ATLAS

ATLAS

Niccolò Castelli

    • ATLAS

      Allegra (Matilda de Angelis) est passionnée d'escalade. Lors d'un séjour au Maroc pour gravir l'Atlas avec son petit ami et ses deux meilleurs amis, elle est victime d'un attentat terroriste. Seule survivante de son groupe, elle doit entamer une double reconstruction, physique, mais surtout psychologique. Dévorée par la peur et son désir de vengeance, elle repousse toutes les tentatives d'aide de ses proches et s'enferme dans sa souffrance. C'est sa rencontre inattendue avec Arad (Helmi Dridi), jeune réfugié qui a fui le Moyen-Orient qui lui permet de faire face à son traumatisme. C'est en étant capable d'à nouveau se fier à un inconnu qu'elle réussit à lutter contre elle-même, à affronter à nouveau la vie avec un état d'esprit positif et à vaincre ses démons.

      « En 2011, il y a eu un attentat à Marrakech qui a fait 17 morts, dont trois personnes de ma région, le Tessin. L'événement a bouleversé la tranquillité d'un pays neutre où il ne se passait rien depuis des siècles et où l'on se sentait comme dans une bulle protégée. Je voulais travailler sur cette perte de virginité et sur les manières dont on peut affronter la peur de l’autre, qui s’est ancrée en nous encore plus profondément après le massacre de Paris et celui survenu en Belgique. J’ai ensuite rencontré la jeune fille qui a survécu à l’attentat. Elle m’a beaucoup parlé de la phase post-traumatique et j’ai compris que ce qui m’intéressait, c'était de raconter l’histoire de son point de vue, de relater son retour à la vie.
      Concernant le sujet maintes fois revu de l'intégration des migrants, ce qui m'intéressait c’était de comprendre quel est notre rapport avec ce qui est différent, d'explorer à fond ces sentiments, qui sont ambigus, catégorisés soit bons, soit mauvais. On a d'un côté, bien souvent, l'idée que les migrants sont seulement des numéros et pas des personnes, et de l'autre une vision trop romantique. Ainsi, l'approche […] eurocentrée, faussement apitoyée, n'était pas ce qui m'intéressait. […] Le point de vue reste celui d'Allegra, qui se sent elle-même différente et qui a peur de tout le monde. »
      Niccolò Castelli, Cineuropa

    • Réalisation
      Niccolò Castelli
    • Scénario
      Niccolò Castelli, Stefano Pasetto
    • Image
      Pietro Zuercher
    • Montage
      Esmeralda Calabria
    • Musique
      Karim Baggili
    • Producteur (s)
      Villi Hermann, Michela Pini, Carlo Cresto-Dina, Caroline Houben, Alessandro Marcionni, Olivier Rausin
    • Productions
      Imagofilm Lugano, Climax Films, Tempesta, avec la contribution du Ministero della Cultura, RSI Radiotelevisione svizzera, SRG SSR
    • Vente à l’étranger
      Vision Distribution
    • Interprètes
      Matilda de Angelis, Helmi Dridi, Nicola Perot, Irene Casagrande, Angelo Bison, Anna Manuelli, Neri Marcore
    • Année
      2021
    • Durée
      93 min
    • Pays de production
      Suisse, Belgique, Italie
    • Citation
      « Je n’ai rien à voir avec ce qui t’est arrivé. »
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom

    Vous avez bien été abonné à la newsletter

    Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

    Festival du Film Italien de Villerupt will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.