BENZINA

BENZINA

0h 1min
2021
Story of BENZINA
BENZINA

Lenni, de son vrai nom Eleonora, une jolie blondinette d'une vingtaine d'années, un peu paumée, débarque un jour dans la vie de Stella, une brune solide, qui tient une station-service. Comme elle cherche une serveuse pour le bar de la station et qu'elle est séduite par la fragilité de Lenni, elle l'embauche et entre elles naît une tendre relation.

Mais la mère d'Eleonora, une snob et élégante, vient rechercher sa fille avec la ferme intention de la remettre sur le droit chemin. Une dispute éclate, au cours de laquelle Stella tue accidentellement la mère de Lenni. Les deux filles décident de se débarrasser du cadavre à l'occasion de la nuit. Tout irait bien sans l'arrivée d'une voiture occupée par des jeunes qui veulent faire le plein. Une dispute éclate et Stella se venge subrepticement sur la carrosserie de l'auto. Après leur départ, les filles installent le cadavre dans le coffre de leur voiture et partent dans la nuit. Malheureusement, rien ne se passe comme elles l'avaient prévu. La nuit est plei­ne de rencontres et les trois jeunes qui ont découvert la rayure infligée par Stella sont bien décidés à se venger.

Dès lors, la farce macabre tourne au noir et un climat de violence s'installe. Stella et Lenni veulent se débarrasser de leurs poursuivants sans arriver à les semer com­plètement. Au petit matin, les deux filles sont revenues à leur point de départ. Elles sont barricadées dans le bar de la station pendant qu'à l'extérieur les garçons sont saisis d'une folie destructrice.

 

« Le thème de l'homosexualité m'a posé un problème. Je ne voulais absolument pas que le public prenne ça comme une provocation, surtout en rapport avec le cadavre de la mère et la fuite. Je voulais au contraire que ça paraisse tout à fait naturel. Pendant le tournage, je me rendais compte que mon film pourrait très bien passer pour des adolescents. De fait la commission de censure l'a autorisé pour tout public. »

Monica Stambrini

    • BENZINA

      Lenni, de son vrai nom Eleonora, une jolie blondinette d'une vingtaine d'années, un peu paumée, débarque un jour dans la vie de Stella, une brune solide, qui tient une station-service. Comme elle cherche une serveuse pour le bar de la station et qu'elle est séduite par la fragilité de Lenni, elle l'embauche et entre elles naît une tendre relation.

      Mais la mère d'Eleonora, une snob et élégante, vient rechercher sa fille avec la ferme intention de la remettre sur le droit chemin. Une dispute éclate, au cours de laquelle Stella tue accidentellement la mère de Lenni. Les deux filles décident de se débarrasser du cadavre à l'occasion de la nuit. Tout irait bien sans l'arrivée d'une voiture occupée par des jeunes qui veulent faire le plein. Une dispute éclate et Stella se venge subrepticement sur la carrosserie de l'auto. Après leur départ, les filles installent le cadavre dans le coffre de leur voiture et partent dans la nuit. Malheureusement, rien ne se passe comme elles l'avaient prévu. La nuit est plei­ne de rencontres et les trois jeunes qui ont découvert la rayure infligée par Stella sont bien décidés à se venger.

      Dès lors, la farce macabre tourne au noir et un climat de violence s'installe. Stella et Lenni veulent se débarrasser de leurs poursuivants sans arriver à les semer com­plètement. Au petit matin, les deux filles sont revenues à leur point de départ. Elles sont barricadées dans le bar de la station pendant qu'à l'extérieur les garçons sont saisis d'une folie destructrice.

       

      « Le thème de l'homosexualité m'a posé un problème. Je ne voulais absolument pas que le public prenne ça comme une provocation, surtout en rapport avec le cadavre de la mère et la fuite. Je voulais au contraire que ça paraisse tout à fait naturel. Pendant le tournage, je me rendais compte que mon film pourrait très bien passer pour des adolescents. De fait la commission de censure l'a autorisé pour tout public. »

      Monica Stambrini

    • Réalisation
      Monica Stambrini
    • Scénario
      Monica Stambrini, Anne Riitta Ciccione, Elena Stancanelli d'après le roman homonyme d'Elena Stancanelli
    • Image
      Fabio Cianchetti
    • Montage
      Paola Freddi
    • Musique
      Massimo Zamboni, Luca Rossi, Simone Filippi
    • Producteur (s)
      Galliano Juso
    • Productions
      Digital Film
    • Vente à l’étranger
      Lantia Cinema e Audiovisivi
    • Interprètes
      Mariella Valentini, Luigi Maria Burruano, Maya Sansa, Regina Orioli, Pietro Ragusa, Chiara Conti, Massimo Quaglia
    • Année
      2001
    • Durée
      1h 30
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom