IL GATTOPARDO

LE GUÉPARD

0h 2min
1963
Story of IL GATTOPARDO
IL GATTOPARDO LE GUÉPARD Mai 1860. Garibaldi et ses Chemises Rouges débarquent en Sicile. Tancredi (Alain Delon), le neveu préféré de Don Fabrizio, prince de Salina (Burt Lancaster), s’enrôle au côté des révoltés afin de contrôler la situation. Malgré les bouleversements, le prince effectue avec sa famille le voyage annuel dans la résidence de campagne à Donnafugata. Un plébiscite est en cours pour l’annexion de la Sicile au royaume de Piémont Sardaigne, et le prince vote pour ; Au même moment il apprend que sa fille Concetta est amoureuse de Tancredi. Mais les espoirs de celle-ci s’envolent rapidement lorsque Angelica Sedara (Claudia Cardinale), la fille du maire Don Calogero (Paolo Stoppa), un propriétaire foncier qui a fait fortune, apparaît. Dès qu’il la voit, Tancredi est subjugué par sa beauté. Don Fabrizio se rend compte que cette alliance entre la nouvelle bourgeoisie et l’aristocratie sur le déclin est l’un des changements qu’il est nécessaire d’accepter. Cette alliance sera consacrée au cours d’un grand bal donné à Palerme au cours duquel l’aristocratie fête l’échec de la révolution. Mais le prince n’est pas dupe. Il s’éloigne en méditant sur la signification des événements en cours qui marquent la fin du monde qui est le sien.   « Seul Visconti, communiste et aristocrate, pouvait doser avec tant de subtilité le degré de scepticisme et de nostalgie poétique du prince face aux problèmes sociaux et politiques de l’époque […] C’est de Visconti le plus équilibré, le plus mesuré, le plus pur et le plus soigné. » Alberto Moravia, L’Espresso, 7 avril 1963   La longue séquence du bal, qui nécessita 36 jours de tournage et qui nous offre en bande-son une valse inédite de Verdi, constitue l’une des scènes les plus admirables de ce film historique, d’après le roman posthume de Giuseppe Tomasi di Lampedusa. Visconti signe une splendide illustration du passage de la Sicile du règne des Bourbons à celui de la maison de Savoie et de l’alliance conservatrice entre deux mondes la bourgeoisie et l’aristocratie, afin que tout "change pour que rien ne change".
 
    • IL GATTOPARDO

      LE GUÉPARD

      Mai 1860. Garibaldi et ses Chemises Rouges débarquent en Sicile. Tancredi (Alain Delon), le neveu préféré de Don Fabrizio, prince de Salina (Burt Lancaster), s’enrôle au côté des révoltés afin de contrôler la situation. Malgré les bouleversements, le prince effectue avec sa famille le voyage annuel dans la résidence de campagne à Donnafugata. Un plébiscite est en cours pour l’annexion de la Sicile au royaume de Piémont Sardaigne, et le prince vote pour ; Au même moment il apprend que sa fille Concetta est amoureuse de Tancredi. Mais les espoirs de celle-ci s’envolent rapidement lorsque Angelica Sedara (Claudia Cardinale), la fille du maire Don Calogero (Paolo Stoppa), un propriétaire foncier qui a fait fortune, apparaît. Dès qu’il la voit, Tancredi est subjugué par sa beauté. Don Fabrizio se rend compte que cette alliance entre la nouvelle bourgeoisie et l’aristocratie sur le déclin est l’un des changements qu’il est nécessaire d’accepter. Cette alliance sera consacrée au cours d’un grand bal donné à Palerme au cours duquel l’aristocratie fête l’échec de la révolution. Mais le prince n’est pas dupe. Il s’éloigne en méditant sur la signification des événements en cours qui marquent la fin du monde qui est le sien.

       

      « Seul Visconti, communiste et aristocrate, pouvait doser avec tant de subtilité le degré de scepticisme et de nostalgie poétique du prince face aux problèmes sociaux et politiques de l’époque […] C’est de Visconti le plus équilibré, le plus mesuré, le plus pur et le plus soigné. »

      Alberto Moravia, L’Espresso, 7 avril 1963

       

      La longue séquence du bal, qui nécessita 36 jours de tournage et qui nous offre en bande-son une valse inédite de Verdi, constitue l’une des scènes les plus admirables de ce film historique, d’après le roman posthume de Giuseppe Tomasi di Lampedusa. Visconti signe une splendide illustration du passage de la Sicile du règne des Bourbons à celui de la maison de Savoie et de l’alliance conservatrice entre deux mondes la bourgeoisie et l’aristocratie, afin que tout "change pour que rien ne change".

       

    • Réalisation
      Luchino Visconti
    • Scénario
      Suso Cecchi D'Amico, Enrico Medioli, Pasquale Festa Campanile, Massimo Franciosa, Luchino Visconti, d’après le roman de Giuseppe Tomasi di Lampedusa
    • Image
      Giuseppe Rotunno
    • Montage
      Mario Serandrei
    • Musique
      Nino Rota
    • Producteur (s)
      Goffredo Lombardo
    • Productions
      Titanus, S.G.C., S.N. Pathé Cinéma
    • Distribution France
      Pathé Distribution
    • Interprètes
      Burt Lancaster, Claudia Cardinale, Alain Delon, Rina Morelli, Paolo Stoppa, Romolo Valli, Lucilla Morlacchi, Pierre Clémenti, Mario Girotti, Serge Reggiani, Ivo Garrani, Giuliano Gemma
    • Année
      1963
    • Durée
      2h57
    • Pays de production
      Italie, France
    • Format
      VOST
    • Citation
      Nous étions des guépards et des lions, ceux qui nous succéderont seront des chacals et des hyènes.
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom