ISOLE

ISOLE

Stefano Chiantini

0h 1min
2021
Story of ISOLE
ISOLE Ivan (Ivan Franek), un émigré clandestin albanais, prend le ferry pour se rendre dans une île de l’archipel des Tremiti, au large des Pouilles, où il trouve du travail comme maçon. Ne percevant pas son dû Ivan proteste, mais en guise de salaire il est tabassé par trois gaillards du cru. Ivan reçoit l’aide inespérée de Martina (Asia Argento) qui a assisté à la scène. C’est une jeune marginale connue sur l’île, qui a «perdu» l’usage de la parole, et dont la seule passion est le monde des abeilles. Martina est hébergée dans le presbytère de Don Enzo (Giorgio Colangeli), un vieux prêtre malade et invalide qui a besoin de soins. Don Enzo décide d’offrir l’hospitalité à Ivan malgré l’opposition de sa soeur Wilma (Anna Ferruzzo). Ivan cherche à survivre, Martina fuit son passé. Leurs vies se croisent, les émotions affluent.   Le titre Isole peut s’entendre aussi bien au sens littéral (l’action se déroule dans les îles Tremiti), qu’au sens mé­taphorique. Les trois personnages principaux sont, pour des raisons différentes, des êtres isolés, seuls. […] Un film délicatement âpre, d’une remarquable sensibilité et bé­néficiant d’une bonne interprétation: l’excellent vétéran Giorgio Colangeli ; Asia Argento, dans l’un de ses meil­leurs rôles ; Ivan Franek, qui interprétait un personnage similaire dans Brucio nel vento de Silvio Soldini. Wilma (Anna Ferruzzo), la soeur du prêtre, hostile mais gagnée par le doute, est aussi un beau personnage. Roberto NEPOTI, la Repubblica, 11 mai 2012   En Italie, et je le dis en le regrettant, il y a un rejet de «l’autre», de la différence, par ignorance, par méfiance. Nous vivons une situation sociale et économique très dif­ficile ; celui qui est étranger à une communauté, à une famille, est considéré comme suspect, parce qu’il pour­rait modifier l’équilibre existant. Et naturellement plus les différences culturelles et géographiques sont impor­tantes, plus on a peur ; je ne crois pas qu’il s’agisse d’une forme de racisme. Stefano CHIANTINI, corriere.com,16 septembre 2011
    • ISOLE

      Ivan (Ivan Franek), un émigré clandestin albanais, prend le ferry pour se rendre dans une île de l’archipel des Tremiti, au large des Pouilles, où il trouve du travail comme maçon. Ne percevant pas son dû Ivan proteste, mais en guise de salaire il est tabassé par trois gaillards du cru. Ivan reçoit l’aide inespérée de Martina (Asia Argento) qui a assisté à la scène. C’est une jeune marginale connue sur l’île, qui a «perdu» l’usage de la parole, et dont la seule passion est le monde des abeilles. Martina est hébergée dans le presbytère de Don Enzo (Giorgio Colangeli), un vieux prêtre malade et invalide qui a besoin de soins. Don Enzo décide d’offrir l’hospitalité à Ivan malgré l’opposition de sa soeur Wilma (Anna Ferruzzo).

      Ivan cherche à survivre, Martina fuit son passé. Leurs vies se croisent, les émotions affluent.

       

      Le titre Isole peut s’entendre aussi bien au sens littéral (l’action se déroule dans les îles Tremiti), qu’au sens mé­taphorique. Les trois personnages principaux sont, pour des raisons différentes, des êtres isolés, seuls. […] Un film délicatement âpre, d’une remarquable sensibilité et bé­néficiant d’une bonne interprétation: l’excellent vétéran Giorgio Colangeli ; Asia Argento, dans l’un de ses meil­leurs rôles ; Ivan Franek, qui interprétait un personnage similaire dans Brucio nel vento de Silvio Soldini. Wilma (Anna Ferruzzo), la soeur du prêtre, hostile mais gagnée par le doute, est aussi un beau personnage.

      Roberto NEPOTI, la Repubblica, 11 mai 2012

       

      En Italie, et je le dis en le regrettant, il y a un rejet de «l’autre», de la différence, par ignorance, par méfiance. Nous vivons une situation sociale et économique très dif­ficile ; celui qui est étranger à une communauté, à une famille, est considéré comme suspect, parce qu’il pour­rait modifier l’équilibre existant. Et naturellement plus les différences culturelles et géographiques sont impor­tantes, plus on a peur ; je ne crois pas qu’il s’agisse d’une forme de racisme.

      Stefano CHIANTINI, corriere.com,16 septembre 2011

    • Réalisation
      Stefano Chiantini
    • Scenario
      Stefano Chiantini
    • Image
      Vladan Radovic
    • Montage
      Luca Benedetti
    • Musique
      Piernicola Di Muro
    • Producer (s)
      Selvaggia Sada, Gianluca Arcopinto
    • Productions
      Obraz Film
    • Distribution France
      Zaroff Film
    • Vente à l’étranger
      Ellipsis Media International
    • Interprètes
      Asia Argento, Ivan Franek, Giorgio Colangeli, Anna Ferruzzo
    • Année
      2011
    • Durée
      1h 30
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    • Citation
      Cette fille est dangereuse, par ailleurs tu lui as toujours laissé faire ce qu’elle voulait.
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom