LA COSA
LA COSA

LA COSA

Nanni Moretti

0h 1min
1990
Story of LA COSA
LA COSA Confusion, espoir, regrets, interrogations, douleur : le sentiment des communistes italiens au lendemain de la proposition de réforme du Parti Communiste italien (PCI) faite par M. Achille Occhetto est aujourd'hui immortalisé dans La Cosa. L'auteur de Palombella rossa, le principal et le plus charismatique des metteurs en scène italiens de sa génération, a filmé en novembre et décembre 1989 les assemblées et les réunions de la base du PCI dans huit sections du parti situées dans des villes différentes.(-..)   Moretti, qui n 'a jamais été membre du parti communiste, pas plus qu'il n 'a participé aux réunions des sections, explique : il me paraissait intéressant de suivre cet instant unique de conscience collective : des centaines de milliers de personnes qui discutaient simultanément des mêmes choses avec euphorie, égarement ou rage, en repensant à leur propre passé politique et donc à leur propre vie, à leur propre vision du monde, J'ai été surpris par une réalité plus variée et moins schématique que celle à laquelle je m'attendais et par la profonde implication dans la crise des pays de l'Est ; je pensais que les liens étaient rompus depuis longtemps. J'ai été frappé par la façon de discuter toujours très passionnelle, plus humaine et moins envenimée, que celle des leaders lors des débats. Le metteur en scène ne prétend pas être objectif: J'ai tourné simplement, en plan fixe sur les personnes. Lors du montage, j'ai choisi les séquences moi-même, arbitrai­rement, parmi un matériel important Je n 'ai pas pensé à équilibrer les opinions favorables et défavorables à la proposition d"Occhetto : j'ai choisi les interventions qui me paraissaient les plus fortes et les plus belles. Heureux sont ceux qui ont les idées claires. Moi, je traverse une crise ; la proposition d'Occhetto m'a frappé comme un coup de poing en pleine figure, déclare un homme âgé. Quels seront les changements ? On ne nous dit pas si le symbole va changer, si le nom va changer... N'oublions pas que beaucoup de camarades sont morts pour cette faucille et ce marteau, ajoute un autre homme âgé. Je ne comprends pas l'attache­ment à ces symboles qui ne sont rien d'autre qu'une question d'image, déclare un quadragénaire moustachu. En intervenant, chacun remonte au moment de son inscription au parti, chacun exprime la culture de sa génération. À Gênes, les vieux évoquent la lutte partisane et les "temps de la conspiration "; les jeunes proposent: laissons de côtelés sentiments, même si Bandiera Rossa nous émeut tous ou bien on ne peut pas se réfugier dans le passé pour chercher un point d'appui. Lietta Tornabuoni
    • LA COSA

      Confusion, espoir, regrets, interrogations, douleur : le sentiment des communistes italiens au lendemain de la proposition de réforme du Parti Communiste italien (PCI) faite par M. Achille Occhetto est aujourd'hui immortalisé dans La Cosa. L'auteur de Palombella rossa, le principal et le plus charismatique des metteurs en scène italiens de sa génération, a filmé en novembre et décembre 1989 les assemblées et les réunions de la base du PCI dans huit sections du parti situées dans des villes différentes.(-..)

       

      Moretti, qui n 'a jamais été membre du parti communiste, pas plus qu'il n 'a participé aux réunions des sections, explique : il me paraissait intéressant de suivre cet instant unique de conscience collective : des centaines de milliers de personnes qui discutaient simultanément des mêmes choses avec euphorie, égarement ou rage, en repensant à leur propre passé politique et donc à leur propre vie, à leur propre vision du monde, J'ai été surpris par une réalité plus variée et moins schématique que celle à laquelle je m'attendais et par la profonde implication dans la crise des pays de l'Est ; je pensais que les liens étaient rompus depuis longtemps. J'ai été frappé par la façon de discuter toujours très passionnelle, plus humaine et moins envenimée, que celle des leaders lors des débats.

      Le metteur en scène ne prétend pas être objectif: J'ai tourné simplement, en plan fixe sur les personnes. Lors du montage, j'ai choisi les séquences moi-même, arbitrai­rement, parmi un matériel important Je n 'ai pas pensé à équilibrer les opinions favorables et défavorables à la proposition d"Occhetto : j'ai choisi les interventions qui me paraissaient les plus fortes et les plus belles.

      Heureux sont ceux qui ont les idées claires. Moi, je traverse une crise ; la proposition d'Occhetto m'a frappé comme un coup de poing en pleine figure, déclare un homme âgé. Quels seront les changements ? On ne nous dit pas si le symbole va changer, si le nom va changer... N'oublions pas que beaucoup de camarades sont morts pour cette faucille et ce marteau, ajoute un autre homme âgé. Je ne comprends pas l'attache­ment à ces symboles qui ne sont rien d'autre qu'une question d'image, déclare un quadragénaire moustachu.

      En intervenant, chacun remonte au moment de son inscription au parti, chacun exprime la culture de sa génération. À Gênes, les vieux évoquent la lutte partisane et les "temps de la conspiration "; les jeunes proposent: laissons de côtelés sentiments, même si Bandiera Rossa nous émeut tous ou bien on ne peut pas se réfugier dans le passé pour chercher un point d'appui.

      Lietta Tornabuoni

    • Réalisation
      Nanni Moretti
    • Image
      Alessandro Pesci, Giuseppe Baresi, Roberto Cimatti, Riccardo Gambacciani, Gherardo Gossin, Angelo Strano
    • Montage
      Nanni Moretti
    • Musique
      Ugo Celani, Carlos Alberto Bonaudo, Ruggero Manzoni, Roberto Serra
    • Producer (s)
      Nanni Moretti, Angelo Barbagallo
    • Productions
      Sacher Film Sri
    • Distribution France
      Cinéma Public Films
    • Année
      1990
    • Durée
      1h 00
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom