ALLULLO DROM

ALLULLO DROM

Tonino Zangardi

0h 1min
1992
Story of ALLULLO DROM
ALLULLO DROM

Nous sommes dans les années 50, années de la reconstruction. Dans un village de Toscane, Sergio et Vittorio, deux jeunes communistes font des recherches sur la diversité des cultures et s'intéressent à un groupe de gitans, installéau bord de la rivière voisine. Au même instant, à Florence, le mariage entre Lorenza et Guglielmo (cadre du parti communiste) se dégrade de plus en plus vite du fait de la jalousie morbide de l'homme qui est stérile. Lorenza, invitée par sa cousine Sandra, la rejoint pour quelques jours de vacances. À peine arrivée au village, Lorenza retrouve ses anciens amis : Sergio le fiancéde Sandra, Marco le facteur et Vittorio. Elle aussi entre en contact avec la culture des gitans en faisant la connaissance du jeune Andréas qui la fascine. La présence des gitans provoque des sentiments opposés dans le village. Au cours de la célébration d'un mariage tzigane qui se conclut par une grande fête sur la place du village, les esprits s'échauffent. Au petit matin, guidés par Odorisio un vieux paysan réactionnaire, un groupe de villageois se rend au campement des gitans, les accuse d'un larcin et la bagarre éclate. Pendant l'affrontement, Andréas provoque accidentellement la mort du vieil agriculteur. Les carabiniers dispersent le campement pendant qu'Andréas fuit pour échapper au lynchage. Marco, Mario et Sergio, après avoir hésité, lui viennent en aide. Sergio est blessé et pour éviter l'enquête des carabiniers, les jeunes communistes et le gitan se cachent dans un souterrain qui avait servi de refuge aux partisans pendant la guerre. C'est là que Lorenza assure qu'elle pourra les aider à fuir en utilisant les relations qu'elle a établies quand elle était dans la résistance, ce que tous ignoraient. Le plan réussit mais Andréas doit à nouveau fuir dans la campagne. Lorenza croit que maintenant tous sont en sécurité et s'apprête à quitter le village, quand à l'improviste elle reçoit la visite de son mari. Ce dernier, convaincu qu'elle veut la quitter parce qu'elle le sait incapable de lui donner un enfant, essaie de la prendre de force. Bouleversée par cette scène, Lorenza, totalement désemparée, fuit dans la campagne, où elle rencontre par hasard Andréas. Dans une ferme abandonnée, les jeunes gens font l'amour. À l'aube, les carabiniers font irruption. Pendant que la jeune femme est emmenée, le gitan s'enfuit avec les carabiniers àses trousses…

 

« Un jour, il y a déjà quelques temps, alors que je me promenais, mon attention fut attirée par un groupe de personnes poursuivant des petits gitans qui avaient probablement volé quelque chose. Dans mon imaginaire cette scène se transforma : je voyais un jeune gitan courant le long d'un champ, essayant de rejoindre les siens qui dansaient en haut de la colline. Inconsciemment, j'avais lié cette image aux désirs de toute une génération qui dans sa volonté de changer le monde était à la recherche de fantaisie et de liberté. Pour moi, ce voyage onirique devenait une nécessité…

Le monde des tziganes, d'une certaine manière, est peut-être la projection de ce que chacun de nous désire. C'est la métaphore de la fuite hors des contraintes quotidiennes, l'envie du voyage qui nous offre des sensations vierges… »

  Tonino Zangardi est né à Rome en 1957. Après des études en télécommunication, il suit des cours de cinéma dirigés par Ugo Pirro et Nanni Loy. À partir de 1982, il réalise des courts métrages, documentaires et collabore à des émissions de RAI TRE. Allullo drom est son premier long métrage.
    • ALLULLO DROM

      Nous sommes dans les années 50, années de la reconstruction. Dans un village de Toscane, Sergio et Vittorio, deux jeunes communistes font des recherches sur la diversité des cultures et s'intéressent à un groupe de gitans, installéau bord de la rivière voisine. Au même instant, à Florence, le mariage entre Lorenza et Guglielmo (cadre du parti communiste) se dégrade de plus en plus vite du fait de la jalousie morbide de l'homme qui est stérile. Lorenza, invitée par sa cousine Sandra, la rejoint pour quelques jours de vacances. À peine arrivée au village, Lorenza retrouve ses anciens amis : Sergio le fiancéde Sandra, Marco le facteur et Vittorio. Elle aussi entre en contact avec la culture des gitans en faisant la connaissance du jeune Andréas qui la fascine. La présence des gitans provoque des sentiments opposés dans le village. Au cours de la célébration d'un mariage tzigane qui se conclut par une grande fête sur la place du village, les esprits s'échauffent. Au petit matin, guidés par Odorisio un vieux paysan réactionnaire, un groupe de villageois se rend au campement des gitans, les accuse d'un larcin et la bagarre éclate. Pendant l'affrontement, Andréas provoque accidentellement la mort du vieil agriculteur. Les carabiniers dispersent le campement pendant qu'Andréas fuit pour échapper au lynchage. Marco, Mario et Sergio, après avoir hésité, lui viennent en aide. Sergio est blessé et pour éviter l'enquête des carabiniers, les jeunes communistes et le gitan se cachent dans un souterrain qui avait servi de refuge aux partisans pendant la guerre. C'est là que Lorenza assure qu'elle pourra les aider à fuir en utilisant les relations qu'elle a établies quand elle était dans la résistance, ce que tous ignoraient. Le plan réussit mais Andréas doit à nouveau fuir dans la campagne. Lorenza croit que maintenant tous sont en sécurité et s'apprête à quitter le village, quand à l'improviste elle reçoit la visite de son mari. Ce dernier, convaincu qu'elle veut la quitter parce qu'elle le sait incapable de lui donner un enfant, essaie de la prendre de force. Bouleversée par cette scène, Lorenza, totalement désemparée, fuit dans la campagne, où elle rencontre par hasard Andréas. Dans une ferme abandonnée, les jeunes gens font l'amour. À l'aube, les carabiniers font irruption. Pendant que la jeune femme est emmenée, le gitan s'enfuit avec les carabiniers àses trousses…

       

      « Un jour, il y a déjà quelques temps, alors que je me promenais, mon attention fut attirée par un groupe de personnes poursuivant des petits gitans qui avaient probablement volé quelque chose. Dans mon imaginaire cette scène se transforma : je voyais un jeune gitan courant le long d'un champ, essayant de rejoindre les siens qui dansaient en haut de la colline. Inconsciemment, j'avais lié cette image aux désirs de toute une génération qui dans sa volonté de changer le monde était à la recherche de fantaisie et de liberté. Pour moi, ce voyage onirique devenait une nécessité…

      Le monde des tziganes, d'une certaine manière, est peut-être la projection de ce que chacun de nous désire. C'est la métaphore de la fuite hors des contraintes quotidiennes, l'envie du voyage qui nous offre des sensations vierges… »

       

      Tonino Zangardi est né à Rome en 1957. Après des études en télécommunication, il suit des cours de cinéma dirigés par Ugo Pirro et Nanni Loy. À partir de 1982, il réalise des courts métrages, documentaires et collabore à des émissions de RAI TRE. Allullo drom est son premier long métrage.

    • Réalisation
      Tonino Zangardi
    • Scénario
      Tonino Zangardi Elvino Cippitelli
    • Image
      Marco Onorato
    • Montage
      Paola Pannicelli
    • Musique
      Andrea Guerra
    • Producteur (s)
      Alberto Poli, Massimo Vigliar
    • Productions
      Coopérative Cinema Democratico, Surf Film, avec la participation du MiBAC
    • Interprètes
      Isabella Ferrari, Francesco Casale, Claudio Bigagli, Massimo Bonetti, Massimo Wertmuller, Ida Sansone, Kasim Cizmic et les tziganes de l'Association Rasim Sejdic
    • Année
      1992
    • Durée
      1h 28
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom