LE SUD, SINON RIEN

IL SUD È NIENTE

0h 1min
2021
Story of IL SUD È NIENTE
IL SUD È NIENTE LE SUD, SINON RIEN

Grazia (Miriam Karlkvist) a 17 ans et des allures de garçon. Elle vit avec son père Cristiano (Vinicio Marchioni) qui tient une petite poissonnerie près de Reggio de Calabre. Elle était gamine lorsque son frère Pietro (Giorgio Musumeci) était parti, travailler en Allemagne semblait-il, mais un jour son père lui avait appris qu’il était mort. Depuis ils n’en ont jamais reparlé. Grazia n’a jamais fait son deuil.

Une nuit, après une dispute avec son père, elle s’enfuit sur la plage et voit sortir de l’eau une silhouette humaine qui s’enfuit vers la ville. Grazia croit reconnaître son frère Pietro. Elle s’interroge. Lui a-t-on tout dit sur sa disparition ?

Le même soir Cristiano reçoit la visite d’un chef de la mafia locale qui lui intime de lui laisser son magasin et sa maison.

 

La morale du film est retranscrite de manière psychologique. Le réalisateur met en lumière une jeune fille de 17 ans, Grazia, originaire de Reggio Calabre, qui s’autodétruit dans une quête de personnalité. Traumatisée par la mort de son frère dont elle ignore les vraies raisons, Grazia va subir la "legge dell’omertà" (la loi du silence) de son père qui refuse d’évoquer la mort de son fils et qui va détruire leurs rapports. Petit à petit, le réalisateur réussit son pari : révéler que ce cas particulier se retrouve dans bon nombre de familles au sein de la région et dans le Sud en général. La Reggio Calabria, terrorisée par le "pizzo" (chantage) mafieux qui préfère la loi du silence à la prise en main des destins et fait d’elle une région reculée. Fabio Mollo met en exergue que ce choix du silence propre au Sud aura des conséquences sur la vie sociale des personnes, sur leurs vies privées, leurs émotions.

Nina Ollier,Le Journal International,3 décembre 2013

 

Fabio Mollo (1980, Reggio de Calabre) a fait des études de cinéma à Londres et à Rome  au Centro Sperimentale di Cinematogarfia. Il a été assistant de Lucio Pellegrini et de Francesco Bruni, entre autres. Il a réalisé divers courts-métrages dont Giganti (2007), véritable travail préparatoire à Il Sud è niente, son premier long-métrage.

    • IL SUD È NIENTE

      LE SUD, SINON RIEN

      Grazia (Miriam Karlkvist) a 17 ans et des allures de garçon. Elle vit avec son père Cristiano (Vinicio Marchioni) qui tient une petite poissonnerie près de Reggio de Calabre. Elle était gamine lorsque son frère Pietro (Giorgio Musumeci) était parti, travailler en Allemagne semblait-il, mais un jour son père lui avait appris qu’il était mort. Depuis ils n’en ont jamais reparlé. Grazia n’a jamais fait son deuil.

      Une nuit, après une dispute avec son père, elle s’enfuit sur la plage et voit sortir de l’eau une silhouette humaine qui s’enfuit vers la ville. Grazia croit reconnaître son frère Pietro. Elle s’interroge. Lui a-t-on tout dit sur sa disparition ?

      Le même soir Cristiano reçoit la visite d’un chef de la mafia locale qui lui intime de lui laisser son magasin et sa maison.

       

      La morale du film est retranscrite de manière psychologique. Le réalisateur met en lumière une jeune fille de 17 ans, Grazia, originaire de Reggio Calabre, qui s’autodétruit dans une quête de personnalité. Traumatisée par la mort de son frère dont elle ignore les vraies raisons, Grazia va subir la "legge dell’omertà" (la loi du silence) de son père qui refuse d’évoquer la mort de son fils et qui va détruire leurs rapports. Petit à petit, le réalisateur réussit son pari : révéler que ce cas particulier se retrouve dans bon nombre de familles au sein de la région et dans le Sud en général. La Reggio Calabria, terrorisée par le "pizzo" (chantage) mafieux qui préfère la loi du silence à la prise en main des destins et fait d’elle une région reculée. Fabio Mollo met en exergue que ce choix du silence propre au Sud aura des conséquences sur la vie sociale des personnes, sur leurs vies privées, leurs émotions.

      Nina Ollier,Le Journal International,3 décembre 2013

       

      Fabio Mollo (1980, Reggio de Calabre) a fait des études de cinéma à Londres et à Rome  au Centro Sperimentale di Cinematogarfia. Il a été assistant de Lucio Pellegrini et de Francesco Bruni, entre autres. Il a réalisé divers courts-métrages dont Giganti (2007), véritable travail préparatoire à Il Sud è niente, son premier long-métrage.

    • Réalisation
      Fabio Mollo
    • Scenario
      Fabio Mollo, Josella Porto, Andrea Paolo Massara
    • Image
      Debora Vrizzi
    • Montage
      Filippo Montemurro
    • Musique
      Giorgio Giampà
    • Producer (s)
      Jean Denis Le Dinahet, Sebastien Miska, Vincenzo De Leo
    • Productions
      B24 Film, Madakai, Rai Cinema, avec la contribution du MiBACT, CNC Aide aux cinémas du monde, Sofica Cofinova, Calabria Film Commission, Torino Film Lab
    • Distribution France
      Madakai
    • Vente à l’étranger
      Doc & Film International
    • Interprètes
      Miriam Karlkvist, Vinicio Marchioni, Valentina Lodovini, Andrea Belissario, Giorgio Musumeci, Vincenzo Scuruchi, Alessandra Costanzo, Francesco Colella, Peppe Piromalli, Silvana Luppino
    • Année
      2013
    • Durée
      1h 30
    • Pays de production
      Italie, France
    • Format
      VOST
    • Citation
      Les choses qu’on ne dit pas ne peuvent pas faire souffrir
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom