IL PROSSIMO TUO

0h 2min
2021
Story of IL PROSSIMO TUO
IL PROSSIMO TUO Eva est hôtesse de terre dans un aéroport proche d’Helsinki. Elle vit seule dans une maison isolée où elle retourne dès qu’elle sort de son travail. Elle est renfermée, elle refuse les invitations et évite même les relations de voisinage avec l’envahissant M. Usko. Mais peu à peu elle se laisse prendre au bavardage du vieux monsieur et grâce à lui elle trouve le moyen de dépasser un traumatisme ancien. Jean-Paul est journaliste. Il vit à Paris. Lors de son dernier reportage en Afghanistan, son équipe a été victime d’un attentat et il est le seul rescapé. Il se remet difficilement du choc. Il est angoissé par le simple fait d’être en vie et il guette le danger potentiel à chaque coin de rue. Il n’arrive plus à établir des rapports de confiance avec les autres. Il écarte sa jeune compagne Caroline, il a un rapport complexe avec ses enfants, suite à un conflit sans fin avec son ex-femme Sabine. Il ne trouve l’apaisement que dans la consultation compulsive de sites porno. Maddalena vit à Rome. C’est une jeune femme désabusée qui ne passe jamais deux nuits avec le même homme. Elle se réfugie dans la peinture. Comme elle a besoin de vivre et qu’elle ne vend pas beaucoup, elle cherche à donner des cours. Un jour Elena se présente. C’est une jeune immigrée en qui Maddalena détecte un vrai talent. Mais Elena est venue sans l’accord de ses parents…   « C’est un film sur la peur, sur la façon dont celle-ci conditionne nos choix. La peur est à l’origine des nos préjugés et de nos suspicions envers l’"autre". C’est une coproduction italo-franco-finlandaise. Les trois histoires sont situées à Rome, Paris et Helsinki. Je pense que ce n’est pas seulement un film intéressant de par les thèmes abordés mais aussi parce que c’est un produit original pour le cinéma italien : c’est un film tourné dans plusieurs pays d’Europe, en trois langues et avec un casting international. Ma volonté était de ne pas faire un film provincial et de m’aventurer au-delà de nos frontières… » Anne Riitta CICCONE, ilcinemaniaco.com
    • IL PROSSIMO TUO

      Eva est hôtesse de terre dans un aéroport proche d’Helsinki. Elle vit seule dans une maison isolée où elle retourne dès qu’elle sort de son travail. Elle est renfermée, elle refuse les invitations et évite même les relations de voisinage avec l’envahissant M. Usko. Mais peu à peu elle se laisse prendre au bavardage du vieux monsieur et grâce à lui elle trouve le moyen de dépasser un traumatisme ancien.

      Jean-Paul est journaliste. Il vit à Paris. Lors de son dernier reportage en Afghanistan, son équipe a été victime d’un attentat et il est le seul rescapé. Il se remet difficilement du choc. Il est angoissé par le simple fait d’être en vie et il guette le danger potentiel à chaque coin de rue. Il n’arrive plus à établir des rapports de confiance avec les autres. Il écarte sa jeune compagne Caroline, il a un rapport complexe avec ses enfants, suite à un conflit sans fin avec son ex-femme Sabine. Il ne trouve l’apaisement que dans la consultation compulsive de sites porno.

      Maddalena vit à Rome. C’est une jeune femme désabusée qui ne passe jamais deux nuits avec le même homme. Elle se réfugie dans la peinture. Comme elle a besoin de vivre et qu’elle ne vend pas beaucoup, elle cherche à donner des cours. Un jour Elena se présente. C’est une jeune immigrée en qui Maddalena détecte un vrai talent. Mais Elena est venue sans l’accord de ses parents…

       

      « C’est un film sur la peur, sur la façon dont celle-ci conditionne nos choix. La peur est à l’origine des nos préjugés et de nos suspicions envers l’"autre". C’est une coproduction italo-franco-finlandaise. Les trois histoires sont situées à Rome, Paris et Helsinki. Je pense que ce n’est pas seulement un film intéressant de par les thèmes abordés mais aussi parce que c’est un produit original pour le cinéma italien : c’est un film tourné dans plusieurs pays d’Europe, en trois langues et avec un casting international. Ma volonté était de ne pas faire un film provincial et de m’aventurer au-delà de nos frontières… »

      Anne Riitta CICCONE, ilcinemaniaco.com

    • Réalisation
      Anne Riitta Ciccone
    • Scénario
      Anne Riitta Ciccone
    • Image
      Fabio Cianchetti, Pasquale Mari, Fabio Zamarion
    • Montage
      Marco Spoletini, Luigi Mearelli
    • Musique
      Franco Piersanti
    • Producteur (s)
      Francesco Torelli
    • Productions
      La Trincea, FS Film Oy, avec la contribution de Rai Cinema, Finnish Film Foundation
    • Interprètes
      Maya Sansa, Jean Hugues Anglade, Sulevi Peltova, Laura Malmivaara, Massimo Poggio, Ivan Franeck, Diane Fleri
    • Année
      2008
    • Durée
      2h 04
    • Pays de production
      Italie, France Finlande
    • Citation
      "C'est quand le danger est le plus grand que le salut est le plus proche."
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom