UN ALTR’ANNO POI CRESCO

0h 1min
2021
Story of UN ALTR’ANNO POI CRESCO
UN ALTR'ANNO POI CRESCO Faustino a fini ses études de lettres et maintenant le vaste monde s'ouvre devant lui. Mais Faustino n'est absolument pas préparé à l'affronter. Vivre, c'est faire des choix, et Faustino est un parfait indécis. De plus, il vient de perdre ses parents dans un incendie. D'humeur toujours maussade, il se croit malade : il devient objecteur de conscience et prête service dans un hôpital, à proximité de son pédiatre qui a bien du mal à s'en dépêtrer. Dans son appartement, le vieux professeur Silvano Agosti se prépare pour l'enterrement de sa femme. Sandro, qui habite l'appartement voisin, ne rêve que d'une chose : que son père aille faire un tour et lui laisse l'appartement pour qu'il puisse faire l'amour avec sa copine Alessia. Ce beau soir arrive enfin, et la joie bruyante des deux jeunes gens trouble le vieux professeur qui a décidé d'en finir : dur de se suicider dans ces conditions. Il téléphone à l'hôpital pour demander si une boîte de barbituriques suffit pour mourir. Au bout du fil, c'est Faustino qui lui répond et qui finit par lui sauver la vie. Cela lui vaut une admiration sans bornes d'Angelica, une ancienne camarade de classe qui travaille aussi à l'hôpital. Faustino commence à peine à s'apprécier en prince charmant qu'il lui faut déchanter : Angelica a un fils. Que faire ? Un jour il faut bien se décider...   Federico Di Cicilia, scénariste, réalisateur et comédien a pratiquement l'âge de son personnage. Il compose le portrait exemplaire d'un grand adolescent, tel que la société en génère de plus en plus. Cependant, l'intérêt du film n'est pas, ou pas seulement, dans ce rapport àla réalité: les personnages, tous plus vrais que nature, servent aussi, et même avant tout, à faire fonctionner la machinerie narrative du scénario : les pièces disparates du puzzle se composent peu à peu en un tableau évident qui permet l'évocation des choses les plus graves de la vie avec une grande légèreté.
    • UN ALTR'ANNO POI CRESCO

      Faustino a fini ses études de lettres et maintenant le vaste monde s'ouvre devant lui. Mais Faustino n'est absolument pas préparé à l'affronter. Vivre, c'est faire des choix, et Faustino est un parfait indécis. De plus, il vient de perdre ses parents dans un incendie. D'humeur toujours maussade, il se croit malade : il devient objecteur de conscience et prête service dans un hôpital, à proximité de son pédiatre qui a bien du mal à s'en dépêtrer. Dans son appartement, le vieux professeur Silvano Agosti se prépare pour l'enterrement de sa femme.

      Sandro, qui habite l'appartement voisin, ne rêve que d'une chose : que son père aille faire un tour et lui laisse l'appartement pour qu'il puisse faire l'amour avec sa copine Alessia. Ce beau soir arrive enfin, et la joie bruyante des deux jeunes gens trouble le vieux professeur qui a décidé d'en finir : dur de se suicider dans ces conditions. Il téléphone à l'hôpital pour demander si une boîte de barbituriques suffit pour mourir. Au bout du fil, c'est Faustino qui lui répond et qui finit par lui sauver la vie. Cela lui vaut une admiration sans bornes d'Angelica, une ancienne camarade de classe qui travaille aussi à l'hôpital. Faustino commence à peine à s'apprécier en prince charmant qu'il lui faut déchanter : Angelica a un fils. Que faire ? Un jour il faut bien se décider...

       

      Federico Di Cicilia, scénariste, réalisateur et comédien a pratiquement l'âge de son personnage. Il compose le portrait exemplaire d'un grand adolescent, tel que la société en génère de plus en plus. Cependant, l'intérêt du film n'est pas, ou pas seulement, dans ce rapport àla réalité: les personnages, tous plus vrais que nature, servent aussi, et même avant tout, à faire fonctionner la machinerie narrative du scénario : les pièces disparates du puzzle se composent peu à peu en un tableau évident qui permet l'évocation des choses les plus graves de la vie avec une grande légèreté.

    • Réalisation
      Federico di Cicilia
    • Scenario
      Federico di Cicilia
    • Image
      Stefano Coletta
    • Montage
      Raimondi Crocciani
    • Musique
      Felice Miranda, Andrea Sosto, Archimio
    • Productions
      International Forum
    • Interprètes
      Federico di Cicilia, Clotilde Sabatino, Gabriele Mainetti, Paola Cortellesi, Novello Novelli, Gianfranco Phino, Nella Mascia, Orazio Stracuzzi, Francesco Apolloni
    • Année
      2000
    • Durée
      1h 23
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom