LA FRONTIERA

0h 1min
1996
Story of LA FRONTIERA
LA FRONTIERA

Il est une région, au nord-est de l'Italie, où la frontière a été fluctuante au cours des deux derniers siècles. Certaines villes, certaines îles, certains territoires, d'abord autrichiens, sont devenus, par les jeux des guerres et des traités, italiens, slaves... Et les gens qui vivent là, entre Gorizia, Trieste et Rijeka, que sont-ils ?

Emidio Orlich était une jeune officier de l'armée austro-hongroise qui combattait en 1916, sur le front oriental. Il avait décidé de déserter et de rejoindre l'armée tsariste. Il projetait ensuite de se faire envoyer en Italie pour combattre contre les Autrichiens.

1941. Franco Velich, un jeune officier de l'armée italienne en permission, retourne sur l'île de la côte dalmate où il est né. Cette île, qui appartenait au royaume de Yougoslavie, est maintenant occupée par les troupes italiennes. Franco habite dans la même maison et occupe la même chambre que Emidio Oldrich, quelques décennies auparavant. L'uniforme qu'il porte, celui de l'armée d'occupation, commence à lui peser.

Simeone, un vieil homme, lui parle d'Emidio. Intrigué, Franco entre aussi en possession des lettres qu'il avait envoyées à sa famille et, petit à petit, il reconstruit sa tragique histoire. Il est de plus en plus frappé par les analogies qu'il y a entre sa propre vie et celle du jeune officier de la guerre précédente. Franco est partagé entre son amour pour une jeune institutrice italienne, convaincue que cette guerre est juste, et son affection pour le vieux Simeone qui réveille en lui des pensées et des souvenirs enfouis.

Franco a de plus en plus de mal à concilier sa loyauté envers le pays dont il porte l'uniforme et son appartenance à sa terre, surtout lorsqu'il découvre qu'une jeune adolescente qui vit sous le même toit que lui et qui n'est autre que la nièce d'Emidio, se livre à des actions de résistance contre l'occupant. Les jeunes qui, comme Emidio ou Franco, vivent dans des régions frontalières, sont souvent contraints à des choix déchirants. Il est difficile de haïr profondément quelqu'un qu'on connaît trop bien. De même qu'il est difficile de l'aimer.

 

« Le film s'adresse à tout le monde, mais plus particulièrement aux jeunes, afin qu'ils comparent leur expérience - dans ce monde complexe et souvent indéchiffrable - avec celle si différente, et héroïque, des générations qui les ont précédés, dans les moments les plus tragiques de ce siècle. Qu'ils comparent leurs choix d'aujourd'hui aux choix justes, erronés ou absurdes des jeunes d'hier. »

Franco Giraldi

 

    • LA FRONTIERA

      Il est une région, au nord-est de l'Italie, où la frontière a été fluctuante au cours des deux derniers siècles. Certaines villes, certaines îles, certains territoires, d'abord autrichiens, sont devenus, par les jeux des guerres et des traités, italiens, slaves... Et les gens qui vivent là, entre Gorizia, Trieste et Rijeka, que sont-ils ?

      Emidio Orlich était une jeune officier de l'armée austro-hongroise qui combattait en 1916, sur le front oriental. Il avait décidé de déserter et de rejoindre l'armée tsariste. Il projetait ensuite de se faire envoyer en Italie pour combattre contre les Autrichiens.

      1941. Franco Velich, un jeune officier de l'armée italienne en permission, retourne sur l'île de la côte dalmate où il est né. Cette île, qui appartenait au royaume de Yougoslavie, est maintenant occupée par les troupes italiennes. Franco habite dans la même maison et occupe la même chambre que Emidio Oldrich, quelques décennies auparavant. L'uniforme qu'il porte, celui de l'armée d'occupation, commence à lui peser.

      Simeone, un vieil homme, lui parle d'Emidio. Intrigué, Franco entre aussi en possession des lettres qu'il avait envoyées à sa famille et, petit à petit, il reconstruit sa tragique histoire. Il est de plus en plus frappé par les analogies qu'il y a entre sa propre vie et celle du jeune officier de la guerre précédente. Franco est partagé entre son amour pour une jeune institutrice italienne, convaincue que cette guerre est juste, et son affection pour le vieux Simeone qui réveille en lui des pensées et des souvenirs enfouis.

      Franco a de plus en plus de mal à concilier sa loyauté envers le pays dont il porte l'uniforme et son appartenance à sa terre, surtout lorsqu'il découvre qu'une jeune adolescente qui vit sous le même toit que lui et qui n'est autre que la nièce d'Emidio, se livre à des actions de résistance contre l'occupant. Les jeunes qui, comme Emidio ou Franco, vivent dans des régions frontalières, sont souvent contraints à des choix déchirants. Il est difficile de haïr profondément quelqu'un qu'on connaît trop bien. De même qu'il est difficile de l'aimer.

       

      « Le film s'adresse à tout le monde, mais plus particulièrement aux jeunes, afin qu'ils comparent leur expérience - dans ce monde complexe et souvent indéchiffrable - avec celle si différente, et héroïque, des générations qui les ont précédés, dans les moments les plus tragiques de ce siècle. Qu'ils comparent leurs choix d'aujourd'hui aux choix justes, erronés ou absurdes des jeunes d'hier. »

      Franco Giraldi

       

    • Réalisation
      Franco Giraldi
    • Scenario
      Franco Giraldi tiré du roman de Franco Vegliani
    • Image
      Cristiano Pogany
    • Montage
      Antonio Siciliano
    • Musique
      Luis Bacalov
    • Productions
      Filmalpha Factory en collaboration avec la RAI
    • Interprètes
      Raoul Bova, Marco Leonardi, Omero Antonutti, Vesna Tominac, Giancarlo Giannini, Claudia Pandolfi, Roberto Totola, Werner Egger
    • Année
      1996
    • Durée
      1h 47
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom