IN NOME DEL PAPA RE

AU NOM DU PAPE ROI

Luigi Magni

0h 1min
1977
Story of IN NOME DEL PAPA RE
IN NOME DEL PAPA RE AU NOM DU PAPE ROI   Au nom du Pape Roi, qui doit beaucoup à la présence de Manfredi, prouve que Magni mériterait d'être mieux connu, car s'il n'impose pas un véritable style personnel de metteur en scène, il manifeste néanmoins un évident talent de-conteur sachant construire un récit capable d'inscrire une certaine verve corrosive en filigrane d'un mélodrame à costumes inspiré d'authentiques documents et d'un livre de 1869 sur un célèbre procès. Ce procès fut celui de deux conspirateurs, Monti et Tognetti qu'un tribunal pontifical condamna à mort, puis fit guillottiner en 1868, tandis que Garibaldi cernait Rome et que Napoléon III envoyait ses zouaves au secours du Pape. Magni raconte qu'un évêque, Don Colombo, juge au tribunal pénal du Vatican, eut, vingt ans plus tôt, un fils de la comtesse Flaminia. Le jeune homme ayant étéarrêtépour "activité révolutionnaire", sa mère intervient auprès du prélat : elle lui rafraîchit la mémoire, lui demande instamment de prendre ses responsabilités et d'obtenir la libération du garnement. Celui-ci, bien sûr, n'accepte pas d'être graciésans ses compagnons de lutte (ils ont commis un attentat contre une caserne et vingt-trois soldats du Pape ont ététués). La réaction de son fils ne manque pas d'obliger le prince de l'Eglise àse questionner au sujet du pouvoir temporel du Saint-Père. Il comprendra qu'en effet cette puissance du souverain pontife n 'est pas compatible avec la charitéchrétienne. Il prend donc le parti de ceux qui refusent la tyrannie justifiée par le chantage àla religion et défendue par de cruels tribunaux ecclésiastiques. Ce rappel d'un pénible moment d'Histoire évite l'anticléricalisme facile et se propose plutôt de mettre au premier plan un débat d'idées : pas de scènes spectaculaires, mais le silence d'un cabinet où, ne quittant guère sa robe de chambre, un homme tente de comprendre pourquoi le monde qu'il croyait éternel s'écroule. Freddy Buache, Le cinéma italien 1945-1979, Editions L'Age d'Homme, Lausanne, 1979
    • IN NOME DEL PAPA RE

      AU NOM DU PAPE ROI

       

      Au nom du Pape Roi, qui doit beaucoup à la présence de Manfredi, prouve que Magni mériterait d'être mieux connu, car s'il n'impose pas un véritable style personnel de metteur en scène, il manifeste néanmoins un évident talent de-conteur sachant construire un récit capable d'inscrire une certaine verve corrosive en filigrane d'un mélodrame à costumes inspiré d'authentiques documents et d'un livre de 1869 sur un célèbre procès. Ce procès fut celui de deux conspirateurs, Monti et Tognetti qu'un tribunal pontifical condamna à mort, puis fit guillottiner en 1868, tandis que Garibaldi cernait Rome et que Napoléon III envoyait ses zouaves au secours du Pape.

      Magni raconte qu'un évêque, Don Colombo, juge au tribunal pénal du Vatican, eut, vingt ans plus tôt, un fils de la comtesse Flaminia. Le jeune homme ayant étéarrêtépour "activité révolutionnaire", sa mère intervient auprès du prélat : elle lui rafraîchit la mémoire, lui demande instamment de prendre ses responsabilités et d'obtenir la libération du garnement. Celui-ci, bien sûr, n'accepte pas d'être graciésans ses compagnons de lutte (ils ont commis un attentat contre une caserne et vingt-trois soldats du Pape ont ététués). La réaction de son fils ne manque pas d'obliger le prince de l'Eglise àse questionner au sujet du pouvoir temporel du Saint-Père. Il comprendra qu'en effet cette puissance du souverain pontife n 'est pas compatible avec la charitéchrétienne. Il prend donc le parti de ceux qui refusent la tyrannie justifiée par le chantage àla religion et défendue par de cruels tribunaux ecclésiastiques.

      Ce rappel d'un pénible moment d'Histoire évite l'anticléricalisme facile et se propose plutôt de mettre au premier plan un débat d'idées : pas de scènes spectaculaires, mais le silence d'un cabinet où, ne quittant guère sa robe de chambre, un homme tente de comprendre pourquoi le monde qu'il croyait éternel s'écroule.

      Freddy Buache, Le cinéma italien 1945-1979, Editions L'Age d'Homme, Lausanne, 1979

    • Réalisation
      Luigi Magni
    • Scénario
      Luigi Magni
    • Image
      Danilo Desideri
    • Montage
      Ruggero Mastroianni
    • Musique
      Armando Trovajoli
    • Producteur (s)
      Franco Committeri
    • Productions
      Juppiter Generale Cinematografica
    • Interprètes
      Nino Manfredi, Danilo Mattei, Carmen Scarpitta, Carlo Bagno, Giovanella Grifeo, Salvo Randone, Gabriele Giacobbe, Ettore Manni, Camille Milli, Rosalino Cellamare, Renata Zamengo, Giovanni Rovini
    • Année
      1977
    • Durée
      1h 47
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom