COMPAGNI DI SCUOLA

0h 1min
1988
Story of COMPAGNI DI SCUOLA
COMPAGNI DI SCUOLA

Federica, la quarantaine, riche et jolie, veut faire un plongeon dans son passé et elle invite dans sa luxueuse villa tous ses camarades du lycée. Tous répondent à l'invitation. Depuis leur bac près de vingt ans ont passé et chacun a fait sa vie avec plus ou moins de réussite professionnelle et sentimentale.

Piero, surnommé "Patate" est enseignant, Tony, chanteur raté essaie de donner le change, Valeria est journaliste et retrouve pour l'occasion son ex-mari, Mauro est dans la politique et Rita est psychanalyste. La soirée commence bien, chacun s'efforçant de recréer l'ambiance de leur jeunesse. On se chahute sur les premières rides et les débuts de calvitie, on recrée les gags et les personnages du lycée. Mais petit à petit le présent l'emporte sur le passé, et l'heure des bilans et des aveux sonne.

 

Une foule de portraits rapidement ébauchés et terriblement efficaces composent une fresque impitoyable de l'Italie des années 80. Le vernis craque et laisse apparaître bien des déceptions et des frustrations. Un film tendrement vache sur l'évolution d'une génération.

Michele Anselmi, L'Unità, 1988

 

"Sur une trame classique, en apparence, Verdone tisse une série de variations psychologiques et musicales pleines de finesse (des Creedence aux Procol Harum en passant par les Troggs). L'alternance des scènes de groupe et des duos donne au film un éclat d'autrefois. Et on rit. On rit beaucoup, mais parfois on rit jaune. Il y a une ambiance de cynisme diffus et envahissant, qui a donné, paraît-il, quelques soucis aux producteurs. Le parvenu en Porsche rouge et mocassins blancs, qui a fait fortune dans le commerce de la viande, est un véritable morceau d'anthologie. Au fond, ces Camarades de classe de Verdone ne sont ni grotesques, ni ridicules, ni même tragiques : c’est en cela que le film est passionnant ; il y a en chacun d'eux une petite part de vérité qui nous concerne."

    • COMPAGNI DI SCUOLA

      Federica, la quarantaine, riche et jolie, veut faire un plongeon dans son passé et elle invite dans sa luxueuse villa tous ses camarades du lycée. Tous répondent à l'invitation. Depuis leur bac près de vingt ans ont passé et chacun a fait sa vie avec plus ou moins de réussite professionnelle et sentimentale.

      Piero, surnommé "Patate" est enseignant, Tony, chanteur raté essaie de donner le change, Valeria est journaliste et retrouve pour l'occasion son ex-mari, Mauro est dans la politique et Rita est psychanalyste. La soirée commence bien, chacun s'efforçant de recréer l'ambiance de leur jeunesse. On se chahute sur les premières rides et les débuts de calvitie, on recrée les gags et les personnages du lycée. Mais petit à petit le présent l'emporte sur le passé, et l'heure des bilans et des aveux sonne.

       

      Une foule de portraits rapidement ébauchés et terriblement efficaces composent une fresque impitoyable de l'Italie des années 80. Le vernis craque et laisse apparaître bien des déceptions et des frustrations. Un film tendrement vache sur l'évolution d'une génération.

      Michele Anselmi, L'Unità, 1988

       

      "Sur une trame classique, en apparence, Verdone tisse une série de variations psychologiques et musicales pleines de finesse (des Creedence aux Procol Harum en passant par les Troggs). L'alternance des scènes de groupe et des duos donne au film un éclat d'autrefois. Et on rit. On rit beaucoup, mais parfois on rit jaune. Il y a une ambiance de cynisme diffus et envahissant, qui a donné, paraît-il, quelques soucis aux producteurs. Le parvenu en Porsche rouge et mocassins blancs, qui a fait fortune dans le commerce de la viande, est un véritable morceau d'anthologie. Au fond, ces Camarades de classe de Verdone ne sont ni grotesques, ni ridicules, ni même tragiques : c’est en cela que le film est passionnant ; il y a en chacun d'eux une petite part de vérité qui nous concerne."

    • Réalisation
      Carlo Verdone
    • Scénario
      Carlo Verdone, Leo Benvenuti, Piero De Bernardi
    • Image
      Danilo Desideri
    • Montage
      Antonio Siciliano
    • Musique
      Fabio Liberatori
    • Producteur (s)
      Mario et Vittorio Cecchi Gori
    • Productions
      Cecchi Gori Group Tiger Cinematografica, Rai Uno
    • Interprètes
      Carlo Verdone, Nancy Brilli, Eleonora Giorgi, Massimo Ghini, Christian De Sica, Natasha Hovey, Athina Cenci, Alessandro Benvenuti, Piero Natoli
    • Année
      1988
    • Durée
      1h 55
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom