GRUPPO DI FAMIGLIA IN UN INTERNO

VIOLENCE ET PASSION

Luchino Visconti

0h 2min
1974
Story of GRUPPO DI FAMIGLIA IN UN INTERNO
GRUPPO DI FAMIGLIA IN UN INTERNO VIOLENCE ET PASSION

Les Brumonti font brutalement irruption dans l'uni­vers solitaire d'un vieux profes­seur, type même de l' intellectuel humaniste et amateur d'art.  Il a choisi de se retirer  d' une société qu'il réprouve et de vivre entre ses livres et ses tableaux. Les Bru­monti, eux, sont richissimes et mè­nent la vie trépidante et superficielle de la «jet society ». Bianca, la mère, flanquée d'un amant qu'elle entretient, Konrad, Lietta sa fille, et son amant Stefano. Deux univers vont s'affronter, cor­respondant aux deux espaces scé­ niques que la mise en scène utilise magistralement (les deux apparte­ments). Deux mondes, également faux et égoïstes, correspondant aux deux faces de la bourgeoisie con­temporaine.

De guerre lasse, le professeur cède à l'insistance de Bianca : il loue l'étage supérieur de sa mai­son. Sa tranquillité est finie : les lo­cataires ne se contentent pas de l'appartement, ils s'emparent aussi de la vie du professeur. Konrad as­siège le téléphone tout en enga­geant la conversation sur Mozart et le peintre anglais Arthur Davies. Le professeur, d'abord intrigué est séduit… Une nuit, il sauvera Kon­rad d'une agression et le cachera dans la chambre secrète (une an­cienne cachette de la résistance) de son appartement. Entre le vieil esthète et le jeune loup naît une attirance profonde : la communi­cation a percé le rempart des appa­ rences sociales. Mais le monde extérieur que le professeur avait cru abolir n'a pas disparu. Konrad, transformé par sa nouvelle vie, tra­hit ses amis et dénonce le complot fasciste auquel participe le mari de Bianca et Stefano. Il sera assassiné.  Violence et passion, avant-dernier film de Visconti, restera de ce fait son testament. A juste titre tant il condense l'ensemble des thèmes de son auteur et tant sa morale est limpide, confirmant et complétant les œuvres antérieures. Le tour­nage même du film qui fut une lutte permanente contre la mala­die, grâce à la complicité des fidè­les amis, illustre le sens de cette parabole. Alain Sanzio et Paul-Louis Thirard, Luchino Visconti cinéaste, Ed Persona
    • GRUPPO DI FAMIGLIA IN UN INTERNO

      VIOLENCE ET PASSION

      Les Brumonti font brutalement irruption dans l'uni­vers solitaire d'un vieux profes­seur, type même de l' intellectuel humaniste et amateur d'art.  Il a choisi de se retirer  d' une société qu'il réprouve et de vivre entre ses livres et ses tableaux. Les Bru­monti, eux, sont richissimes et mè­nent la vie trépidante et superficielle de la «jet society ». Bianca, la mère, flanquée d'un amant qu'elle entretient, Konrad, Lietta sa fille, et son amant Stefano. Deux univers vont s'affronter, cor­respondant aux deux espaces scé­ niques que la mise en scène utilise magistralement (les deux apparte­ments). Deux mondes, également faux et égoïstes, correspondant aux deux faces de la bourgeoisie con­temporaine.

      De guerre lasse, le professeur cède à l'insistance de Bianca : il loue l'étage supérieur de sa mai­son. Sa tranquillité est finie : les lo­cataires ne se contentent pas de l'appartement, ils s'emparent aussi de la vie du professeur. Konrad as­siège le téléphone tout en enga­geant la conversation sur Mozart et le peintre anglais Arthur Davies. Le professeur, d'abord intrigué est séduit… Une nuit, il sauvera Kon­rad d'une agression et le cachera dans la chambre secrète (une an­cienne cachette de la résistance) de son appartement. Entre le vieil esthète et le jeune loup naît une attirance profonde : la communi­cation a percé le rempart des appa­ rences sociales. Mais le monde extérieur que le professeur avait cru abolir n'a pas disparu. Konrad, transformé par sa nouvelle vie, tra­hit ses amis et dénonce le complot fasciste auquel participe le mari de Bianca et Stefano. Il sera assassiné. 

      Violence et passion, avant-dernier film de Visconti, restera de ce fait son testament. A juste titre tant il condense l'ensemble des thèmes de son auteur et tant sa morale est limpide, confirmant et complétant les œuvres antérieures. Le tour­nage même du film qui fut une lutte permanente contre la mala­die, grâce à la complicité des fidè­les amis, illustre le sens de cette parabole.

      Alain Sanzio et Paul-Louis Thirard, Luchino Visconti cinéaste, Ed Persona

    • Réalisation
      Luchino Visconti
    • Scénario
      Enrico Medioli, Suso Cecchi d'Amico
    • Image
      Pasqualino De Santis
    • Montage
      Ruggero Mastroianni
    • Musique
      Franco Mannino
    • Producteur (s)
      Giovanni Bertolucci
    • Productions
      Rusconi Film S.p.A., Gaumont
    • Distribution France
      Gaumont
    • Interprètes
      Burt Lancaster, Silvana Mangano, Helmut Berger, Claudia Marsani, Claudia Marsani, Stefano Patrizi, Elvira Cortese, Enzo Fiermonte , Romolo Valli, Philippe Hersent, Claudia Cardinale, Dominique Sanda
    • Année
      1974
    • Durée
      2h 00
    • Pays de production
      Italie, France
    • Format
      VF
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom