ANIME NERE
LES ÂMES NOIRES

ANIME NERE

Francesco Munzi

0h 1min
2021
Story of ANIME NERE
ANIME NERE LES ÂMES NOIRES

Africo, en Calabre. La famille Carbone porte encore douloureusement le deuil du père, tué par un clan rival pour une sombre histoire de vendetta. Ses trois fils ont suivi des chemins différents. Luigi (Marco Leonardi) et Rocco (Peppino Mazzotta) vivent à Milan. Luigi est un important trafiquant de stupéfiants et Rocco blanchit l’argent par le biais de son entreprise. Seul Luciano (Fabrizio Ferracane), l’aîné, est resté au pays. Berger comme son père, attaché aux traditions, c’est un homme pacifique qui refuse la violence. Mais son fils Leo (Giuseppe Fumo) ne supporte pas cette conception de la vie. Il veut quitter la Calabre pour rejoindre ses oncles à Milan. Mais avant de partir, il venge une offense faite à sa famille en détruisant la vitrine du bar d’un clan ennemi. Cette bravade ravive des conflits anciens qui obligent les Milanais à revenir au pays.

 

On voit la mafia à la fois dans ce qu'elle a de plus contemporain, sa domination financière mondialisée, et dans ce qu'elle a de plus archaïque, cette vendetta enracinée dans les clans paysans, où le pouvoir s'achète directement par le sang. Celui qu'on a reçu, celui qu'on va verser. Ce qui n'empêche pas les personnages de souffrir cruellement de l'enfer qu'ils créent eux-mêmes, de pleurer leurs morts et de leur offrir des funérailles religieuses où sont attendus les ennemis, tout en méditant déjà les crimes futurs. Les caractères sont excellemment campés, Luigi, flamboyant et brutal, Rocco profiteur cauteleux, Luciano, pensif et sensible, qui a le courage de passer pour un lâche en cherchant l'honnêteté et la paix. Mais son intégrité et son humanité se brisent contre l'antique fatalité tragique. Les Âmes noires plonge dans ces mystères d'inhumanité.

Marie-Noëlle Tranchant, Le Figaro, 29 août 2014

 

    • ANIME NERE

      LES ÂMES NOIRES

      Africo, en Calabre. La famille Carbone porte encore douloureusement le deuil du père, tué par un clan rival pour une sombre histoire de vendetta. Ses trois fils ont suivi des chemins différents. Luigi (Marco Leonardi) et Rocco (Peppino Mazzotta) vivent à Milan. Luigi est un important trafiquant de stupéfiants et Rocco blanchit l’argent par le biais de son entreprise. Seul Luciano (Fabrizio Ferracane), l’aîné, est resté au pays. Berger comme son père, attaché aux traditions, c’est un homme pacifique qui refuse la violence. Mais son fils Leo (Giuseppe Fumo) ne supporte pas cette conception de la vie. Il veut quitter la Calabre pour rejoindre ses oncles à Milan. Mais avant de partir, il venge une offense faite à sa famille en détruisant la vitrine du bar d’un clan ennemi. Cette bravade ravive des conflits anciens qui obligent les Milanais à revenir au pays.

       

      On voit la mafia à la fois dans ce qu'elle a de plus contemporain, sa domination financière mondialisée, et dans ce qu'elle a de plus archaïque, cette vendetta enracinée dans les clans paysans, où le pouvoir s'achète directement par le sang. Celui qu'on a reçu, celui qu'on va verser. Ce qui n'empêche pas les personnages de souffrir cruellement de l'enfer qu'ils créent eux-mêmes, de pleurer leurs morts et de leur offrir des funérailles religieuses où sont attendus les ennemis, tout en méditant déjà les crimes futurs. Les caractères sont excellemment campés, Luigi, flamboyant et brutal, Rocco profiteur cauteleux, Luciano, pensif et sensible, qui a le courage de passer pour un lâche en cherchant l'honnêteté et la paix. Mais son intégrité et son humanité se brisent contre l'antique fatalité tragique. Les Âmes noires plonge dans ces mystères d'inhumanité.

      Marie-Noëlle Tranchant, Le Figaro, 29 août 2014

       

    • Réalisation
      Francesco Munzi
    • Scenario
      Francesco Munzi, Fabrizio Ruggirello, Maurizio Braucci, librement adapté du roman de Gioacchino Criaco
    • Image
      Vladan Radovic
    • Montage
      Cristiano Travaglioli
    • Musique
      Giuliano Taviani
    • Producer (s)
      Luigi Musini, Olivia Musini, Fabio Conversi
    • Productions
      Cinemaundici, Babe Films, Rai Cinema, On My Own, Bianca Film, avec la contribution du MiBACT et d’Eurimages
    • Distribution France
      Bellissima Films
    • Interprètes
      Marco Leonardi, Peppino Mazzotta, Fabrizio Ferracane, Anna Ferruzzo, Barbora Bobulova, Paola Lavini, Giuseppe Fumo, Pasquale Romeo
    • Année
      2014
    • Durée
      1h 43
    • Pays de production
      Italie, France
    • Format
      VOST
    • Citation
      Tu oublies que notre famille vit là-bas
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom