LA CIOCIARA

LA CIOCIARA

0h 1min
1960
Story of LA CIOCIARA
LA CIOCIARA Cesira, belle paysanne surnommée "la Ciociara", vit à Rome où elle a immigré, toute jeune encore, avec son mari qui l'a laissée veuve très tôt avec une petite fille, Rosetta. Cesira tient une épicerie et la jeune veuve pratique le marché noir pour les faire vivre, elle et sa fillette. Son voisin, le charbonnier, est leur seul ami. En 1943, Rome subit de terribles bombardements. Rosetta a treize ans. Pour lui épargner les horreurs de la guerre, sa mère décide de fermer boutique et de retourner à son village natal de Santa-Eufemia. Après un voyage entrecoupé de mitraillages, Cesira et Rosetta parviennent au village bourré de réfugiés. Elles font la connaissance de Michele que tous appellent le "professeur" car il a fait des études. Rosetta en tombe amoureuse mais lui est attiré par Cesira. Les mois passent, les alliés avancent, la guerre se rapproche. Cesira décide alors de retourner à Rome. Les Allemands en retraite ont emmené Michele avec eux. L'armée alliée entre dans le pays et derrière elle tout Santa-Eufemia se vide. En chemin dans un village désert, Cesira et Rosetta entrent dans l'église pour se reposer. A leur suite pénètre une troupe de soldats africains. Cesira et Rosetta sont brutalisées, violentées. La pureté et l'innocence de l'enfant ont été cruellement chassées par la réalité affreuse de la guerre. Les deux femmes s'arrêtent dans une ferme. Rosetta se laisse courtiser par un jeune homme à qui elle cède sans amour. Un fossé se creuse entre la mère et la fille. Mais une terrible nouvelle leur parvient ; Michele a été lâchement tué par les Allemands. Et le chagrin rapproche Cesira et Rosetta qui pleurent dans les bras l'une de l'autre, réunies par leur douleur commune.   L'Italie dans la guerre, la violence, la faim, la peur, telles sont les lignes de force et de tragique beauté de "La Ciociara", supérieurement interprété par Sophia Loren. Cette merveilleuse composition lui a valu de nombreuses récompenses et notamment le grand prix d'interprétation féminine à Cannes et l'Oscar en 1961.   "J'avais vingt six ans et j'étais beaucoup trop jeune pour un personnage qui avait été écrit pour Anna Magnani. Curieusement ce fût un des rôles décisifs de ma carrière. Le personnage de cette femme qui habitait dans la région de la Ciociara ne m'a jamais vraiment quitté... Cesira est restée en moi pendant toutes ces années. Elle a été un peu ma conscience". Propos recueillis par Anne de Gasperi - Télérama -4 janvier 1989.
    • LA CIOCIARA

      Cesira, belle paysanne surnommée "la Ciociara", vit à Rome où elle a immigré, toute jeune encore, avec son mari qui l'a laissée veuve très tôt avec une petite fille, Rosetta. Cesira tient une épicerie et la jeune veuve pratique le marché noir pour les faire vivre, elle et sa fillette. Son voisin, le charbonnier, est leur seul ami. En 1943, Rome subit de terribles bombardements. Rosetta a treize ans. Pour lui épargner les horreurs de la guerre, sa mère décide de fermer boutique et de retourner à son village natal de Santa-Eufemia.

      Après un voyage entrecoupé de mitraillages, Cesira et Rosetta parviennent au village bourré de réfugiés. Elles font la connaissance de Michele que tous appellent le "professeur" car il a fait des études. Rosetta en tombe amoureuse mais lui est attiré par Cesira. Les mois passent, les alliés avancent, la guerre se rapproche. Cesira décide alors de retourner à Rome. Les Allemands en retraite ont emmené Michele avec eux. L'armée alliée entre dans le pays et derrière elle tout Santa-Eufemia se vide. En chemin dans un village désert, Cesira et Rosetta entrent dans l'église pour se reposer. A leur suite pénètre une troupe de soldats africains. Cesira et Rosetta sont brutalisées, violentées. La pureté et l'innocence de l'enfant ont été cruellement chassées par la réalité affreuse de la guerre. Les deux femmes s'arrêtent dans une ferme. Rosetta se laisse courtiser par un jeune homme à qui elle cède sans amour.

      Un fossé se creuse entre la mère et la fille. Mais une terrible nouvelle leur parvient ; Michele a été lâchement tué par les Allemands. Et le chagrin rapproche Cesira et Rosetta qui pleurent dans les bras l'une de l'autre, réunies par leur douleur commune.

       

      L'Italie dans la guerre, la violence, la faim, la peur, telles sont les lignes de force et de tragique beauté de "La Ciociara", supérieurement interprété par Sophia Loren. Cette merveilleuse composition lui a valu de nombreuses récompenses et notamment le grand prix d'interprétation féminine à Cannes et l'Oscar en 1961.

       

      "J'avais vingt six ans et j'étais beaucoup trop jeune pour un personnage qui avait été écrit pour Anna Magnani. Curieusement ce fût un des rôles décisifs de ma carrière. Le personnage de cette femme qui habitait dans la région de la Ciociara ne m'a jamais vraiment quitté... Cesira est restée en moi pendant toutes ces années. Elle a été un peu ma conscience".

      Propos recueillis par Anne de Gasperi - Télérama -4 janvier 1989.

    • Réalisation
      Vittorio De Sica
    • Scénario
      Cesare Zavattini, Vittoria De Sica d'après le roman de Alberto Moravia
    • Image
      Cabor Pogany
    • Montage
      Adriana Novelli
    • Musique
      Armando Trovaioli
    • Producteur (s)
      Carlo Ponti
    • Productions
      Compagnia Cinematografica Champion, Société Générale de Cinématographie, Les Films Mrceau-Cocinor
    • Distribution France
      Les Acacias
    • Interprètes
      Sophia Loren, Eleonora Brown, Jean-Paul Belmondo, Raf Vallone, Renato Salvatori
    • Année
      1960
    • Durée
      1h 38
    • Pays de production
      Italie, France
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom