20 – VENTI

20 – VENTI

Marco Pozzi

0h 1min
2021
Story of 20 – VENTI
20 - VENTI Eva est une jeune pigiste qui réalise des interviews pour une émission de télé. Mais ce n'est pas elle qui passe à l'écran. Elle, elle se contente de poser les questions que le grand présentateur, son chef, enregistre tranquillement dans un studio et qui seront montées avant les images qu'Eva ramène de ses rencontres. Ce jour-là, elle doit interviewer Beatriz, une jeune actrice espagnole de films porno. C'est le jour le plus chaud de l'année. D'un commun accord, la blonde journaliste et la piquante brune décident d'aller tourner en extérieur. Elles partent dans la belle Kangoo jaune où Eva a son matériel. Tout oppose les deux filles, et pas seulement du point de vue physique. Beatriz allume cigarette sur cigarette alors qu'Eva ne fume pas. Beatriz réclame l'air conditionné, alors qu'Eva y est allergique. Beatriz est sophistiquée alors qu'Eva pousse le goût du naturel jusqu'à être végétarienne. Beatriz utilise un curieux mélange d'italien et d'espagnol alors qu'Eva s'exprime dans une langue riche et articulée. Mais elles ont en commun une grande propension au rêve et un goût de la vie très fort. Ce qui les rend très disponibles aux incitations que le vaste monde peut offrir. Cette journée qui commence est pour les deux filles une journée très particulière, une journée d'errance et de rencontres, d'épisodes poétiques et drolatiques, à la poursuite des nuages et, quand la nuit tombe, des étoiles. Le reportage d'Eva n'arrive bien sûr pas à temps, mais qu'importé. Sur une plage, au petit matin, elle décide de changer de vie, de réaliser ses rêves, de s'élever jusqu'aux nuages comme la fumée légère des cigarettes qu'Eva n'a jamais arrêté de fumer.   Marco Pozzi a travaillé avec Ermanno Olmi dans le groupe Ipotesi cinema, puis il a tourné une série de courts métrages remarqués et des spots publicitaires. Tout cela se retrouve dans son premier long métrage : grande liberté, sens des situations, précision de la caméra et goût pour les images bien léchées. Des diagonales, des voies de traverse cinématographiques/ cinéphiliques (souvent cocasses) semblent s'offrir, vite quittées pour retrouver la cohérence du propos, l'évolution des deux jeunes filles, sortes d'Alice modernes, l'une au contact de l'autre et l'une et l'autre au contact du pays des merveilles.
    • 20 - VENTI

      Eva est une jeune pigiste qui réalise des interviews pour une émission de télé. Mais ce n'est pas elle qui passe à l'écran. Elle, elle se contente de poser les questions que le grand présentateur, son chef, enregistre tranquillement dans un studio et qui seront montées avant les images qu'Eva ramène de ses rencontres. Ce jour-là, elle doit interviewer Beatriz, une jeune actrice espagnole de films porno. C'est le jour le plus chaud de l'année. D'un commun accord, la blonde journaliste et la piquante brune décident d'aller tourner en extérieur. Elles partent dans la belle Kangoo jaune où Eva a son matériel. Tout oppose les deux filles, et pas seulement du point de vue physique. Beatriz allume cigarette sur cigarette alors qu'Eva ne fume pas. Beatriz réclame l'air conditionné, alors qu'Eva y est allergique. Beatriz est sophistiquée alors qu'Eva pousse le goût du naturel jusqu'à être végétarienne. Beatriz utilise un curieux mélange d'italien et d'espagnol alors qu'Eva s'exprime dans une langue riche et articulée. Mais elles ont en commun une grande propension au rêve et un goût de la vie très fort. Ce qui les rend très disponibles aux incitations que le vaste monde peut offrir. Cette journée qui commence est pour les deux filles une journée très particulière, une journée d'errance et de rencontres, d'épisodes poétiques et drolatiques, à la poursuite des nuages et, quand la nuit tombe, des étoiles.

      Le reportage d'Eva n'arrive bien sûr pas à temps, mais qu'importé. Sur une plage, au petit matin, elle décide de changer de vie, de réaliser ses rêves, de s'élever jusqu'aux nuages comme la fumée légère des cigarettes qu'Eva n'a jamais arrêté de fumer.

       

      Marco Pozzi a travaillé avec Ermanno Olmi dans le groupe Ipotesi cinema, puis il a tourné une série de courts métrages remarqués et des spots publicitaires. Tout cela se retrouve dans son premier long métrage : grande liberté, sens des situations, précision de la caméra et goût pour les images bien léchées. Des diagonales, des voies de traverse cinématographiques/ cinéphiliques (souvent cocasses) semblent s'offrir, vite quittées pour retrouver la cohérence du propos, l'évolution des deux jeunes filles, sortes d'Alice modernes, l'une au contact de l'autre et l'une et l'autre au contact du pays des merveilles.

    • Réalisation
      Marco Pozzi
    • Scenario
      Marco Pozzi, Andréa Bempensante
    • Image
      Alessio Viola
    • Montage
      Piero Biggi
    • Musique
      Claudio Pelissero
    • Producer (s)
      Augusto Pizzamiglio, Luca Mignani
    • Productions
      411 Production
    • Vente à l’étranger
      Intramovies
    • Interprètes
      Anita Caprioli, Cecilia Dazzi, Ivano Marescotti, Rocco Barbaro, Andréa Pezzi, Alessandro Cremona, Sabrina Corabi, Giorgio Centamore, Walter Leonardi, Luis Molteni
    • Année
      2000
    • Durée
      1h 31
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom