IL PROCESSO DI VERONA

LE PROCÈS DE VÉRONE

0h 2min
1963
Story of IL PROCESSO DI VERONA
IL PROCESSO DI VERONA LE PROCÈS DE VÉRONE Évocation de la période comprise entre le 24 juillet 1943 et le 11 janvier 1944, de la nomination de BADOGLIO comme chef du gouvernement jusqu’à la libération de MUSSOLINI qui fonde la République de Salò, funeste instrument de la vengeance du Duce en sursis. MUSSOLINI, victime de forces qu’il ne maîtrise plus, laisse condamner les jurés au nombre desquels son propre gendre, Galeazzo CIANO, que l’on considérait avant le 25 juillet comme son dauphin. Les implorations de sa fille Edda n’y feront rien. Une véritable tragédie, au sens classique du terme.     Cette période historique est assez mal connue dans ses détails, car elle a vu se tisser tous les fils d’une authentique intrigue de palais, telle qu’on en vit à la Renaissance dans les cours italiennes. À ce moment les éléments les plus conscients du peuple italien trouvaient une audience qu’ils n’avaient jamais eue ; l’antifascisme prenait une structure populaire ; les groupes de partisans grossissaient, et pendant un an leur action sera très importante   C’est à travers le personnage de CIANO et de sa femme, fille de MUSSOLINI, que LIZZANI et ses scénaristes ont vu le drame du procès de Vérone. Les liens familiaux opposés aux machineries politiques, les documents secrets qu’on dérobe, les chantages et les transactions de dernière heure, cela faisait un tableau suffisamment riche pour que les cinéastes n’aient pas eu besoin d’en rajouter à la réalité. (…) LIZZANI a mené rapidement son récit, avec un souci très vif du dramatique, du spectaculaire ; il a dirigé ses acteurs avec brio, et l’on ne s’ennuie pas une seconde.  P.-L.THIRARD, cinéma 63, septembre/octobre 1963
    • IL PROCESSO DI VERONA

      LE PROCÈS DE VÉRONE

      Évocation de la période comprise entre le 24 juillet 1943 et le 11 janvier 1944, de la nomination de BADOGLIO comme chef du gouvernement jusqu’à la libération de MUSSOLINI qui fonde la République de Salò, funeste instrument de la vengeance du Duce en sursis. MUSSOLINI, victime de forces qu’il ne maîtrise plus, laisse condamner les jurés au nombre desquels son propre gendre, Galeazzo CIANO, que l’on considérait avant le 25 juillet comme son dauphin. Les implorations de sa fille Edda n’y feront rien. Une véritable tragédie, au sens classique du terme.

       

       

      Cette période historique est assez mal connue dans ses détails, car elle a vu se tisser tous les fils d’une authentique intrigue de palais, telle qu’on en vit à la Renaissance dans les cours italiennes. À ce moment les éléments les plus conscients du peuple italien trouvaient une audience qu’ils n’avaient jamais eue ; l’antifascisme prenait une structure populaire ; les groupes de partisans grossissaient, et pendant un an leur action sera très importante

       

      C’est à travers le personnage de CIANO et de sa femme, fille de MUSSOLINI, que LIZZANI et ses scénaristes ont vu le drame du procès de Vérone. Les liens familiaux opposés aux machineries politiques, les documents secrets qu’on dérobe, les chantages et les transactions de dernière heure, cela faisait un tableau suffisamment riche pour que les cinéastes n’aient pas eu besoin d’en rajouter à la réalité. (…) LIZZANI a mené rapidement son récit, avec un souci très vif du dramatique, du spectaculaire ; il a dirigé ses acteurs avec brio, et l’on ne s’ennuie pas une seconde. 

      P.-L.THIRARD, cinéma 63, septembre/octobre 1963

    • Réalisation
      Carlo Lizzani
    • Scénario
      Ugo Pirro, Sergio Amidei, Luigi Somma
    • Image
      Leonida Barboni (noir&blanc)
    • Montage
      Franco Fraticelli
    • Musique
      Mario Nascimbene
    • Productions
      Duilio Cinematografica, Orsay Films (Paris)
    • Interprètes
      Silvana Mangano, Frank Wolff, Françoise Prévost, Vivi Gioi, Claudio Gaora, Filippo Scelzo, Salvo Randone, Ivo Garrani, Henri Serre
    • Année
      1963
    • Durée
      2h 00
    • Pays de production
      Italie, France
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom