UNA VITA DIFFICILE

UNA VITA DIFFICILE

UNE VIE DIFFICILE

Dino Risi

1h 58min
1961
Story of UNA VITA DIFFICILE
UNA VITA DIFFICILE UNE VIE DIFFICILE Silvio est un journaliste intègre, incorruptible, qui refuse tous les com­promis, et qui, balloté par les remous de la politique, finira par se rendre la vie impossible. Ce pourrait être un drame moral si Risi ne ferait de Sil­vio un homme très imparfait : veule, lâche, hâbleur. Résistant peu zélé pendant la chute du fascisme, socialiste affamé qui se nourrit clandes­tinement chez les aristocrates pendant le vote "Monarchie ou Républi­que", manifestant trop impulsif pendant les émeutes qui suivirent l'assassinat manqué de Togliatti, il se retrouve rituellement en prison, puis chômeur, tenté par l'arrivisme. Acceptera t-il les offres d'un très puissant industriel qui veut étouffer son enquête sur la fuite des capi­taux?   Depuis que les Français ont, tardivement, reconnu en Dino Risi l'un des meilleurs réalisateurs italiens, nous redécouvrons (un peu dans le désordre) certains de ses anciens films. Son préféré, "Une vie difficile", date de 1961 et c'est un vrai chef-d'œuvre de sarcasme politique, féroce et par moment poignant. Risi y témoigne de cet art typiquement italien qui consiste à faire vivre un héros au travers de plusieurs décen­nies. L'Italie est ici fustigée, du fascisme à la "dolce vita" par un superbe comédien qu'est Alberto Sordi, comique numéro un de l'Italie. Risi brode avec un humour impitoyable sur les tribulations de ce cari­catural Monsieur Tout-le-Monde, qui, redevenu chômeur, hante les coulisses de Cinecittà pendant le règne des péplum. Risi sait rendre drôles les épisodes historiques les plus graves : caché par une jeune femme possessive qui le garde chez elle, au lit, Silvio, vaguement hon­teux de ne pas avoir rejoint ses camarades de la Résistance, écoute douillettement les explosions lointaines : "ils viennent de faire sauter la centrale, salope !". C'est ce ton de dérision humaine qui transforme le pamphlet social en une farce universelle oùle mélange des genres nous soumet àune perpétuelle douche écossaise". R.B.-Le Point-(1976)   Vingt ans de la vie d'un italien moyen, de la Résistance au boom éco­nomique des années soixante. Film politique, chronique sociale, chro­nique de mœurs, tableau tragico-comique d'un pays en plein désarroi, "Una vita difficile" est aussi un film extraordinairement drôle avec Alberto Sordi au sommet de son art.    
    • UNA VITA DIFFICILE

      UNE VIE DIFFICILE

      Silvio est un journaliste intègre, incorruptible, qui refuse tous les com­promis, et qui, balloté par les remous de la politique, finira par se rendre la vie impossible. Ce pourrait être un drame moral si Risi ne ferait de Sil­vio un homme très imparfait : veule, lâche, hâbleur. Résistant peu zélé pendant la chute du fascisme, socialiste affamé qui se nourrit clandes­tinement chez les aristocrates pendant le vote "Monarchie ou Républi­que", manifestant trop impulsif pendant les émeutes qui suivirent l'assassinat manqué de Togliatti, il se retrouve rituellement en prison, puis chômeur, tenté par l'arrivisme. Acceptera t-il les offres d'un très puissant industriel qui veut étouffer son enquête sur la fuite des capi­taux?

       

      Depuis que les Français ont, tardivement, reconnu en Dino Risi l'un des meilleurs réalisateurs italiens, nous redécouvrons (un peu dans le désordre) certains de ses anciens films. Son préféré, "Une vie difficile", date de 1961 et c'est un vrai chef-d'œuvre de sarcasme politique, féroce et par moment poignant. Risi y témoigne de cet art typiquement italien qui consiste à faire vivre un héros au travers de plusieurs décen­nies. L'Italie est ici fustigée, du fascisme à la "dolce vita" par un superbe comédien qu'est Alberto Sordi, comique numéro un de l'Italie.
      Risi brode avec un humour impitoyable sur les tribulations de ce cari­catural Monsieur Tout-le-Monde, qui, redevenu chômeur, hante les coulisses de Cinecittà pendant le règne des péplum. Risi sait rendre drôles les épisodes historiques les plus graves : caché par une jeune femme possessive qui le garde chez elle, au lit, Silvio, vaguement hon­teux de ne pas avoir rejoint ses camarades de la Résistance, écoute douillettement les explosions lointaines : "ils viennent de faire sauter la centrale, salope !". C'est ce ton de dérision humaine qui transforme le pamphlet social en une farce universelle oùle mélange des genres nous soumet àune perpétuelle douche écossaise".

      R.B.-Le Point-(1976)

       

      Vingt ans de la vie d'un italien moyen, de la Résistance au boom éco­nomique des années soixante. Film politique, chronique sociale, chro­nique de mœurs, tableau tragico-comique d'un pays en plein désarroi, "Una vita difficile" est aussi un film extraordinairement drôle avec Alberto Sordi au sommet de son art.

       

       

    • Réalisation
      Dino Risi
    • Scénario
      Rodolfo Sonego
    • Image
      Leonida Barboni
    • Montage
      Tatiana Casini
    • Musique
      Carlo Savina
    • Producteur (s)
      Dino De Laurentiis
    • Productions
      Dino De Laurentiis Cinematografica
    • Distribution France
      Tamasa Diffusion
    • Interprètes
      Alberto Sordi, Lea Massari, Franco Fabrizi, Claudio Gora, Antonio Centa, avec la participation dans leur propre rôle de Vittorio Gassman, Silvana Mangano et Alessandro Blasetti
    • Année
      1961
    • Durée
      118 min
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom