IL COLORE NASCOSTO DELLE COSE

IL COLORE NASCOSTO DELLE COSE
EMMA

Silvio Soldini

IL COLORE NASCOSTO DELLE COSE – EMMA


Teo (Adriano Giannini) est un homme qui ne tient pas en place et qui refuse toute attache en dehors de son travail de créateur dans une agence de publicité. Pas de famille, pas de liaison durable, il papillonne, son téléphone et sa tablette toujours à portée de la main.
Emma (Valeria Golino) a perdu la vue lorsqu’elle avait seize ans. Elle ne s’est pas laissé abattre et a conquis chèrement son autonomie. Elle est ostéopathe et vit seule depuis qu’elle a quitté son mari. Aussi lorsque son chemin croise celui de Teo, Emma se dit que cet homme brillant et plein d’humour est le partenaire idéal pour une brève passade. Teo est intrigué par cette femme si différente de celles qu’il rencontre habituellement, une aventure avec elle est une sorte de défi.
Leur histoire est brève, plutôt joyeuse, avec des hauts et des bas, une sorte de parenthèse dans leurs vies, auxquelles ils retournent vite. Mais cette passade a laissé des traces et rien n’est plus tout à fait comme avant.


« Faire des documentaires est très important à mes yeux pour entrer dans des univers que je ne connais pas, pour aller creuser et découvrir des choses, en me confrontant à une matière que je ne maîtrise pas. Dans le cas de Per altri occhi, un documentaire que j’ai réalisé il y a quelques années, j’avais rencontré un aveugle. Il me racontait les choses qu’il faisait et ça ne correspondait pas du tout à l’idée que je me faisais d’un aveugle. Après coup, j’ai réalisé que les connaissances que j’avais tirées de cette expérience étaient telles que je pouvais raconter une histoire en sachant ce que je faisais. »
Silvio Soldini, propos recueillis par Sara Pulcini, cinemaitaliano.info, 7 septembre 2017

Silvio Soldini

Silvio Soldini (1958 Milan) fait partie de la nouvelle génération de réalisateurs qui s'inscrivent dans le renouveau du cinéma italien des années 1990. A 21 ans il part étudié le cinéma à l'université de New-York. De retour à Milan il travaille comme traducteur de téléfilms américains et comme aide réalisateur publicitaire. Son premier long-métrage Paesaggio con figure est présenté en 1983 à Locarno et son moyen métrage Giulia in ottobre est récompensé à Annecy. Avec la création de la sociéte de production Monogatari, il réalise en 1990, L'aria serena dell'ovest (L'air paisible de l'occident).  Par la suite il réalise des comédies dramatiques, sentimentales ou rocambolesques.

Filmographie : Un' anima divisa in due (1993), Le acrobate (1997, Les acrobates), Pane e tulipani (2000, Pain, tulipes et comédies), Brucio nel vento (2002), Agata e la tempesta (2004), Giorni e nuvole (2007), Cosa voglio di più (2010, Ce que je veux de plus), Il comandante e la cicogna (2012), Il colore nascosto delle cose (2017)

BANDE ANNONCE

SÉANCES

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Silvio Soldini

Scénario : Doriana Leondeff, Davide Lantieri, Silvio Soldini

Image :  Matteo Cocco

Montage : Giorgio Garini, Carlotta Cristiani

Musique : Gian Luigi Carlone

Producteur (s) : Lionello Cerri, Elda Guidinetti, Andres Pfaeffli

Productions : Lumière & Co, Rai Cinema, Ventura Cinema, RSI Radiotelevisione Svizzera, avec la contribution du MiBAC, le soutien de Regione Lazio et de Fondo regionale per il cinema e l’audiovisivo Repubblica e Cantone Ticino

Distribution France : 

Vente à l’étranger : Celluloid Dreams

Interprètes : Valeria Golino, Adriano Giannini, Arianna Scommegna, Laura Adriani, Anna Ferzetti, Andrea Pennacchi, Beniamino Marcone, Mattia Sbragia, Valentina Carnelutti, Giuseppe Cederna

Année : 2017
Durée : 115 min
Pays de production : Italie,Suisse