LA PRIMA NEVE

LA PRIMA NEVE

Andrea Segre

0h 1min
2021
Story of LA PRIMA NEVE
LA PRIMA NEVE

Pergine, dans le Trentin, est un bourg de montagne où il y a un centre d’accueil pour réfugiés. C’est là qu’est arrivé Dani (Jean-Christophe Folly), venu du Togo en Lybie d’où il a fui à cause de la guerre. Sa femme est morte et il est seul avec sa petite fille dont il a bien du mal à s’occuper. Son but est Paris où il compte se rendre dès que le statut de réfugié lui sera reconnu. En attendant il travaille chez un vieux menuisier (Peter Mitterrutzner) qui habite avec Elisa (Anita Caprioli), la veuve de son fils décédé en montagne, et de Michele (Matteo Marchel), son petit-fils. La saison avance, il faut aller chercher du bois. Dani et Michele parcourent ensemble la forêt et apprennent à se connaître. L’hiver sera bientôt là et Dani n’a jamais vu la neige.

 

Segre réussit parfaitement à représenter le microcosme où vivent tous ces personnages et bien d’autres encore en jouant sur différents thèmes : le rapport à la nature, d’abord, et surtout avec le bois, le matériau que Dani travaille, puis les diverses formes que prend le désir de fuir ces vallées (Giuseppe Battiston dans un petit rôle ironique). Segre laisse toujours aux personnages la place et le temps nécessaires pour penser, sentir, changer, bref pour exister. Le tout avec une finesse et une liberté de ton qu’on aimerait retrouver dans des films jouissant d’une production bien plus riche.

Fabio Ferzetti, Il Messaggero, 9 septembre 2013

Andrea Segre (1976) a une formation de sociologue de la communication. Il débute au cinéma comme documentariste en 1998. Il s’intéresse aux problèmes liés aux migrants et aux populations marginales. Son premier long-métrage de fiction Io sono Li (2011) touche des thèmes analogues.

    • LA PRIMA NEVE

      Pergine, dans le Trentin, est un bourg de montagne où il y a un centre d’accueil pour réfugiés. C’est là qu’est arrivé Dani (Jean-Christophe Folly), venu du Togo en Lybie d’où il a fui à cause de la guerre. Sa femme est morte et il est seul avec sa petite fille dont il a bien du mal à s’occuper. Son but est Paris où il compte se rendre dès que le statut de réfugié lui sera reconnu. En attendant il travaille chez un vieux menuisier (Peter Mitterrutzner) qui habite avec Elisa (Anita Caprioli), la veuve de son fils décédé en montagne, et de Michele (Matteo Marchel), son petit-fils. La saison avance, il faut aller chercher du bois. Dani et Michele parcourent ensemble la forêt et apprennent à se connaître. L’hiver sera bientôt là et Dani n’a jamais vu la neige.

       

      Segre réussit parfaitement à représenter le microcosme où vivent tous ces personnages et bien d’autres encore en jouant sur différents thèmes : le rapport à la nature, d’abord, et surtout avec le bois, le matériau que Dani travaille, puis les diverses formes que prend le désir de fuir ces vallées (Giuseppe Battiston dans un petit rôle ironique). Segre laisse toujours aux personnages la place et le temps nécessaires pour penser, sentir, changer, bref pour exister. Le tout avec une finesse et une liberté de ton qu’on aimerait retrouver dans des films jouissant d’une production bien plus riche.

      Fabio Ferzetti, Il Messaggero, 9 septembre 2013

      Andrea Segre (1976) a une formation de sociologue de la communication. Il débute au cinéma comme documentariste en 1998. Il s’intéresse aux problèmes liés aux migrants et aux populations marginales. Son premier long-métrage de fiction Io sono Li (2011) touche des thèmes analogues.

    • Réalisation
      Andrea Segre
    • Scénario
      Andrea Segre, Marco Pettenello
    • Image
      Luca Bigazzi
    • Montage
      Sara Zavarise
    • Musique
      Piccola Bottega Baltazar
    • Producteur (s)
      Francesco Bonsembiante, Marco Paolini
    • Productions
      Jolefilm, Rai Cinema, en association avec Tasci srl, Davide Orsoni, avec la contribution du MiBACT, avec le soutien de la Trentino Film Commission
    • Vente à l’étranger
      Adriana Chiesa Enterprises
    • Interprètes
      Jean-Christophe Folly, Matteo Marchel, Anita Caprioli, Giuseppe Battiston, Peter Mitterrutzner, Paolo Pierobon, Roberto Citran, Sadia Afzal, Leonardo Paoli, Lorenzo Pintarelli, Andrea Pennacchi
    • Année
      2013
    • Durée
      1h 44
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VOST
    • Citation
      Les choses qui ont la même odeur doivent aller ensemble
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom