (s)
      Nicola Giuliano, Francesca Cima, Carlotta Calori
    • Productions
      Indigo Film, Titanus, Lucky Red, Rai Cinema, avec la contribution du MiBACT, avec le soutien de Friuli Venezia Giulia Film Commission
    • Distribution France
      Optimale
    • Interprètes
      Rimau Grillo Ritzberger, Valentina Romani, Leonardo Pazzagli, Thomas Trabacchi, Susy Laude, Giorgio Marchesi, Simonetta Solder, Sergio Romano, Laura Mazzi
    • Année
      2016
    • Durée
      1h 41
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    • Citation
      Moi je ne finirai pas comme eux… j’ai trop de bonnes raisons pour vivre.
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom