TU ES MON FILS

LA FINESTRA SUL LUNA PARK

0h 1min
2021
Story of LA FINESTRA SUL LUNA PARK
LA FINESTRA SUL LUNA PARK TU ES MON FILS Aldo est parti travailler en Afrique pour pouvoir entretenir sa femme Ada et son fils Mario qui sont restés dans ce quartier misérable de la périphérie de Rome où règnent le chômage et la débrouillardise. Mais en l'absence de son mari, Ada s'éprend de Righetto, un chiffonnier, et Mario trouve en lui un substitut du père absent. n II faut la mort d'Ada pour qu'Aldo revienne. Il constate alors qu'il est remplacé par Righetto dans le cœur de son fils. Sa première réaction est brutale, puis petit à petit il réalise le besoin d'affection du petit garçon.   "Pour décrire les antécédents du père, Comencini insiste sur le drame de l'émigration : femmes et enfants restent seuls en Italie tandis que les hommes partent travailler au loin. Un véritable désastre affectif — désastre que le cinéaste évoquera plus tard dans son enquête télévisée I bambini e noi — s 'abat sur toute une partie de la population italienne. A cet égard, la séquence de la gare est très révélatrice de la prise de position du cinéaste : un personnage officiel fait un discours rhétorique aux travailleurs sur le point de partir à l 'étranger; en fait, on sent bien que son esprit est ailleurs et qu 'il n 'a cure de l 'émotion des hommes qui partent. Aldo assiste à la scène, il voit une mère tendre un bébé à son père qui s 'en va. Aldo a vécu cette scène quelques années plus tôt : le temps a passé, il n 'a pas vu grandir son fils, d 'où l 'immense fossé qui s 'est creusé entre le père et le fils et la réaction vitale de l'enfant qui en l'absence de son vrai père s 'est trouvé en Righetto une figure sur laquelle projeter le nécessaire besoin d'affection et la nécessaire aspiration à la présence d'une figure paternelle. " Jean A.Gili, Luigi Comencini
    • LA FINESTRA SUL LUNA PARK

      TU ES MON FILS

      Aldo est parti travailler en Afrique pour pouvoir entretenir sa femme Ada et son fils Mario qui sont restés dans ce quartier misérable de la périphérie de Rome où règnent le chômage et la débrouillardise. Mais en l'absence de son mari, Ada s'éprend de Righetto, un chiffonnier, et Mario trouve en lui un substitut du père absent. n II faut la mort d'Ada pour qu'Aldo revienne. Il constate alors qu'il est remplacé par Righetto dans le cœur de son fils. Sa première réaction est brutale, puis petit à petit il réalise le besoin d'affection du petit garçon.

       

      "Pour décrire les antécédents du père, Comencini insiste sur le drame de l'émigration : femmes et enfants restent seuls en Italie tandis que les hommes partent travailler au loin. Un véritable désastre affectif — désastre que le cinéaste évoquera plus tard dans son enquête télévisée I bambini e noi — s 'abat sur toute une partie de la population italienne. A cet égard, la séquence de la gare est très révélatrice de la prise de position du cinéaste : un personnage officiel fait un discours rhétorique aux travailleurs sur le point de partir à l 'étranger; en fait, on sent bien que son esprit est ailleurs et qu 'il n 'a cure de l 'émotion des hommes qui partent. Aldo assiste à la scène, il voit une mère tendre un bébé à son père qui s 'en va. Aldo a vécu cette scène quelques années plus tôt : le temps a passé, il n 'a pas vu grandir son fils, d 'où l 'immense fossé qui s 'est creusé entre le père et le fils et la réaction vitale de l'enfant qui en l'absence de son vrai père s 'est trouvé en Righetto une figure sur laquelle projeter le nécessaire besoin d'affection et la nécessaire aspiration à la présence d'une figure paternelle. "

      Jean A.Gili, Luigi Comencini

    • Réalisation
      Luigi Comencini
    • Scenario
      Luigi Comencini, Luciano Martine, Suso Cecchi D'Amico, Luigi Trabaud
    • Image
      Armando Nannuzzi
    • Montage
      Nino Baragli
    • Musique
      Alessandro Cicognini
    • Producer (s)
      Antonio Cervi
    • Productions
      Noria Film, Comptoir Français de Productions cinématographiques
    • Interprètes
      Gastone Renzelli, Pierre Trabaud, Giulia Rubini, Silvana Jachino, Giselda Mancinotti, Luigi Russo, Rino Galli, Lina Galli, Primo Raschi
    • Année
      1956
    • Durée
      1h 30
    • Pays de production
      Italie, France
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom