LA BESTIA NEL CUORE

LA BESTIA NEL CUORE
LA BÊTE DANS LE CŒUR

Cristina Comencini

LA BESTIA NEL CUORE

LA BÊTE DANS LE CŒUR

Sabrina (Giovanna Mezzogiorno) est une jeune comédienne spécialisée dans le doublage de films. Franco (Alessio Boni), son compagnon, jeune comédien lui aussi, attend qu’on lui donne sa chance pour prouver sa valeur. Mais la vie ne leur pèse pas, elle est belle, il est beau, ils s’aiment, elle attend un enfant. Brutalement quelque chose se gâte. Elle commence à faire d’étranges cauchemars, à revoir des scènes de son enfance. Troublée, elle demande à Franco de lui laisser passer les fêtes de fin d’année chez son frère Daniele (Luigi Lo Cascio), professeur d’université aux USA, marié et père de deux beaux enfants. Elle est reçue très chaleureusement, mais elle sent que Daniele lui cache quelque chose. De fait, il est lui-même marqué par un terrible secret qui concerne leur enfance. La famille bourgeoise bien-pensante était en fait le théâtre d’un inceste, le père abusait de ses enfants alors que la mère, complice, se taisait.

 

« J’ai lu un article de journal qui racontait qu’après avoir subi des violences pendant leur enfance, deux personnes ont pu faire leur vie et devenir des adultes normaux. Cela m’a frappée parce qu’en général, on s’imagine que telle violence rend tout futur et tout retour à la vie quotidienne impossibles. Ce n’est pas le cas. Le thème a pris de l’ampleur et je l’ai finalement rattaché à ce qui me tient à cœur, à savoir la contradiction entre la nature et la culture. Nous avons tous en commun des impulsions; il arrive quelquefois de dépasser les limites. La frontière entre l’amour et la tyrannie est difficile à cerner. Ce qui compte, c’est de bien comprendre comment les choses se passent, non pas les justifier mais les comprendre, ne pas être dupe. »

Cristina Comencini, propos recueillis par Camillo De Marco, Cineuropa, 1er mars 2006

 

 

Pour Cristina, La bestia nel cuore marque sans doute une transition. On va arrêter de la considérer comme la fille de Luigi Comencini, mais bien comme une cinéaste à tous les égards ; avec, peut-être, l’ambition secrète de devenir la fille adoptive de Bergman. Mais le fait d’avoir grandi dans le giron de la comédie à l’italienne lui a été profitable. Cela lui permet d’apporter la clarté du sourire, quand bien même passager, dans la noirceur du drame.

Tullio Kezich, Corriere della Sera, 9 septembre 2005

Cristina Comencini

Cristina Comencini (Rome 1953) débute comme actrice dans Casanova, un adolescent à Venise de son père Luigi en 1969, avec qui elle collabore aux scénarios de Il matrimonio di Caterina (1982), Cuore (1984), de La Storia (1986), de Joyeux Noel, Bonne Année (1989). Elle réalise son premier film en 1988, Zoo. En 2005 ce sera La bestia nel cuore,  tiré de l’un de ses romans car Cristina est aussi écrivaine et compte une dizaine de romans à son actif depuis 1991.

Zoo est présenté en compétition au Festival en 1988. En 1991 elle présente Les amusements de la vie privée à Villerupt. En 2002 Il più bel giorno della mia vita remporte le prix du public. En 2017 elle est du jury. En 2o20 l'Amilcar de la Ville lui est décerné.

Filmographie partielle : Zoo (1988), I divertimenti della vita privata (1990, Les amusements de la vie privée), La fine è nota (1993), Và dove ti porta il cuore (1996, Va où ton cœur te porte), Matrimoni (1998), Il più bel giorno della mia vita (2002, Le plus beau jour de ma vie), La bestia nel cuore (2005, La bête dans le coeur), Bianco e nero (2008), Latin lover (2015), Qualcosa di nuovo (2016), Tornare (2019)

BANDE ANNONCE

SÉANCES

FICHE TECHNIQUE

Réalisation : Cristina Comencini

Scénario : Cristina Comencini, Francesca Marciano, Giulia Calenda

Image :  Fabio Cianchetti

Montage : Cecilia Zanuso

Musique : Franco Piersanti

Producteur (s) : Riccardo Tozzi, Marco Chimenz, Giovanni Stabilini

Productions : Cattleya, Rai Cinema, Aquarius Film, Alquimia Cinema, Babe, Beast In The Heart, Sky

Distribution France : Magryte Films

Vente à l’étranger : 

Interprètes : Giovanna Mezzogiorno, Alessio Boni, Stefania Rocca, Angela Finocchiaro, Giuseppe Battiston, Luigi Lo Cascio, Francesca Inaudi, Valerio Binasco

Année : 2005
Durée : 2h 00
Pays de production : Italie, France, Espagne, Grande retagne