LA SCUOLA

LA SCUOLA

0h 1min
1995
Story of LA SCUOLA
LA SCUOLA Dernier jour de classe dans un lycée technique de la banlieue de Rome. Les élèves, entre crainte et espoir, atten­dent la dernière sonnerie tandis que les professeurs se préparent au rite décisif du conseil de classe et à une fête en l'honneur de leur collègue Serino qui va partir àla retraite. Vivaldi, enthousiaste et généreux pro­fesseur d'italien et d'histoire est secrè­tement épris de Majello, professeur de maths et de sciences, enseignante désabusée mais compréhensive. Le bruit court, cependant, que cette der­nière est la maîtresse de Sperone, pro­viseur-adjoint autoritaire, terreur des lycéens. Vivaldi est préoccupé par l'élève Cardini, un garçon à problèmes, insouciant, qui double déjà la classe et qui se singularise par ses imitations de mouches et ses absences. En outre, personne n'a de nouvelles de Serino et certains craignent qu'elle ne soit ensevelie sous les décombres du plafond de la bibliothèque qui s'est écroulé la veille au soir. Au cours du conseil de classe, la discussion est âpre entre les partisans de Vivaldi qui voudrait faire passer tout le monde et ceux de Sperone qui prône la ligne dure du redoublement à outrance. Le débat tourne à l'af­frontement, les dépits, antipathies et jalousies faisant surface. Finalement, Cardini, accusé d'un vol de caméra, est renvoyé. Vivaldi et Majello décou­vrent qu'une attirance réciproque existait entre eux. Mais l'année scolaire est désormais finie... ,   Luchetti signe un acte de défense pour l'école publique. Il a confronté des acteurs-enseignants à de véritables élèves d'un lycée technique, celui-là même où a professé Domenico Starnone dont les récits "Ex cattedra", Fuori registre" et "Sottobanco" ont été la source d'inspiration du film.   «La scuola n 'est pas, et ne se veut pas, un film de dénonciation, et enco­re moins, à l'opposé, une représentation irréaliste ou nostalgique. (...) Il me semblait absurde de feindre d'ignorer les problèmes et les carences que tout le monde peut voir. Pourtant, problèmes et carences - et ceci est le véritable cœur du film - n'invalident pas la grande valeur sociale de l'éco­le publique, en tant que réservoir de vitalité et de fraîcheur, comme lieu de débat et de développement culturel... J'aimerais que ce film soit vu avec un regard juste : une représentation réaliste, certes, mais aussi un acte d'amour. » Entretien avec Stefano Lusardi, - Ciak, février 1995    
    • LA SCUOLA

      Dernier jour de classe dans un lycée technique de la banlieue de Rome. Les élèves, entre crainte et espoir, atten­dent la dernière sonnerie tandis que les professeurs se préparent au rite décisif du conseil de classe et à une fête en l'honneur de leur collègue Serino qui va partir àla retraite. Vivaldi, enthousiaste et généreux pro­fesseur d'italien et d'histoire est secrè­tement épris de Majello, professeur de maths et de sciences, enseignante désabusée mais compréhensive. Le bruit court, cependant, que cette der­nière est la maîtresse de Sperone, pro­viseur-adjoint autoritaire, terreur des lycéens. Vivaldi est préoccupé par l'élève Cardini, un garçon à problèmes, insouciant, qui double déjà la classe et qui se singularise par ses imitations de mouches et ses absences. En outre, personne n'a de nouvelles de Serino et certains craignent qu'elle ne soit ensevelie sous les décombres du plafond de la bibliothèque qui s'est écroulé la veille au soir. Au cours du conseil de classe, la discussion est âpre entre les partisans de Vivaldi qui voudrait faire passer tout le monde et ceux de Sperone qui prône la ligne dure du redoublement à outrance. Le débat tourne à l'af­frontement, les dépits, antipathies et jalousies faisant surface. Finalement, Cardini, accusé d'un vol de caméra, est renvoyé. Vivaldi et Majello décou­vrent qu'une attirance réciproque existait entre eux. Mais l'année scolaire est désormais finie... ,

       

      Luchetti signe un acte de défense pour l'école publique. Il a confronté des acteurs-enseignants à de véritables élèves d'un lycée technique, celui-là même où a professé Domenico Starnone dont les récits "Ex cattedra", Fuori registre" et "Sottobanco" ont été la source d'inspiration du film.

       

      «La scuola n 'est pas, et ne se veut pas, un film de dénonciation, et enco­re moins, à l'opposé, une représentation irréaliste ou nostalgique. (...) Il me semblait absurde de feindre d'ignorer les problèmes et les carences que tout le monde peut voir. Pourtant, problèmes et carences - et ceci est le véritable cœur du film - n'invalident pas la grande valeur sociale de l'éco­le publique, en tant que réservoir de vitalité et de fraîcheur, comme lieu de débat et de développement culturel... J'aimerais que ce film soit vu avec un regard juste : une représentation réaliste, certes, mais aussi un acte d'amour. »

      Entretien avec Stefano Lusardi, - Ciak, février 1995

       

       

    • Réalisation
      Daniele Luchetti
    • Scenario
      Stefano Rulli, Sandro Petraglia, Daniele Luchetti, Inspiré des romans de Domenico Starnone
    • Image
      Alessio Gelsini Torresi
    • Montage
      Mirco Garrone
    • Musique
      Bill Frisell
    • Producer (s)
      Vittorio Cecchi Gori
    • Productions
      Cecchi Gori Group Cinematofrafica, Les films Alain Sarde
    • Distribution France
      Connaissance du Cinéma
    • Interprètes
      Silvio Orlando, Anna Galiena, Fabrizio Bentivoglio, Mario Prosperi, Anita Laurenzi, Antonio Petrocelli, Enrica Maria Modugno
    • Année
      1995
    • Durée
      1h 40
    • Pays de production
      Italie, France
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom