TABLEAU DE FAMILLE

LE FATE IGNORANTI

0h 1min
2021
Story of LE FATE IGNORANTI
LE FATE IGNORANTI TABLEAU DE FAMILLE

Antonia et Massimo sont mariés depuis plus de dix ans. Ils ont une vie plus qu’aisée, une belle maison dans la banlieue chic de Rome : bref, ils sont heureux. Ils trouvent encore beaucoup de plaisir à être ensemble, à jouer, à se courtiser.

Massimo est tué dans un accident de voiture et le malheur entre brutalement dans la vie d’Antonia. Elle sombre dans un état de prostration totale jusqu’au moment où, par hasard, elle découvre que Massimo avait une liaison. Elle part à la recherche de cette femme inconnue mais au bout de sa quête elle rencontre un homme, Michele, qui vit dans une communauté homosexuelle, à l’autre bout de la ville, dans un quartier populaire. Elle doit bien se rendre à l’évidence, c’était lui son rival. Lui aussi porte la blessure de la mort de Massimo, une blessure qui a du mal à se refermer.

Antonia réagit d’abord très mal, elle refuse la douleur de cet inconnu, elle entend être la seule à porter le deuil de Massimo. Cependant, comme fascinée par cette part de sa vie qu’elle ignorait et par ce bonheur qu’elle ne partageait pas, elle retourne au domicile de Michele et de ses amis. Elle veut en savoir plus, elle veut comprendre. Petit à petit elle s’intègre au groupe et partage les repas pris en commun sur la terrasse ensoleillée. La relation avec Michele n’est pas facile, mais elle s’avère salutaire pour Antonia qui parvient à tourner la page et recommence à vivre.

 

« Le film alterne les scènes chorales à d’autres plus intimistes. Ils montre combien il peut être réducteur d’enfermer l’amour dans les frontières étroites de sa propre tendance sexuelle et aussi comment la profondeur des sentiments se joue des préjugés obtus. Le récit est ouvert, sans épilogue irréversible, il n’impose aucune lecture définitive. »

    • LE FATE IGNORANTI

      TABLEAU DE FAMILLE

      Antonia et Massimo sont mariés depuis plus de dix ans. Ils ont une vie plus qu’aisée, une belle maison dans la banlieue chic de Rome : bref, ils sont heureux. Ils trouvent encore beaucoup de plaisir à être ensemble, à jouer, à se courtiser.

      Massimo est tué dans un accident de voiture et le malheur entre brutalement dans la vie d’Antonia. Elle sombre dans un état de prostration totale jusqu’au moment où, par hasard, elle découvre que Massimo avait une liaison. Elle part à la recherche de cette femme inconnue mais au bout de sa quête elle rencontre un homme, Michele, qui vit dans une communauté homosexuelle, à l’autre bout de la ville, dans un quartier populaire. Elle doit bien se rendre à l’évidence, c’était lui son rival. Lui aussi porte la blessure de la mort de Massimo, une blessure qui a du mal à se refermer.

      Antonia réagit d’abord très mal, elle refuse la douleur de cet inconnu, elle entend être la seule à porter le deuil de Massimo. Cependant, comme fascinée par cette part de sa vie qu’elle ignorait et par ce bonheur qu’elle ne partageait pas, elle retourne au domicile de Michele et de ses amis. Elle veut en savoir plus, elle veut comprendre. Petit à petit elle s’intègre au groupe et partage les repas pris en commun sur la terrasse ensoleillée. La relation avec Michele n’est pas facile, mais elle s’avère salutaire pour Antonia qui parvient à tourner la page et recommence à vivre.

       

      « Le film alterne les scènes chorales à d’autres plus intimistes. Ils montre combien il peut être réducteur d’enfermer l’amour dans les frontières étroites de sa propre tendance sexuelle et aussi comment la profondeur des sentiments se joue des préjugés obtus. Le récit est ouvert, sans épilogue irréversible, il n’impose aucune lecture définitive. »

    • Réalisation
      Ferzan Özpetek
    • Scenario
      Gianni Romoli, Ferzan Özpetek
    • Image
      Pasquale Mari
    • Montage
      Patrizio Marone
    • Musique
      Andrea Guerra
    • Productions
      R et C Produzioni
    • Distribution France
      Cinévia
    • Interprètes
      Marguerita Buy, Stefano Accorsi, Serra Yilmaz, Andrea Renzi, Gabriel Garko, Erica Blanc, Rosaria De Cicco
    • Année
      2001
    • Durée
      1h 46
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom