AMARE AMARO

AMARE AMARO

AMARE AMARO

Julien Paolini

1h 30min
2021
Story of AMARE AMARO
AMARE AMARO Il y a quelques années, Gaetano (Syrus Shahidi), jeune franco-italien, est revenu en Sicile pour s’occuper de la boulangerie de son père, en proie à des ennuis de santé. Son frère ne lui est d’aucune aide, car il vit de menus larcins et de débordements en tous genres. Il trouve la mort au cours d’un accident qu’il a lui-même provoqué. Lors des démarches pour l’enterrement, Gaetano se heurte à la maire du village, Enza (Celeste Casciaro), qui entretient des rapports avec la mafia. Enza ne voit pas d’un bon œilla relation de sa fille Anna (Virginia Perroni) avec celui que les villageois appellent encore « le Français » et trouve un prétexte pour refuser le droit de sépulture. Comme Gaetano est déterminé à vouloir enterrer son frère dans le tombeau de famille, le conflit dégénère.   « Pour mon premier film, j’ai voulu tourner un drame teinté de western en partant d’Antigone. Je cherche l’équilibre entre le cinéma de genre avec des personnages populaires et des sujets qui fassent réfléchir sur notre époque. L’histoire suit la rébellion de Gaetano contre un abus des autorités. Aussi sicilien que français, ce film parle de nos craintes primitives et du fait que nos choix devraient être dictés par l’amour et non par la haine. C’est aussi un film sur les enfants des immigrés et sur la multiculturalité que ma génération représente en France. Mon père est italien et ma mère française, c’est donc un sujet qui me touche, car mon père a subi le racisme. D’origine mixte lui aussi, Syrus Shahidi était le Gaetano idéal. J’ai pensé tout de suite à lui pour le rôle principal. » Julien Paolini, la Repubblica, 6 juillet 2019
    • AMARE AMARO

      Il y a quelques années, Gaetano (Syrus Shahidi), jeune franco-italien, est revenu en Sicile pour s’occuper de la boulangerie de son père, en proie à des ennuis de santé. Son frère ne lui est d’aucune aide, car il vit de menus larcins et de débordements en tous genres. Il trouve la mort au cours d’un accident qu’il a lui-même provoqué. Lors des démarches pour l’enterrement, Gaetano se heurte à la maire du village, Enza (Celeste Casciaro), qui entretient des rapports avec la mafia. Enza ne voit pas d’un bon œilla relation de sa fille Anna (Virginia Perroni) avec celui que les villageois appellent encore « le Français » et trouve un prétexte pour refuser le droit de sépulture. Comme Gaetano est déterminé à vouloir enterrer son frère dans le tombeau de famille, le conflit dégénère.

       

      « Pour mon premier film, j’ai voulu tourner un drame teinté de western en partant d’Antigone. Je cherche l’équilibre entre le cinéma de genre avec des personnages populaires et des sujets qui fassent réfléchir sur notre époque. L’histoire suit la rébellion de Gaetano contre un abus des autorités. Aussi sicilien que français, ce film parle de nos craintes primitives et du fait que nos choix devraient être dictés par l’amour et non par la haine. C’est aussi un film sur les enfants des immigrés et sur la multiculturalité que ma génération représente en France. Mon père est italien et ma mère française, c’est donc un sujet qui me touche, car mon père a subi le racisme. D’origine mixte lui aussi, Syrus Shahidi était le Gaetano idéal. J’ai pensé tout de
      suite à lui pour le rôle principal. »

      Julien Paolini,
      la Repubblica, 6 juillet 2019

    • Réalisation
      Julien Paolini
    • Scénario
      Samy Baaroun
    • Image
      Tristan Chenais
    • Montage
      Gwen Ghelid
    • Musique
      Pasquale Filastò
    • Producteur (s)
      Angelo Laudisa, Julien Paolini, Syrus Shahidi, Clément Lecomte
    • Productions
      Rosebud Entertainment Pictures, La Réserve, avec le soutien de Sicilia Film Commission
    • Distribution France
      DHR
    • Interprètes
      Syrus Shahidi, Celeste Casciaro, Tony Sperandeo, Virginia Perroni, Fosco Perinti, Barbara Bacci, Ciro Petrone, Gabriele Arena, Paolo Brancati,Francesco Caltabiano, Vito Crimi, Dino Favuzza, Daniela Lo Nardo, Desire Lo Nardo, Giuseppe Lo Nardo
    • Année
      2018
    • Durée
      90 min
    • Pays de production
      France, Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom