DICERIA DELL’UNTORE

0h 1min
1990
Story of DICERIA DELL’UNTORE
DICERIA DELL'UNTORE

Automne 1946, la guerre est finie. Angelo, un soldat aux poumons dévorés par la tuberculose arrive dans un sanatorium en Sicile. L'établissement est dirigé par un impressionnant docteur, "grand mai­gre", espèce de Nosferatu d'un navire fantôme où les malades sont les morts-vivants. Il est secondé par la toute dévouée infirmière "Sœur Crucifix". Angelo fait la connaissance de Sebastiano, le désespéré, du petit Adelmo, seul rayon de soleil de ce mouroir, de Marta, la plus belle, la plus aigrie et la plus affligée de tous les pensionnaires. Marta a été ballerine et la maîtresse d'un officier S.S. Elle est blessée au plus pro­fond de son corps et de son âme. Elle est éperdument éprise de la vie en contraste avec la maladie qui lui dévore l'intérieur.

Bien qu'au bord de la tombe, Angelo et Marta tombent follement amoureux. Entre eux, le "grand maigre", qui a été l'amant de Marta. Entre fugues amoureuses et désirs démesurés, le "grand maigre" et Marta meurent. Angelo est sauf. Il sort du navire de Nosferatu, unique survivant d'une garnison dorénavant décimée.

 

Issu en 1972 du Centra Sperimentale di Cinematografia, Beppe Cino débute comme assistant de Roberto Rosselini. Par la suite, il réalise des mises en scènes pour la télévision et est également producteur. Son premier long métrage date de 1983 : II Cavalière, la morte e il Diavolo, puis il réalise La casa del buon ritorno en 1986 et Rosso di sera en 1988.

« Diceria dell'untore était pour moi l'occasion de me confronter avec la littérature italienne et aussi avec le cinéma italien contemporain. »

« Diceria dell'untore est un roman d'un auteur peu porté sur les fastes et les honneurs, mais un auteur désormais "nécessaire " à notre littéra­ture. C'était peut-être la bonne occasion pour recommencer à "pen­ser" le cinéma comme une contribution à l'approfondissement des sujets de notre existence. »

    • DICERIA DELL'UNTORE

      Automne 1946, la guerre est finie. Angelo, un soldat aux poumons dévorés par la tuberculose arrive dans un sanatorium en Sicile. L'établissement est dirigé par un impressionnant docteur, "grand mai­gre", espèce de Nosferatu d'un navire fantôme où les malades sont les morts-vivants. Il est secondé par la toute dévouée infirmière "Sœur Crucifix". Angelo fait la connaissance de Sebastiano, le désespéré, du petit Adelmo, seul rayon de soleil de ce mouroir, de Marta, la plus belle, la plus aigrie et la plus affligée de tous les pensionnaires. Marta a été ballerine et la maîtresse d'un officier S.S. Elle est blessée au plus pro­fond de son corps et de son âme. Elle est éperdument éprise de la vie en contraste avec la maladie qui lui dévore l'intérieur.

      Bien qu'au bord de la tombe, Angelo et Marta tombent follement amoureux. Entre eux, le "grand maigre", qui a été l'amant de Marta. Entre fugues amoureuses et désirs démesurés, le "grand maigre" et Marta meurent. Angelo est sauf. Il sort du navire de Nosferatu, unique survivant d'une garnison dorénavant décimée.

       

      Issu en 1972 du Centra Sperimentale di Cinematografia, Beppe Cino débute comme assistant de Roberto Rosselini. Par la suite, il réalise des mises en scènes pour la télévision et est également producteur. Son premier long métrage date de 1983 : II Cavalière, la morte e il Diavolo, puis il réalise La casa del buon ritorno en 1986 et Rosso di sera en 1988.

      « Diceria dell'untore était pour moi l'occasion de me confronter avec la littérature italienne et aussi avec le cinéma italien contemporain. »

      « Diceria dell'untore est un roman d'un auteur peu porté sur les fastes et les honneurs, mais un auteur désormais "nécessaire " à notre littéra­ture. C'était peut-être la bonne occasion pour recommencer à "pen­ser" le cinéma comme une contribution à l'approfondissement des sujets de notre existence. »

    • Réalisation
      Beppe Cino
    • Scénario
      Beppe Cino avec la collaboration de Gesualdo Bufalino, d'après son roman Diceria dell'untore (Le semeur de peste)
    • Image
      Franco Delli Colli
    • Montage
      Emanuele Foglietti
    • Musique
      Carlo Siliotto, Alberto Alessi
    • Producteur (s)
      Massimo Vigliar, Franco Nero
    • Productions
      Istituto Luce, DeltaVideo
    • Distribution France
      Surf film - Rai 1
    • Interprètes
      Franco Nero, Lucrezia Lante Della Rovere, Fernando Rey, Remo Girone, Salvatore "Toto" Cascio, Vanessa Redgrave
    • Année
      1990
    • Durée
      1h 35
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom