LE TÉMOIN DU MARIÉ

IL TESTIMONE DELLO SPOSO

0h 1min
1998
Story of IL TESTIMONE DELLO SPOSO
IL TESTIMONE DELLO SPOSO LE TÉMOIN DU MARIÉ Un village d'Emilie, le 31 décembre 1899... Alors que le monde entier se prépare à entrer dans une nouvelle ère, d'antiques traditions perdurent, qui imposent aux filles d'Italie une soumission aveugle à la loi du père, à la volonté et aux désirs de leurs futurs époux. Certaines de ces jeunes mariées ne connaîtront de l'amour que ses médiocres succédanés : le dévouement et la soumission, le devoir, la routine, la résignation. Elles feront des épouses dévouées, des mères exemplaires, mais elles mourront sans avoir jamais connu la passion. Ce 31 décembre, la belle Francesca Babini doit épouser l'un des hommes les plus respectables et les plus fortunés de son village : Edgardo Osti, un mariage d'intérêt, décidé par son père, et auquel la pousse tout son entourage. A quelques heures des noces, Francesca se rebelle, horrifiée à l'idée de lier sa vie à un homme qu'elle n'aime pas et connaît à peine. Mais son père a vite fait de la ramener à la raison : un scandale ruinerait à jamais la famille Babina, l'obligeant à un exil honteux. Francesca cède à ce chantage... A l'église, son regard croise pour la première fois celui du témoin d'Edgardo : Angelo Beliossi, tout juste revenu des Etats-Unis où il passe pour avoir accumulé une fortune colossale. Parti à l'aventure quinze plus tôt, cet homme d'extraction modeste, à l'allure réservée et mélancolique, est aux yeux du village un éclatant exemple de succès, une figure de légende, mystérieuse et fascinante. Angelo saisit au premier regard l'appréhension et la douleur de Francesca. Une complicité instinctive, immédiate, se noue entre eux, qui incite Francesca à braver les convenances en refusant bruyamment les avances d'Edgardo lors de la traditionnelle "sieste nuptiale" qui suit la cérémonie. A l'approche de minuit, un grand bal rassemble les villageois dans une ambiance incertaine, où se mêlent l'exaltation et le ressentiment, le soupçon et l'attente d'un scandale majeur. Francesca saute alors le pas, se déclare à Angelo et l'invite à fuir en sa compagnie...   Sur une trame narrative d'une grande complexité, Avati brode une myriade de personnages et de caractères, tous essentiels pour la narration. Comme d'habitude, il s'agit d'un film choral, où toutefois les voix sont des murmures et tout se joue dans l'intensité des regards et la délicatesse des gestes. Dans ce domaine, il faut absolument mentionner la grande prestation de Diego Abatantuono, un comédien qui a atteint une maturité expressive vraiment étonnante... Du point de vue esthétique, ce film est quasiment parfait, grâce surtout à l'intuition heureuse d'Avati lorsqu'il compose ses scènes et à la manière très élégante qu'a Pasquale Rachini de les filmer. G. De Bonis, HalCinema   Pupi Avati met l'amour au premier plan. L'amour tyrannique, irrésistible, du coup de foudre, sans faux sentimentalisme. De Gian Luigi Rondi
    • IL TESTIMONE DELLO SPOSO

      LE TÉMOIN DU MARIÉ

      Un village d'Emilie, le 31 décembre 1899...

      Alors que le monde entier se prépare à entrer dans une nouvelle ère, d'antiques traditions perdurent, qui imposent aux filles d'Italie une soumission aveugle à la loi du père, à la volonté et aux désirs de leurs futurs époux. Certaines de ces jeunes mariées ne connaîtront de l'amour que ses médiocres succédanés : le dévouement et la soumission, le devoir, la routine, la résignation. Elles feront des épouses dévouées, des mères exemplaires, mais elles mourront sans avoir jamais connu la passion.

      Ce 31 décembre, la belle Francesca Babini doit épouser l'un des hommes les plus respectables et les plus fortunés de son village : Edgardo Osti, un mariage d'intérêt, décidé par son père, et auquel la pousse tout son entourage. A quelques heures des noces, Francesca se rebelle, horrifiée à l'idée de lier sa vie à un homme qu'elle n'aime pas et connaît à peine. Mais son père a vite fait de la ramener à la raison : un scandale ruinerait à jamais la famille Babina, l'obligeant à un exil honteux. Francesca cède à ce chantage...

      A l'église, son regard croise pour la première fois celui du témoin d'Edgardo : Angelo Beliossi, tout juste revenu des Etats-Unis où il passe pour avoir accumulé une fortune colossale. Parti à l'aventure quinze plus tôt, cet homme d'extraction modeste, à l'allure réservée et mélancolique, est aux yeux du village un éclatant exemple de succès, une figure de légende, mystérieuse et fascinante. Angelo saisit au premier regard l'appréhension et la douleur de Francesca. Une complicité instinctive, immédiate, se noue entre eux, qui incite Francesca à braver les convenances en refusant bruyamment les avances d'Edgardo lors de la traditionnelle "sieste nuptiale" qui suit la cérémonie.

      A l'approche de minuit, un grand bal rassemble les villageois dans une ambiance incertaine, où se mêlent l'exaltation et le ressentiment, le soupçon et l'attente d'un scandale majeur. Francesca saute alors le pas, se déclare à Angelo et l'invite à fuir en sa compagnie...

       

      Sur une trame narrative d'une grande complexité, Avati brode une myriade de personnages et de caractères, tous essentiels pour la narration. Comme d'habitude, il s'agit d'un film choral, où toutefois les voix sont des murmures et tout se joue dans l'intensité des regards et la délicatesse des gestes. Dans ce domaine, il faut absolument mentionner la grande prestation de Diego Abatantuono, un comédien qui a atteint une maturité expressive vraiment étonnante... Du point de vue esthétique, ce film est quasiment parfait, grâce surtout à l'intuition heureuse d'Avati lorsqu'il compose ses scènes et à la manière très élégante qu'a Pasquale Rachini de les filmer.

      G. De Bonis, HalCinema

       

      Pupi Avati met l'amour au premier plan. L'amour tyrannique, irrésistible, du coup de foudre, sans faux sentimentalisme.

      De Gian Luigi Rondi

    • Réalisation
      Pupi Avati
    • Scenario
      Alberto Cottignoli Sténo Tonelli
    • Image
      Pasquale Rachini
    • Montage
      Amedeo Salfa
    • Musique
      Riz Ortolan!
    • Producer (s)
      Antonio Avati, Aurelio De Laurentiis
    • Productions
      Due A, Filmauro
    • Distribution France
      UIP
    • Interprètes

      Diego Abatantuono, Inès Sastre, Dario Cantarelli, Cinzia Mascoli, Mario Erpichini, Valeria D'Obici, Toni Santagata, Nino Salerno

    • Année
      1998
    • Durée
      1h 40
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom