CUORE CATTIVO

CUORE CATTIVO

Umberto Marino

0h 1min
1995
Story of CUORE CATTIVO
CUORE CATTIVO

Claudio est un petit délinquant de la banlieue de Rome. Après l'échec d'une tentative de hold-up dans un bureau de tabac, la police est à ses trousses et il se barricade dans l'appartement d'une jeune paralytique, Esther, qu'il prend en otage. La police assiège les lieux. On pense que le garçon a violé la fille, et ce fait attire l'attention des caméras de la télévision et provoque l'arrivée des brigades spéciales d'intervention. Pour Claudio, la fin semble proche.

Esther, férue de programmes télévisés, propose d'appeler le journaliste Salvadori, l'animateur d'une émission d'information très en vogue. Salvadori imagine tout de suite le scoop qu'il peut réaliser et lorsqu'il se présente dans l'appartement, il promet à Claudio qu'en échange de sa reddition, pendant la retransmission en direct de son émission, il pourra bénéficier d'un traitement de faveur. Claudio accordera sa confiance au journaliste.

En attendant l'émission prévue pour le soir, les deux jeunes gens font plus ample connaissance, confrontent leur marginalité et une sorte de solidarité s'établit entre eux. Le direct commence, et tout va pour le mieux, mais, à ce moment un terrible attentat survient à Milan et la direction de la chaîne interrompt l'émission. Claudio se sent trahi et il réagit alors de façon inconsidérée. Il prend le journaliste en otage et s'en servant de bouclier, il sort de l'appartement. Un faux mouvement, un bref instant, et un tireur d'élite l'abat. Le lendemain la mère d'Esther trouve une photo qui a échappé à la perquisition de la police. On y voit Claudio et sa petite amis sur une plage. C'est la seule trace qu'il reste de Claudio.

   

Umberto Marino est né à Rome en 1955. Licencié en droit, après des cours à l'Académie Nationale d'Art Dramatique, il travaille au théâtre et au cinéma comme acteur et assistant à la mise en scène. Il est l'un des plus intéressant et des plus prolifiques auteurs contemporains au théâtre italien. Plusieurs de ses pièces ont été adaptées au cinéma : Italia Germania 4 a 3 et Volevamo essere gli U2 par Andréa Barzini, La stazione par Sergio Rubini. Il a également participé à l'écriture de films : II nodo alla cravatta d'Alessandro Dirobiland, La bionda de Sergio Rubini, Anche i commercialisa hanno un 'anima de Maurizio Ponzi, Un 'anima divisa in due de Silvio Soldini.

Il signe sa première réalisation en 1992, Comincio tutto per caso et présente à Venise, en 1993, un documentaire sur une école de la province de Rome, Utopia, utopia, per piccina che tu soi.

Son second long métrage, Cuore cattivo, est l'adaptation cinématographique de sa pièce Dove nasce la notizia, titre qui est celui donné à l'émission de télévision en cause, le véritable cœur mauvais de ce sujet où Umberto Marina dénonce un certain type de journalisme d'information.

    • CUORE CATTIVO

      Claudio est un petit délinquant de la banlieue de Rome. Après l'échec d'une tentative de hold-up dans un bureau de tabac, la police est à ses trousses et il se barricade dans l'appartement d'une jeune paralytique, Esther, qu'il prend en otage. La police assiège les lieux. On pense que le garçon a violé la fille, et ce fait attire l'attention des caméras de la télévision et provoque l'arrivée des brigades spéciales d'intervention. Pour Claudio, la fin semble proche.

      Esther, férue de programmes télévisés, propose d'appeler le journaliste Salvadori, l'animateur d'une émission d'information très en vogue. Salvadori imagine tout de suite le scoop qu'il peut réaliser et lorsqu'il se présente dans l'appartement, il promet à Claudio qu'en échange de sa reddition, pendant la retransmission en direct de son émission, il pourra bénéficier d'un traitement de faveur. Claudio accordera sa confiance au journaliste.

      En attendant l'émission prévue pour le soir, les deux jeunes gens font plus ample connaissance, confrontent leur marginalité et une sorte de solidarité s'établit entre eux. Le direct commence, et tout va pour le mieux, mais, à ce moment un terrible attentat survient à Milan et la direction de la chaîne interrompt l'émission. Claudio se sent trahi et il réagit alors de façon inconsidérée. Il prend le journaliste en otage et s'en servant de bouclier, il sort de l'appartement. Un faux mouvement, un bref instant, et un tireur d'élite l'abat. Le lendemain la mère d'Esther trouve une photo qui a échappé à la perquisition de la police. On y voit Claudio et sa petite amis sur une plage. C'est la seule trace qu'il reste de Claudio.

       

       

      Umberto Marino est né à Rome en 1955. Licencié en droit, après des cours à l'Académie Nationale d'Art Dramatique, il travaille au théâtre et au cinéma comme acteur et assistant à la mise en scène. Il est l'un des plus intéressant et des plus prolifiques auteurs contemporains au théâtre italien. Plusieurs de ses pièces ont été adaptées au cinéma : Italia Germania 4 a 3 et Volevamo essere gli U2 par Andréa Barzini, La stazione par Sergio Rubini. Il a également participé à l'écriture de films : II nodo alla cravatta d'Alessandro Dirobiland, La bionda de Sergio Rubini, Anche i commercialisa hanno un 'anima de Maurizio Ponzi, Un 'anima divisa in due de Silvio Soldini.

      Il signe sa première réalisation en 1992, Comincio tutto per caso et présente à Venise, en 1993, un documentaire sur une école de la province de Rome, Utopia, utopia, per piccina che tu soi.

      Son second long métrage, Cuore cattivo, est l'adaptation cinématographique de sa pièce Dove nasce la notizia, titre qui est celui donné à l'émission de télévision en cause, le véritable cœur mauvais de ce sujet où Umberto Marina dénonce un certain type de journalisme d'information.

    • Réalisation
      Umberto Marino
    • Scénario
      Umberto Marino
    • Image
      Alessio Gelsini
    • Montage
      Simona Milena Paggi
    • Musique
      Francesco Verdinelli
    • Producteur (s)
      Luciano Martino, Pietro Innocenzi
    • Productions
      Dania Film, Globe Film P.F.A. Film
    • Interprètes
      Kim Rossi Stuart, Celina Genovesi, Massimo Ghini, Massimo Wertmuller, Ludovica Modugno, Mauro Leuce, Federico Scribano
    • Année
      1995
    • Durée
      1h 39
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom