TEMPO DI UCCIDERE

LE RACCOURCI

0h 1min
1989
Story of TEMPO DI UCCIDERE
TEMPO DI UCCIDERE LE RACCOURCI Ethiopie 1936. Le jeune lieutenant, Enrico Silvestri, tourmenté par une soudaine rage de dents, s'éloigne du bataillon, à la recherche d'un docteur. Une molaire qui le fait souffrir et un accident de camion ridi­cule marquent le début d'une aventure extraordinaire, vécue par un homme quelconque. Le camion se renverse sur le bord de la route : Enrico prend un rac­courci et très vite il se perd dans la brousse. Mais là, la nature est bien différente : non pas aride, poussiéreuse ou désolée, mais dense de végétation, d'arbres qui grandissent et qui vieillissent. Il rencontre par hasard une jeune fille, il l'oblige à faire l'amour et il découvre qu'elle est tendre et douce. En tirant sur un animal, il la blesse accidentellement. Pris de panique, il la laisse mourir et, pour cacher sa faute, il l'enterre. Il s'enfuit, mais les circonstances le ramènent sans cesse sur ces lieux. Il essaie d'oublier, mais n'y parvient pas, parce que la présence continue du vieux père et du petit frère de la jeune fille revient comme une obsession. La crainte d'être découvert se trans­forme en terreur, surtout quand le lieutenant suppose qu'il a été conta­miné par sa victime et qu'il a contracté la lèpre. Cette peur le conduit à des fuites désespérées, à des tentatives de meurtre, de vol, au désarroi et à la fureur d'un homme privé de défenses contre le mal qu'il porte en lui. A la fin, tout rentre dans l'ordre : personne n'a découvert le meurtre que le lieutenant a commis, la lèpre ne l'a pas infecté. Dans le chaos rassurant du port de Massaua, envahi par les troupes italiennes qui rapatrient, le coupable rentre tout naturellement dans les rangs, s'embarque pour l'Italie et quitte l'Afrique.   "Ce qui m'a le plus attiré dans le livre c 'est que l'histoire conserve une actualité surprenante. Flaiano avait raison lorsqu'il disait que les évé­nements auraient pu se dérouler à n'importe quelle époque, dans n'importe quel pays et n'importe quelle armée. J'espère avoir réussi à conserver l'atmosphère du roman ainsi que son style dépouillé, en racontant le drame de ce "héros sans qualité" qui, arrivant dans un pays inconnu ne trouve pas le paradis terrestre auquel on lui avait fait croire mais une réalitébien différente : une terre âpre, dure et ingrate où il voit s'écrouler misérablement le rêve impérialiste qui avait nourri sa jeunesse et s'avancer dangereusement la solitude, la maladie, la mort. ". Giuliano Montaldo
    • TEMPO DI UCCIDERE

      LE RACCOURCI

      Ethiopie 1936. Le jeune lieutenant, Enrico Silvestri, tourmenté par une soudaine rage de dents, s'éloigne du bataillon, à la recherche d'un docteur. Une molaire qui le fait souffrir et un accident de camion ridi­cule marquent le début d'une aventure extraordinaire, vécue par un homme quelconque.

      Le camion se renverse sur le bord de la route : Enrico prend un rac­courci et très vite il se perd dans la brousse. Mais là, la nature est bien différente : non pas aride, poussiéreuse ou désolée, mais dense de végétation, d'arbres qui grandissent et qui vieillissent.

      Il rencontre par hasard une jeune fille, il l'oblige à faire l'amour et il découvre qu'elle est tendre et douce. En tirant sur un animal, il la blesse accidentellement. Pris de panique, il la laisse mourir et, pour cacher sa faute, il l'enterre. Il s'enfuit, mais les circonstances le ramènent sans cesse sur ces lieux. Il essaie d'oublier, mais n'y parvient pas, parce que la présence continue du vieux père et du petit frère de la jeune fille revient comme une obsession. La crainte d'être découvert se trans­forme en terreur, surtout quand le lieutenant suppose qu'il a été conta­miné par sa victime et qu'il a contracté la lèpre. Cette peur le conduit à des fuites désespérées, à des tentatives de meurtre, de vol, au désarroi et à la fureur d'un homme privé de défenses contre le mal qu'il porte en lui. A la fin, tout rentre dans l'ordre : personne n'a découvert le meurtre que le lieutenant a commis, la lèpre ne l'a pas infecté. Dans le chaos rassurant du port de Massaua, envahi par les troupes italiennes qui rapatrient, le coupable rentre tout naturellement dans les rangs, s'embarque pour l'Italie et quitte l'Afrique.

       

      "Ce qui m'a le plus attiré dans le livre c 'est que l'histoire conserve une actualité surprenante. Flaiano avait raison lorsqu'il disait que les évé­nements auraient pu se dérouler à n'importe quelle époque, dans n'importe quel pays et n'importe quelle armée. J'espère avoir réussi à conserver l'atmosphère du roman ainsi que son style dépouillé, en racontant le drame de ce "héros sans qualité" qui, arrivant dans un pays inconnu ne trouve pas le paradis terrestre auquel on lui avait fait croire mais une réalitébien différente : une terre âpre, dure et ingrate où il voit s'écrouler misérablement le rêve impérialiste qui avait nourri sa jeunesse et s'avancer dangereusement la solitude, la maladie, la mort. ".

      Giuliano Montaldo

    • Réalisation
      Giuliano Montaldo
    • Scénario
      Furio Scarpelli, Paolo Virzi, Giacomo Scarpelli, Giuliano Montaldo, d'après le roman d'Ennio Flaiano
    • Image
      Blasco Guirato
    • Montage
      Alfredo Muschietti
    • Musique
      Ennio Moriconne
    • Producteur (s)
      Leo Pescarolo, Luciano Martino
    • Productions
      Ellepi Film, Dania Film, Surf Film D.M.V.Distribuzione, Reteitalia, Italfrance Films
    • Interprètes
      Nicolas Cage, Ricky Tognazzi, Patricia Flora Praxo, Giancarlo Giannini
    • Année
      1989
    • Durée
      1h 50
    • Pays de production
      Italie, France
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom