ITALIANI BRAVA GENTE

MARCHER OU MOURIR

0h 1min
1964
Story of ITALIANI BRAVA GENTE
ITALIANI BRAVA GENTE MARCHER OU MOURIR C'est grâce à une coproduction italo-soviétique que De Santis a pu réaliser en 1963-64 Italiani brava Gente. La tragique épopée des soldats italiens sur le front russe, à travers les petites histoires d'un régiment dont les hommes diffèrent tant par leur provenance régionale que par leur origine sociale. "Il m'arriva de me perdre parmi les étendues infinies de neige et de champs de tournesols de l'Ukraine, dans l'honnête, encore que trop ambitieuse, tentative de reconstruire dans une fresque de conception chorale rigoureuse, avec la plus profonde piété humaine, la légende d'autres milliers et milliers de paysans du Mezziogiorno, soldats cette fois-ci, emportés avec d'autres par cette funeste "retraite" à laquelle fut contrainte une armée envoyée avec la plus totale légèreté par le fascisme, à l'un des massacres les plus tragiques que l'histoire de la Seconde Guerre mondiale ait connu. Une autre tranche de vie du sud, cette fois la plus angoissante et humiliante, que j'ai racontée dans un pays du nord."   ...ce film est un document d'histoire parce qu'il informe avec une précision impitoyable sur un chapitre souvent passé sous silence de l'Italie contemporaine prise dans ses contradictions, alliée idéologique de l'Allemagne, complice circonstancielle d'actes peu glorieux, victime désorientée d'une aventure sans issue. La campagne de Russie occupe dans la mémoire collective italienne une place dont témoignent à des titres divers des œuvres comme Cristo proibito de Curzio Malaparte ou La Storia de Luigi Comencini et Eisa Morante ; on y fait allusion, on l'évoque en l'évacuant, on rappelle de-ci, de-là, le souvenir de ceux qui n'en sont jamais revenus, mais seul ce film en parle avec la poignante et nécessaire lucidité, pour dire la dimension exacte de cet ensemble de drames humains anéantis dans les immensités de neige et de silence par une volonté de puissance qui ne les concernait pas...   Sources : Catalogue Giuseppe De Santis, Ciné-club Jacques Becker de Pontarlier, 1993
    • ITALIANI BRAVA GENTE

      MARCHER OU MOURIR

      C'est grâce à une coproduction italo-soviétique que De Santis a pu réaliser en 1963-64 Italiani brava Gente. La tragique épopée des soldats italiens sur le front russe, à travers les petites histoires d'un régiment dont les hommes diffèrent tant par leur provenance régionale que par leur origine sociale. "Il m'arriva de me perdre parmi les étendues infinies de neige et de champs de tournesols de l'Ukraine, dans l'honnête, encore que trop ambitieuse, tentative de reconstruire dans une fresque de conception chorale rigoureuse, avec la plus profonde piété humaine, la légende d'autres milliers et milliers de paysans du Mezziogiorno, soldats cette fois-ci, emportés avec d'autres par cette funeste "retraite" à laquelle fut contrainte une armée envoyée avec la plus totale légèreté par le fascisme, à l'un des massacres les plus tragiques que l'histoire de la Seconde Guerre mondiale ait connu. Une autre tranche de vie du sud, cette fois la plus angoissante et humiliante, que j'ai racontée dans un pays du nord."

       

      ...ce film est un document d'histoire parce qu'il informe avec une précision impitoyable sur un chapitre souvent passé sous silence de l'Italie contemporaine prise dans ses contradictions, alliée idéologique de l'Allemagne, complice circonstancielle d'actes peu glorieux, victime désorientée d'une aventure sans issue. La campagne de Russie occupe dans la mémoire collective italienne une place dont témoignent à des titres divers des œuvres comme Cristo proibito de Curzio Malaparte ou La Storia de Luigi Comencini et Eisa Morante ; on y fait allusion, on l'évoque en l'évacuant, on rappelle de-ci, de-là, le souvenir de ceux qui n'en sont jamais revenus, mais seul ce film en parle avec la poignante et nécessaire lucidité, pour dire la dimension exacte de cet ensemble de drames humains anéantis dans les immensités de neige et de silence par une volonté de puissance qui ne les concernait pas...

       

      Sources : Catalogue Giuseppe De Santis, Ciné-club Jacques Becker de Pontarlier, 1993

    • Réalisation
      Giuseppe De Santis
    • Scénario
      Ennio De Concini, Giuseppe De Santis, Sergei Smirnov, Augusto Frassinetti, Gian Domenico Giagni
    • Image
      Tony Secchi
    • Montage
      Mario Serandrei, Claudia Moskvina
    • Musique
      Armando Trovaioli
    • Producteur (s)
      Lionello Santi
    • Productions
      Galatea Coronet, Mosfilm
    • Interprètes
      Raffaele Pisu, Andrea Cecchi, Riccardo Cucciolla, Lev Prygunov, Arthur Kennedy, Tatiana Samoilova, Gianna Prokhorenko, Nino Vingelli, Peter Falk
    • Année
      1964
    • Durée
      1h 44
    • Pays de production
      Italie, URSS
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom