IL GUERRIERO CAMILLO

0h 1min
1998
Story of IL GUERRIERO CAMILLO
IL GUERRIERO CAMILLO Dans une petite ville de Toscane, vit un couple de personnes âgées qui animent tous les jours pour le plaisir des enfants un théâtre de marionnettes. Leur petit-fils, déjà adulte, mais muet et simplet, vit avec eux. Il n'a de plaisir qu'à se déguiser en guerrier moyenâgeux et à vivre avec les pantins. Le monde extérieur est trop hostile, et ses grands-parents le protègent. Mais il sont très âgés et ils meurent. Camillo est seul face au monde. Il est hanté par des images anciennes, une sorte de traumatisme subi dans la petite enfance, et il cherche absolument à comprendre ce que peuvent bien signifier ces bruits d'épées et cet arbre merveilleux qu'il a toujours à l'esprit. Il se retire dans la montagne et il trouve des réponses partielles, ainsi que l'usage de la parole. En voulant, il pourrait même trouver une place dans le monde contemporain. " .   "Tous les personnages sont un peu excessifs. Dans cette petite ville de province qui a gardé la saveur des contes anciens tout peut arriver, mais l'ironie et l'émotion contrebalancent les moments dramatiques. " Claudio Bigagli   Ce film est un hommage affectueux au cinéma et au théâtre, à la musique et à l'histoire. De son expérience personnelle dans un théâtre de marionnettes, Bigagli tire un sujet fantastique qui s'articule en plusieurs niveaux, tant du point de vue des contenus que de la technique. Le fou gentil et incompris qui vit de la seule harmonie, qui n'a pas besoin des mots mais qui s'exprime par l'amour, la vie des personnes âgées dans une petite ville où tout le monde connaît tout le monde, le voyage dans un passé fantastique hors du temps, peuplé de paladins légendaires. En ce qui concerne la technique, Bigagli joue beaucoup sur la couleur qu 'il fait alterner avec les images subjectives de Camillo en noir et blanc (il est daltonien), ainsi qu'avec les costumes d'époques diverses et les flash-back. Tempimoderni.it
    • IL GUERRIERO CAMILLO

      Dans une petite ville de Toscane, vit un couple de personnes âgées qui animent tous les jours pour le plaisir des enfants un théâtre de marionnettes. Leur petit-fils, déjà adulte, mais muet et simplet, vit avec eux. Il n'a de plaisir qu'à se déguiser en guerrier moyenâgeux et à vivre avec les pantins. Le monde extérieur est trop hostile, et ses grands-parents le protègent. Mais il sont très âgés et ils meurent. Camillo est seul face au monde. Il est hanté par des images anciennes, une sorte de traumatisme subi dans la petite enfance, et il cherche absolument à comprendre ce que peuvent bien signifier ces bruits d'épées et cet arbre merveilleux qu'il a toujours à l'esprit.

      Il se retire dans la montagne et il trouve des réponses partielles, ainsi que l'usage de la parole. En voulant, il pourrait même trouver une place dans le monde contemporain. " .

       

      "Tous les personnages sont un peu excessifs. Dans cette petite ville de province qui a gardé la saveur des contes anciens tout peut arriver, mais l'ironie et l'émotion contrebalancent les moments dramatiques. "

      Claudio Bigagli

       

      Ce film est un hommage affectueux au cinéma et au théâtre, à la musique et à l'histoire. De son expérience personnelle dans un théâtre de marionnettes, Bigagli tire un sujet fantastique qui s'articule en plusieurs niveaux, tant du point de vue des contenus que de la technique. Le fou gentil et incompris qui vit de la seule harmonie, qui n'a pas besoin des mots mais qui s'exprime par l'amour, la vie des personnes âgées dans une petite ville où tout le monde connaît tout le monde, le voyage dans un passé fantastique hors du temps, peuplé de paladins légendaires. En ce qui concerne la technique, Bigagli joue beaucoup sur la couleur qu 'il fait alterner avec les images subjectives de Camillo en noir et blanc (il est daltonien), ainsi qu'avec les costumes d'époques diverses et les flash-back.

      Tempimoderni.it

    • Réalisation
      Claudio Bigagli
    • Scenario
      Claudio Bigagli Angela Scaparo
    • Image
      Paolo Carnera
    • Montage
      Roberta Missiroli
    • Musique
      Battista Lena
    • Productions
      Safra Film, Lucky Red
    • Vente à l’étranger
      Intra Film
    • Interprètes

      Claudio Bigagli, Marco Messeri, Fabrizia Sacchi, Carlo Croccolo, Carlo Monni, Valeria Sabel, Renato Moretti

    • Année
      1998
    • Durée
      1h 30
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom