LA BRUTTINA STAGIONATA

LE LAIDERON

0h 1min
1996
Story of LA BRUTTINA STAGIONATA
LA BRUTTINA STAGIONATA LE LAIDERON Marilina Labruna va sur ses 40 ans. Elle n'est pas vraiment moche, mais elle se laisse beaucoup aller. Elle est très insatisfaite d'elle même et de sa vie, son travail qui consiste à mettre en pages des thèses universitaires ne la met guère en valeur. Elle est très complexée par sa mère Ersilia, une femme très dynamique,et par une amie d'enfance, Olimpia, qui n'arrête pas de lui donner des conseils et de vouloir diriger sa vie. Autour d'elle, c'est le triomphe du paraître. Il faut qu'une femme soit belle et séduisante. Ersilia et Olimpia se coalisent pour la pousser vers un mégacentre de beauté, mais Marilina n'arrive pas à partager cette philosophie de la beauté coûte que coûte. La métamorphose : Elle fait la connaissance de Berto, un jeune gigolo qui lui soutire pas mal d'argent mais qui lui donne pour la première fois l'impression de faire quelque chose sans être dirigée par Ersilia et Olimpia. Aussi garde-t-elle secrète cette liaison. Elle fait ensuite la connaissance de Jan, qui gère un "Pornoshop thérapeutique", et Marilina s'aperçoit qu'elle y est plus à l'aise que dans le centre de beauté. Elle est lasse de Berto, et voilà que paraît Nicky, qui est beau, grand, riche... L'homme de ses rêves. Elle pense qu'elle n'est pas assez bien pour lui, mais petit à petit elle s'aperçoit qu'il commence à s'intéresser à elle. De la chenille au papillon: Olimpia organise un dîner où tout le monde se retrouve. Marilina se libère de l'emprise de son amie et des prétentions des hommes. Elle est désormais prête à affronter le monde.   Anna Di Francisca (1959, Milan) a travaillé pour la télévision : documentaire, court métrage, sit-com. Pour le cinéma elle a été assistante à la réalisation de Giuseppe Bertolucci (Segreti Segreti, Strana la vita, Cammeli) et de Gianni Amelio (I ragazzi di via Panisperna, Porte aperte). La bruttina stagionata est son premier long métrage. "C'est l'histoire d'une métamorphose, le passage d'une discordance presque totale à un équilibre conquis après une série de révoltes progressives et inexorables... C'est une comédie au ton volontairement paradoxal au rythme frénétique, avec des situations non réalistes. Les caractères les personnages sont emphatiques, poussés à l'extrême, pour mieux mettre en valeur le vide de leur existence, pour restituer le grotesque et le mal vivre de notre époque. "   "Un écrivain n 'a aucun pouvoir sur les images qu 'un de ses romans fait naître dans la tête de quelqu'un d'autre. Il ne peut qu'être spectateur. C'est ce que j'ai fait, et j'ai vu dans ce film un portrait férocement polisse des usages et des défauts de la province italienne d'aujourd'hui. Ce n 'était pas dans mon roman, mais c 'est quelque chose qui appartient au cinéma italien actuel. " Carmen Covito (Le roman a été publié en français sous le titre "Tout pour plaire")
    • LA BRUTTINA STAGIONATA

      LE LAIDERON

      Marilina Labruna va sur ses 40 ans. Elle n'est pas vraiment moche, mais elle se laisse beaucoup aller. Elle est très insatisfaite d'elle même et de sa vie, son travail qui consiste à mettre en pages des thèses universitaires ne la met guère en valeur. Elle est très complexée par sa mère Ersilia, une femme très dynamique,et par une amie d'enfance, Olimpia, qui n'arrête pas de lui donner des conseils et de vouloir diriger sa vie.

      Autour d'elle, c'est le triomphe du paraître. Il faut qu'une femme soit belle et séduisante. Ersilia et Olimpia se coalisent pour la pousser vers un mégacentre de beauté, mais Marilina n'arrive pas à partager cette philosophie de la beauté coûte que coûte. La métamorphose :

      Elle fait la connaissance de Berto, un jeune gigolo qui lui soutire pas mal d'argent mais qui lui donne pour la première fois l'impression de faire quelque chose sans être dirigée par Ersilia et Olimpia. Aussi garde-t-elle secrète cette liaison. Elle fait ensuite la connaissance de Jan, qui gère un "Pornoshop thérapeutique", et Marilina s'aperçoit qu'elle y est plus à l'aise que dans le centre de beauté. Elle est lasse de Berto, et voilà que paraît Nicky, qui est beau, grand, riche... L'homme de ses rêves. Elle pense qu'elle n'est pas assez bien pour lui, mais petit à petit elle s'aperçoit qu'il commence à s'intéresser à elle. De la chenille au papillon:

      Olimpia organise un dîner où tout le monde se retrouve. Marilina se libère de l'emprise de son amie et des prétentions des hommes. Elle est désormais prête à affronter le monde.

       

      Anna Di Francisca (1959, Milan) a travaillé pour la télévision : documentaire, court métrage, sit-com. Pour le cinéma elle a été assistante à la réalisation de Giuseppe Bertolucci (Segreti Segreti, Strana la vita, Cammeli) et de Gianni Amelio (I ragazzi di via Panisperna, Porte aperte).

      La bruttina stagionata est son premier long métrage. "C'est l'histoire d'une métamorphose, le passage d'une discordance presque totale à un équilibre conquis après une série de révoltes progressives et inexorables... C'est une comédie au ton volontairement paradoxal au rythme frénétique, avec des situations non réalistes. Les caractères les personnages sont emphatiques, poussés à l'extrême, pour mieux mettre en valeur le vide de leur existence, pour restituer le grotesque et le mal vivre de notre époque. "

       

      "Un écrivain n 'a aucun pouvoir sur les images qu 'un de ses romans fait naître dans la tête de quelqu'un d'autre. Il ne peut qu'être spectateur. C'est ce que j'ai fait, et j'ai vu dans ce film un portrait férocement polisse des usages et des défauts de la province italienne d'aujourd'hui. Ce n 'était pas dans mon roman, mais c 'est quelque chose qui appartient au cinéma italien actuel. "

      Carmen Covito

      (Le roman a été publié en français sous le titre "Tout pour plaire")

    • Réalisation
      Anna di Francisca
    • Scénario
      Anna Di Francisca, Patrizia Pistagnesi, Giovanni Robbiano D'après le roman de Carmen Covito
    • Image
      Luigi Verga
    • Montage
      Simona Paggi
    • Musique
      Pasquale Filasto
    • Producteur (s)
      Gabriella Buontempo
    • Productions
      Goodtime Entreprise
    • Distribution France
      Acadra
    • Interprètes
      Caria Signoris, Edi Angelillo, Fabrizio Gifuni, Angelo Sorino, Isabelle Biagini, Tony Nardi, Milena Vukotic
    • Année
      1996
    • Durée
      1h 31
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom