IO SO CHE TU SAI CHE IO SO

JE SAIS QUE TU SAIS...

0h 1min
1982
Story of IO SO CHE TU SAI CHE IO SO
IO SO CHE TU SAI CHE IO SO JE SAIS QUE TU SAIS... Fabio Bonetti, 50 ans, sou s-directeur d'une agence de l'Institut Bancaire Italien, a deux passions : les matchs de foot et la télévision qu'il a dotée d'appareils vidéo-hi-fi les plus sophistiqués. Marié avec Livia, il a une fille de 16 ans, Véronique. Sa femme complète les revenus du ménage en faisant des traductions. Livia, qui avait emprunté la Fiat Panda d'Elena Vitali, femme du célèbre financier habitant à l'étage supérieur, a étéprise, par erreur, pour celle-ci par un dé­tective privé, chargé, àla demande de M. Vitali de suivre et de filmer tous les mouvements de sa femme. Fabio réussit à s'emparer de la valise qui contient tous les documents filmés et découvre que, derrière une façade tranquille, sa situation familiale est dramatique : Livia veut le quitter, Véronique est toxicomane, quant à lui, il est gravement malade; ce qui s'avère faux, il y avait eu mélange de radiographies. Entre temps, à Londres, on trouve le cadavre de M. Vitali. Sa mort, prise pour un assassinat politique, fait éclater un scandale énorme jusqu'àce que sa femme Elena déclare publiquement qu'il s'agit d'un suicide pour motifs professionnels. Le scandale est étouffé et la famille Bonetti retrouve sa séré­nité. Mais grâce à cette histoire, Fabio a renoué avec sa femme et sa fille les liens d'affection et de confiance auxquels il avait renoncé.   "Au-delà d'un scénario assez astucieux, le film s'interroge sur les apparen­ces et montre du doigt les comportements sociaux et les relations du couple, tout en posant par la même occasion quelques questions sur le cinéma, (...) les films dans le film, en Super 8 et noir et blanc, démontrent par contraste a quel point le réalisme au cinéma est un leurre. Sans doute une façon intelli­gent de souligner le travail de la mise en scène, travail qui serait sans doute passé inaperçu en d'autres occasions. (...) Alberto Sordi est parfait et pathé­tique, comme à son habitude. Quant à Monica Vitti, on ne s habituera jamais à la voir exceller dans le domaine comique, elle qui fût, il y a plus de vingt ans, l'égérie de l'incommunicabilité antonienne". Yves Alion - Saison du Cinéma - 1983
    • IO SO CHE TU SAI CHE IO SO

      JE SAIS QUE TU SAIS...

      Fabio Bonetti, 50 ans, sou s-directeur d'une agence de l'Institut Bancaire Italien, a deux passions : les matchs de foot et la télévision qu'il a dotée d'appareils vidéo-hi-fi les plus sophistiqués. Marié avec Livia, il a une fille de 16 ans, Véronique.

      Sa femme complète les revenus du ménage en faisant des traductions. Livia, qui avait emprunté la Fiat Panda d'Elena Vitali, femme du célèbre financier habitant à l'étage supérieur, a étéprise, par erreur, pour celle-ci par un dé­tective privé, chargé, àla demande de M. Vitali de suivre et de filmer tous les mouvements de sa femme. Fabio réussit à s'emparer de la valise qui contient tous les documents filmés et découvre que, derrière une façade tranquille, sa situation familiale est dramatique : Livia veut le quitter, Véronique est toxicomane, quant à lui, il est gravement malade; ce qui s'avère faux, il y avait eu mélange de radiographies.

      Entre temps, à Londres, on trouve le cadavre de M. Vitali. Sa mort, prise pour un assassinat politique, fait éclater un scandale énorme jusqu'àce que sa femme Elena déclare publiquement qu'il s'agit d'un suicide pour motifs professionnels. Le scandale est étouffé et la famille Bonetti retrouve sa séré­nité.

      Mais grâce à cette histoire, Fabio a renoué avec sa femme et sa fille les liens d'affection et de confiance auxquels il avait renoncé.

       

      "Au-delà d'un scénario assez astucieux, le film s'interroge sur les apparen­ces et montre du doigt les comportements sociaux et les relations du couple, tout en posant par la même occasion quelques questions sur le cinéma, (...) les films dans le film, en Super 8 et noir et blanc, démontrent par contraste a quel point le réalisme au cinéma est un leurre. Sans doute une façon intelli­gent de souligner le travail de la mise en scène, travail qui serait sans doute passé inaperçu en d'autres occasions. (...) Alberto Sordi est parfait et pathé­tique, comme à son habitude. Quant à Monica Vitti, on ne s habituera jamais à la voir exceller dans le domaine comique, elle qui fût, il y a plus de vingt ans, l'égérie de l'incommunicabilité antonienne".

      Yves Alion - Saison du Cinéma - 1983

    • Réalisation
      Alberto Sordi
    • Scénario
      Rodolfo Sonego et Alberto Sordi
    • Image
      Sergiod'Offizi
    • Montage
      Tatania Casini Morigi
    • Musique
      Rerro Piccioni
    • Producteur (s)
      Augusto Caminito
    • Productions
      Scena Film
    • Interprètes
      Alberto Sordi, Monica Vitti, Isabella De Bernardi, Guiseppe Mannajuolo, Micaela Pignatelli
    • Année
      1982
    • Durée
      1h 46
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom