IN BARCA A VELA CONTROMANO

0h 1min
1997
Story of IN BARCA A VELA CONTROMANO
IN BARCA A VELA CONTROMANO Massimo, trente ans, est hospitalisé pour subir une intervention chirurgicale au genou droit. 11 en prend un peu trop à son aise et s'attire les remontrances de l'infirmier, une sorte de colosse qui s'adoucit cependant lorsque Luigi, le malade qui occupe l'autre lit, le lui demande. Luigi est un personnage fascinant, doté d'un charisme certain. Il est hospitalisé depuis longtemps, il connaît tout le monde, il est au courant de tout et il est même en mesure de faire des diagnostics. Il est vrai qu'il en est à sa quatrième opération et qu'il ne peut toujours pas marcher. Il attend patiemment. Il ne veut se faire opérer que par le grand spécialiste et refuse absolument que l'assistant, le docteur Cupreo, s'approche de lui. Massimo est impressionné et subjugué. Mais, en réalité, Massimo est un faux malade mandaté justement par Cupreo, pour démasquer Luigi qu'il soupçonne de trafics louches au sein de l'hôpital, avec la complicité de certains membres du personnel. Où est la vérité ? Du côté du malade qui cherche à se défendre d'un chirurgien que tout semble indiquer comme un véritable boucher ou du côté du chirurgien qui semble vouloir moraliser l'institution hospitalière ? Massimo enquête. De moins en moins sereinement.   Au milieu des années 80, Stefano Reali était un espoir du cinéma italien : nominé pour an court-métrage, Exit, il avait pu réaliser un premier long-métrage original et amusant, Laggiù nella giungla, qui, malheureusement, a mal marché. Pendant dix ans, Stefano Reali a donc travaillé à la télévision et au théâtre. Il effectue son retour au cinéma avec une belle comédie, tirée d'une expérience personnelle dans le milieu hospitalier. L'histoire est intéressante et bien écrite et les interprètes sont convaincants. Un bel exemple de nouvelle comédie. Ciak, mars 1998
    • IN BARCA A VELA CONTROMANO

      Massimo, trente ans, est hospitalisé pour subir une intervention chirurgicale au genou droit. 11 en prend un peu trop à son aise et s'attire les remontrances de l'infirmier, une sorte de colosse qui s'adoucit cependant lorsque Luigi, le malade qui occupe l'autre lit, le lui demande. Luigi est un personnage fascinant, doté d'un charisme certain. Il est hospitalisé depuis longtemps, il connaît tout le monde, il est au courant de tout et il est même en mesure de faire des diagnostics. Il est vrai qu'il en est à sa quatrième opération et qu'il ne peut toujours pas marcher. Il attend patiemment. Il ne veut se faire opérer que par le grand spécialiste et refuse absolument que l'assistant, le docteur Cupreo, s'approche de lui. Massimo est impressionné et subjugué. Mais, en réalité, Massimo est un faux malade mandaté justement par Cupreo, pour démasquer Luigi qu'il soupçonne de trafics louches au sein de l'hôpital, avec la complicité de certains membres du personnel.

      Où est la vérité ? Du côté du malade qui cherche à se défendre d'un chirurgien que tout semble indiquer comme un véritable boucher ou du côté du chirurgien qui semble vouloir moraliser l'institution hospitalière ? Massimo enquête. De moins en moins sereinement.

       

      Au milieu des années 80, Stefano Reali était un espoir du cinéma italien : nominé pour an court-métrage, Exit, il avait pu réaliser un premier long-métrage original et amusant, Laggiù nella giungla, qui, malheureusement, a mal marché. Pendant dix ans, Stefano Reali a donc travaillé à la télévision et au théâtre. Il effectue son retour au cinéma avec une belle comédie, tirée d'une expérience personnelle dans le milieu hospitalier. L'histoire est intéressante et bien écrite et les interprètes sont convaincants. Un bel exemple de nouvelle comédie.

      Ciak, mars 1998

    • Réalisation
      Stefano Reali
    • Scénario
      Stefano Reali, Diego Abatantuono, Ennio Colberti
    • Image
      Marco Pontecorvo
    • Montage
      Paolo Benassi
    • Musique
      Mauro Pagani
    • Producteur (s)
      Maurizio Totti
    • Productions
      Colorado Film, en collaboration avec Medusa Film et Mediaset
    • Vente à l’étranger
      Adriana Chiesa Enterprise
    • Interprètes
      Valerio Mastandrea, Antonio Catania,, Maurizio Mattioli, Ugo Conti, Emanuela Rossi, Davide Bechini, Enrico Brignano, Gesualdo Reali, Pierfrancesco Favino
    • Année
      1997
    • Durée
      1h 40
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom