HAREM SUARE

HAREM SUARE

LE DERNIER HAREM

Ferzan Özpetek

0h 1min
1999
Story of HAREM SUARE
HAREM SUARE LE DERNIER HAREM

Le dernier Harem est l’histoire impossible entre la favorite du Sultan et l’un des eunuques du dernier Harem de l’Empire Ottoman, au début de ce siècle.

Au début du vingtième siècle, dans le Harem du Sultan Abdulhamit, à la veille de l’écroulement de l’Empire Ottoman. Une jeune femme d’origine italienne, Safiyè (Marie Gillain) vendue à un Pacha sur un marché d’esclaves au Caire, puis offerte au Sultan, scelle un pacte avec un eunuque noir Nadir (Alex Descas), affecté à la surveillance des femmes du Harem. Les deux jeunes gens, mus par une relation inavouée d’attirance réciproque, commencent à cheminer dans les jeux du pouvoir du Harem ; Nadir a décidé de faire de Safiyè la favorite et, si possible, l’épouse du Sultan.

Elle doit pour cela lui donner un fils. À travers l’histoire de leur ascension, nous pénétrons dans un monde secret, entièrement féminin, fait d’intrigues, de craintes, d’amitiés fortes et de trahisons. À mesure qu’ils s’approchent du pouvoir suprême, Nadir et Safiyè ne réussissent plus à cacher leurs réels sentiments. Ils finissent par vivre, même physiquement, une véritable histoire d’amour, dépassant pour elle les interdits, et pour lui, son émasculation.

Elle accède au statut de favorite et, pour garder une place enviée, ne recule devant rien, allant jusqu’à évoquer l’élimination physique de ses rivales. Mais ni Safiyè, ni Nadir – qui n’ont aucun contact avec le monde extérieur – ne réalisent que cette course d’un monde condamné à disparaître. Safiyè réussit à avoir le fils tant attendu, mais l’enfant meurt mystérieusement empoisonné.

C’est le début de la fin. Le Sultan est envoyé en exil, contraint d’abandonner le Harem, que les autorités décident de fermer. Les deux amants tentent de vivre leur amour hors des murs, dans un monde apparemment plus libre, mais dont ils ignorent les règles…

 

Marie Gillain est la favorite du Dernier Harem de Ferzan Özpetek. Un rôle où elle s’impose avec autant d’autorité que de charme. Celle qui dit faire ce métier « parce qu’elle éprouve un désir, un besoin de rêver et de partager ses rêves avec d’autres » a trouvé un personnage où elle est tour à tour mystérieuse, vulnérable, violent, redoutable.

Un vrai rêve d’actrice.

Thierry Klifa, Studio Magazine

    • HAREM SUARE

      LE DERNIER HAREM

      Le dernier Harem est l’histoire impossible entre la favorite du Sultan et l’un des eunuques du dernier Harem de l’Empire Ottoman, au début de ce siècle.

      Au début du vingtième siècle, dans le Harem du Sultan Abdulhamit, à la veille de l’écroulement de l’Empire Ottoman. Une jeune femme d’origine italienne, Safiyè (Marie Gillain) vendue à un Pacha sur un marché d’esclaves au Caire, puis offerte au Sultan, scelle un pacte avec un eunuque noir Nadir (Alex Descas), affecté à la surveillance des femmes du Harem. Les deux jeunes gens, mus par une relation inavouée d’attirance réciproque, commencent à cheminer dans les jeux du pouvoir du Harem ; Nadir a décidé de faire de Safiyè la favorite et, si possible, l’épouse du Sultan.

      Elle doit pour cela lui donner un fils. À travers l’histoire de leur ascension, nous pénétrons dans un monde secret, entièrement féminin, fait d’intrigues, de craintes, d’amitiés fortes et de trahisons. À mesure qu’ils s’approchent du pouvoir suprême, Nadir et Safiyè ne réussissent plus à cacher leurs réels sentiments. Ils finissent par vivre, même physiquement, une véritable histoire d’amour, dépassant pour elle les interdits, et pour lui, son émasculation.

      Elle accède au statut de favorite et, pour garder une place enviée, ne recule devant rien, allant jusqu’à évoquer l’élimination physique de ses rivales. Mais ni Safiyè, ni Nadir – qui n’ont aucun contact avec le monde extérieur – ne réalisent que cette course d’un monde condamné à disparaître. Safiyè réussit à avoir le fils tant attendu, mais l’enfant meurt mystérieusement empoisonné.

      C’est le début de la fin. Le Sultan est envoyé en exil, contraint d’abandonner le Harem, que les autorités décident de fermer. Les deux amants tentent de vivre leur amour hors des murs, dans un monde apparemment plus libre, mais dont ils ignorent les règles…

       

      Marie Gillain est la favorite du Dernier Harem de Ferzan Özpetek. Un rôle où elle s’impose avec autant d’autorité que de charme. Celle qui dit faire ce métier « parce qu’elle éprouve un désir, un besoin de rêver et de partager ses rêves avec d’autres » a trouvé un personnage où elle est tour à tour mystérieuse, vulnérable, violent, redoutable.

      Un vrai rêve d’actrice.

      Thierry Klifa, Studio Magazine

    • Réalisation
      Ferzan Özpetek
    • Scénario
      Ferzan Özpetek, Giovanni Romoli
    • Image
      Pasquale Mari, Mustafa Ulkenciler
    • Montage
      Mauro Bonanni
    • Musique
      Aldo de Scalzi, Pivio
    • Producteur (s)
      Tilde Corsi, Gianni Romoli Regine Koncckier
    • Productions
      R&C Produzioni, Medusa Produzione, AFS Film, Studio Canal, Les Films Balenciaga, avec le concours d'Eurimages
    • Distribution France
      TF1 International
    • Interprètes
      Marie Gillain, Alex Descas, Valeria Goloni, Lucia Bosè, Malick Bowens, Christophe Aquilon
    • Année
      1999
    • Durée
      1h 47
    • Pays de production
      Italie, France, Turquie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom