985

LA FORZA DEL PASSATO

Piergiorgio Gay

0h 1min
2021
Story of LA FORZA DEL PASSATO
LA FORZA DEL PASSATO Gianno Orzan a quarante ans. Il vit à Trieste, il est marié et il a un fils de huit ans. Il écrit des livres pour enfants et il a acquis une certaine renommée. Un soir, il est abordé par un individu étrange qui semble connaître toute une série de détails de sa vie person­nelle. Il semble aussi très bien renseigné sur celle de son père, un général mort depuis peu, un fasciste plein de principes avec lequel Andréa n'avait eu que des conflits. Par bribes, cet individu qui apparaît et disparaît, qui change sans arrêt d'iden­tité, lui révèle qu'il est un ancien membre des services secrets soviétiques, le KGB. Mais le plus étonnant, c'est que le père même d'Orzan, selon ses dires, aurait été un agent soviétique infiltré en Occident à la fin de la guerre...   "Je crois que dans la vie on trouve parfois des affinités extraordinaires avec cer­taines personnes ou certaines histoires. Il faut savoir les saisir ces occasions qui passent à portée de notre main. Le livre de Sandro Veronesi m'a intéressé avant même qu'il ne soit publié, simplement parce que j'avais un article de quelques lignes qui en indiquait le contenu. J'ai lu le roman dès qu'il est sorti et pratiquement en un mois nous étions d'accord sur les modalités de l'adaptation... "La plus grosse difficulté venait du fait que la deuxième partie du roman n'est pour ainsi dire qu'un long monologue intérieur du protagoniste. Gianni réfléchit sur sa vie et sur ses erreurs. Nous avons écarté la solution de la voix off et nous avons développé un aspect sur lequel livre n'insistait pas. Gianni écrit des livres pour enfant et il a inventé un personnage qui s'appelle Qwerty Viop. Ce personnage de papier prend vie dans certaines séquences du film pour permettre au specta­teur de comprendre certains des états d'âme de Gianni. Parfois, il devient même son alter ego. " Piergiorgio Gay
    • LA FORZA DEL PASSATO

      Gianno Orzan a quarante ans. Il vit à Trieste, il est marié et il a un fils de huit ans. Il écrit des livres pour enfants et il a acquis une certaine renommée. Un soir, il est abordé par un individu étrange qui semble connaître toute une série de détails de sa vie person­nelle. Il semble aussi très bien renseigné sur celle de son père, un général mort depuis peu, un fasciste plein de principes avec lequel Andréa n'avait eu que des conflits. Par bribes, cet individu qui apparaît et disparaît, qui change sans arrêt d'iden­tité, lui révèle qu'il est un ancien membre des services secrets soviétiques, le KGB. Mais le plus étonnant, c'est que le père même d'Orzan, selon ses dires, aurait été un agent soviétique infiltré en Occident à la fin de la guerre...

       

      "Je crois que dans la vie on trouve parfois des affinités extraordinaires avec cer­taines personnes ou certaines histoires. Il faut savoir les saisir ces occasions qui passent à portée de notre main. Le livre de Sandro Veronesi m'a intéressé avant même qu'il ne soit publié, simplement parce que j'avais un article de quelques lignes qui en indiquait le contenu. J'ai lu le roman dès qu'il est sorti et pratiquement en un mois nous étions d'accord sur les modalités de l'adaptation... "La plus grosse difficulté venait du fait que la deuxième partie du roman n'est pour ainsi dire qu'un long monologue intérieur du protagoniste. Gianni réfléchit sur sa vie et sur ses erreurs. Nous avons écarté la solution de la voix off et nous avons développé un aspect sur lequel livre n'insistait pas. Gianni écrit des livres pour enfant et il a inventé un personnage qui s'appelle Qwerty Viop. Ce personnage de papier prend vie dans certaines séquences du film pour permettre au specta­teur de comprendre certains des états d'âme de Gianni. Parfois, il devient même son alter ego. "

      Piergiorgio Gay

    • Réalisation
      Piergiorgio Gay
    • Scénario
      Piergiorgio Gay, Lara Fremder
    • Image
      Luca Bigazzi
    • Montage
      Carlotta Cristiani
    • Musique
      Quito Rigo
    • Producteur (s)
      Lionello Cerri, Luigi Musini
    • Productions
      Albachiara, Istituto Luce
    • Vente à l’étranger
      Adriana Chiesa Entreprises
    • Interprètes
      Bruno Ganz, Sergio Rubini, Sandra Ceccarelli
    • Année
      2002
    • Durée
      1h 38
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom