LA STRATÉGIE DE L’ARAIGNÉE

LA STRATEGIA DEL RAGNO

0h 1min
Story of LA STRATEGIA DEL RAGNO
LA STRATEGIA DEL RAGNO LA STRATÉGIE DE L’ARAIGNÉE Dans un village près de Parme, Athos Magnani enquête sur la mort de son père assassiné par des fascistes en 1936.  Le jeune homme retrouve témoins du drame, amis de la victimes et sa maitresse de l¹époque. Mais comme dans « Rashomon », la vérité a plusieurs visages et l’image du père se révélera bien singulière...   « Par son raffinement esthétique, par l'envoûtement très calculé qu'il exerce, le film se situe à mi-chemin entre l'impressionnisme et le surréalisme : il prouve une fois de plus l'immense talent de Bertolucci. Mais ceci explique cela. Dans sa conférence de presse à Venise, en 1970, le réalisateur a prononcé une phrase surprenante au premier abord mais qui est peut-être la clef de son art et de sa pensée : "les films sont toujours des films de la classe au pouvoir." Est-ce parce qu'il n'a pas encore réussi, malgré la tentative (avortée) de « Partner », à faire sa propre révolution, que ses film se situent avant la révolution ? Esthétique de la fascination et fascination du mensonge iraient alors de pair, le refus de la "distance" filmique accompagnant la peur d'une lucidité politique douloureuse. » (Marcel Martin, « Ecran », janvier 1972.)
    • LA STRATEGIA DEL RAGNO

      LA STRATÉGIE DE L’ARAIGNÉE

      Dans un village près de Parme, Athos Magnani enquête sur la mort de son père assassiné par des fascistes en 1936.  Le jeune homme retrouve témoins du drame, amis de la victimes et sa maitresse de l¹époque. Mais comme dans « Rashomon », la vérité a plusieurs visages et l’image du père se révélera bien singulière...

       

      « Par son raffinement esthétique, par l'envoûtement très calculé qu'il exerce, le film se situe à mi-chemin entre l'impressionnisme et le surréalisme : il prouve une fois de plus l'immense talent de Bertolucci. Mais ceci explique cela. Dans sa conférence de presse à Venise, en 1970, le réalisateur a prononcé une phrase surprenante au premier abord mais qui est peut-être la clef de son art et de sa pensée : "les films sont toujours des films de la classe au pouvoir." Est-ce parce qu'il n'a pas encore réussi, malgré la tentative (avortée) de « Partner », à faire sa propre révolution, que ses film se situent avant la révolution ? Esthétique de la fascination et fascination du mensonge iraient alors de pair, le refus de la "distance" filmique accompagnant la peur d'une lucidité politique douloureuse. »

      (Marcel Martin, « Ecran », janvier 1972.)

    • Réalisation
      Bernardo Bertolucci
    • Scenario
      Marilù Parolini, Eduardo De Gregorio et Bernardo Bertolucci, d'après une nouvelle de Jorge Luis Borges, « Thème du traître et du héros »
    • Image
      Vittorio Storaro, Franco Di Giacomo
    • Montage
      Roberto Perpignani
    • Musique
      Extraits de Rigoletto de Verdi
    • Productions
      RAI et RED Film
    • Interprètes

      Giulio Brogi, Alida Valli, Pippo Campanini, Franco Giovanelli, Tino Scotti
       

    • Durée
      1h 50
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom