LA FINESTRA DI FRONTE

LA FINESTRA DI FRONTE

LA FENÊTRE D'EN FACE

Ferzan Ospetek

0h 1min
2021
Story of LA FINESTRA DI FRONTE
LA FINESTRA DI FRONTE LA FENÊTRE D'EN FACE Giovanna est une jeune femme, mariée et mère de deux enfants. Elle avait rêvé de devenir pâtissière, mais la vie en a décidé autrement et elle est employée dans une boucherie industrielle. Filippo, son mari, passe de petit boulot en petit boulot, sans arriver à décrocher un emploi stable. Ils habitent dans un modeste appartement d’un quartier populaire de Rome et leur couple sombre dans le quotidien. Il arrive à Giovanna de regarder par sa fenêtre. L’appartement d’en face est habité par un homme jeune, apparemment seul. Giovanna se plaît à l’épier. C’est une sorte de passe-temps anodin. Un jour, Giovanna et Filippo croisent dans la rue un vieux monsieur distingué, apparemment amnésique, qui demande leur aide. Ils le ramènent chez eux et Giovanna s’occupe de lui. Il semble souffrir de dépression et il est tourmenté par d’étranges visions qui se réfèrent à ce qui s’est passé à Rome la nuit du 16 octobre 1943, lorsque les Allemands ont encerclé le ghetto et ont déporté tous les juifs. Grâce au vieux monsieur et un peu par hasard, Giovanna rencontre Lorenzo, le locataire de l’appartement d’en face. Lui aussi avait pris l’habitude de la regarder à son insu. Une sorte de tendresse naturelle naît entre eux, mais Lorenzo est sur le départ, il est muté à Ischia. Tous deux se passionnent pour l’énigme du vieux monsieur et continuent leurs recherches même lorsque celui-ci a disparu. Il n’a laissé derrière lui qu’une lettre d’amour vieille de soixante ans. Giovanna finit par le retrouver et cette nouvelle rencontre change le cours de sa vie.   "Avec sensibilité, mais sans verser dans le mélo, Ferzan Ozpetek tend un habile jeu de miroirs avec La Fenêtre d’en face, film de multiples réflexions, où les trajectoires sentimentales se font échos, dans un climat d’élégance feutrée, mais jamais empesée. La mise en scène est classique, mais d’une précision remarquable. Même qualificatif applicable à la façon dont le cinéaste peint ses personnages. On comprend bien les prix récoltés par la magnifique Giovanna Mezzogiorno, d’une beauté divine, pour sa performance. Quant à Massimo Girotti, il fait un admirable fantôme du passé dans ce qui est devenu son ultime tour de piste. L’acteur est en effet décédé en 2003 à l’âge de 84 ans, un mois avant la sortie en Italie du film, qui profite de sa forte présence." Gilles CARIGNAN, Le soleil, 20 novembre 2004
    • LA FINESTRA DI FRONTE

      LA FENÊTRE D'EN FACE

      Giovanna est une jeune femme, mariée et mère de deux enfants. Elle avait rêvé de devenir pâtissière, mais la vie en a décidé autrement et elle est employée dans une boucherie industrielle. Filippo, son mari, passe de petit boulot en petit boulot, sans arriver à décrocher un emploi stable. Ils habitent dans un modeste appartement d’un quartier populaire de Rome et leur couple sombre dans le quotidien.

      Il arrive à Giovanna de regarder par sa fenêtre. L’appartement d’en face est habité par un homme jeune, apparemment seul. Giovanna se plaît à l’épier. C’est une sorte de passe-temps anodin.

      Un jour, Giovanna et Filippo croisent dans la rue un vieux monsieur distingué, apparemment amnésique, qui demande leur aide. Ils le ramènent chez eux et Giovanna s’occupe de lui. Il semble souffrir de dépression et il est tourmenté par d’étranges visions qui se réfèrent à ce qui s’est passé à Rome la nuit du 16 octobre 1943, lorsque les Allemands ont encerclé le ghetto et ont déporté tous les juifs.

      Grâce au vieux monsieur et un peu par hasard, Giovanna rencontre Lorenzo, le locataire de l’appartement d’en face. Lui aussi avait pris l’habitude de la regarder à son insu. Une sorte de tendresse naturelle naît entre eux, mais Lorenzo est sur le départ, il est muté à Ischia. Tous deux se passionnent pour l’énigme du vieux monsieur et continuent leurs recherches même lorsque celui-ci a disparu. Il n’a laissé derrière lui qu’une lettre d’amour vieille de soixante ans. Giovanna finit par le retrouver et cette nouvelle rencontre change le cours de sa vie.

       

      "Avec sensibilité, mais sans verser dans le mélo, Ferzan Ozpetek tend un habile jeu de miroirs avec La Fenêtre d’en face, film de multiples réflexions, où les trajectoires sentimentales se font échos, dans un climat d’élégance feutrée, mais jamais empesée. La mise en scène est classique, mais d’une précision remarquable. Même qualificatif applicable à la façon dont le cinéaste peint ses personnages.

      On comprend bien les prix récoltés par la magnifique Giovanna Mezzogiorno, d’une beauté divine, pour sa performance. Quant à Massimo Girotti, il fait un admirable fantôme du passé dans ce qui est devenu son ultime tour de piste. L’acteur est en effet décédé en 2003 à l’âge de 84 ans, un mois avant la sortie en Italie du film, qui profite de sa forte présence."

      Gilles CARIGNAN, Le soleil, 20 novembre 2004

    • Réalisation
      Ferzan Ospetek
    • Scénario
      Ferzan Ospetek, Gianni Romoli
    • Image
      Gianfilippo Corticelli
    • Montage
      Patrizio Marone
    • Musique
      Andrea Guerra
    • Producteur (s)
      Gianni Romoli
    • Productions
      R&C Produzioni, AFS Film, Clap Filmes, Redwave Films
    • Distribution France
      Zootrope Films
    • Interprètes
      Giovanna Mezzogiorno, Raoul Bova, Filippo Nigro, Serra Yilmaz, Massimo Girotti
    • Année
      2003
    • Durée
      1h 46
    • Pays de production
      Italie, Turquie, Grande Bretagne, Portugal
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom