L’ARCANO INCANTATORE

0h 1min
1996
Story of L’ARCANO INCANTATORE
L'ARCANO INCANTATORE Bologne, 1750. Giscomo Vigetti, séminariste, doit fuir l'Etat Pontifical pour éviter une sévère condamnation car il a séduit et obligé une jeune fille à avorter. Par l'intervention d'une vieille dame, en échange d'un laisser-passer qui lui permet de quitter la ville, il accepte la fonction d'écrivain chez un mystérieux individu exilé dans les bois de l'Appenino. Giacomo rejoint Achille Ropa Saouti, un exilé de l'église à cause de ses expériences de nécromancie et plus connu sous le nom du mystérieux enchanteur. Dans l'isolement le plus absolu, il a continué ses expériences, et Giacomo d'abord terrorisé, se convint petit à petit que les expériences de ce pauvre homme n'ont rien de démoniaque. Elles servent à démontrer les pouvoirs télépathiques de l'esprit. Commence alors entre les deux hommes une singulière et mystérieuse collaboration.   Comment en êtes-vous arriver à réaliser un film gothique ? "L'idée de ce film est une sorte d 'exigence de la part des spectateurs en regard au manque dans le cinéma de ces dix dernières années de film ésotérique traitant des énigmes de la mort. Enfant, ce genre de cinéma procurait sur moi un étrange sentiment, mêlant à la fois peur et attirance. Celui qui m'a sans doute le plus marqué, est Giro di vite, adapté du célèbre roman de Hemy James. De temps en temps, en spectateur, je m'interrogeais sur l'absence de bon cinéma fantastique. Je ne trouvais pas de film qui me plaisaient. Alors je m'en suis tourné un. Le mystère, l'irrationnel, la parapsychologie ne représentent-ils pas pour vous une nouveauté en matière de cinéma ?  "Si j'ai voulu affronter ce genre cinématographique, enrichi de curiosités et de fréquentations littéraires, car il renoue avec les origines de mes mises en scène. Mais, avec l'Arcano Incantatore, je crois avoir fait un grand pas en avant. Ce film peut être considéré d'ésotérique, quand on se réfère à l'interprétation continue de l'énigme et en l'occurrence du mystère. Ce film est mystérieux pour moi aussi, il me précède en quelque sorte, un peu comme s'il était arrivé 15 ans après "le Strelle nel Fosso ", qui n 'avait pourtant aucune zone obscure, mais qui pourtant pouvaient se prêtera toutes les interprétations. L'énigme est le protagoniste, le centre moteur sur lequel je continue à m'interroger, en me mettant dans la peau du spectateur, en vivant la même anxiété, que provoque le film jusqu'à la dernière image...
    • L'ARCANO INCANTATORE

      Bologne, 1750. Giscomo Vigetti, séminariste, doit fuir l'Etat Pontifical pour éviter une sévère condamnation car il a séduit et obligé une jeune fille à avorter. Par l'intervention d'une vieille dame, en échange d'un laisser-passer qui lui permet de quitter la ville, il accepte la fonction d'écrivain chez un mystérieux individu exilé dans les bois de l'Appenino. Giacomo rejoint Achille Ropa Saouti, un exilé de l'église à cause de ses expériences de nécromancie et plus connu sous le nom du mystérieux enchanteur.

      Dans l'isolement le plus absolu, il a continué ses expériences, et Giacomo d'abord terrorisé, se convint petit à petit que les expériences de ce pauvre homme n'ont rien de démoniaque.

      Elles servent à démontrer les pouvoirs télépathiques de l'esprit. Commence alors entre les deux hommes une singulière et mystérieuse collaboration.

       

      Comment en êtes-vous arriver à réaliser un film gothique ?

      "L'idée de ce film est une sorte d 'exigence de la part des spectateurs en regard au manque dans le cinéma de ces dix dernières années de film ésotérique traitant des énigmes de la mort. Enfant, ce genre de cinéma procurait sur moi un étrange sentiment, mêlant à la fois peur et attirance. Celui qui m'a sans doute le plus marqué, est Giro di vite, adapté du célèbre roman de Hemy James. De temps en temps, en spectateur, je m'interrogeais sur l'absence de bon cinéma fantastique. Je ne trouvais pas de film qui me plaisaient. Alors je m'en suis tourné un.

      Le mystère, l'irrationnel, la parapsychologie ne représentent-ils pas pour vous une nouveauté en matière de cinéma ? 

      "Si j'ai voulu affronter ce genre cinématographique, enrichi de curiosités et de fréquentations littéraires, car il renoue avec les origines de mes mises en scène. Mais, avec l'Arcano Incantatore, je crois avoir fait un grand pas en avant. Ce film peut être considéré d'ésotérique, quand on se réfère à l'interprétation continue de l'énigme et en l'occurrence du mystère. Ce film est mystérieux pour moi aussi, il me précède en quelque sorte, un peu comme s'il était arrivé 15 ans après "le Strelle nel Fosso ", qui n 'avait pourtant aucune zone obscure, mais qui pourtant pouvaient se prêtera toutes les interprétations. L'énigme est le protagoniste, le centre moteur sur lequel je continue à m'interroger, en me mettant dans la peau du spectateur, en vivant la même anxiété, que provoque le film jusqu'à la dernière image...

    • Réalisation
      Pupi Avati
    • Scénario
      Pupi Avati
    • Image
      Cesare Bastelli
    • Montage
      Amedeo Salfa
    • Musique
      Pino Donaggio
    • Producteur (s)
      Antonio Avati
    • Productions
      Due A Film, Film Auro
    • Interprètes
      Carlo Cecchi, Stefano Dionisi, Arnaldo Ninchi, Andréa Scorzoni, Patrizia Sacchi, Consuelo Ferrara,Elena de Chirico, Imelde Marani
    • Année
      1996
    • Durée
      1h 38
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom