LE TÉMOIN

0h 1min
1978
Story of LE TÉMOIN
LE TÉMOIN Antonio Berti, restaurateur italien de tableaux, est invité à Reims par un vieil ami banquier, le très respectable Robert Maurisson, qui lui a commandé une œuvre spéciale pour la cathédrale.  Pendant ses heures de loisirs, Berti est introduit dans la bonne société locale par son ami. Le lendemain d'un rendez-vous manqué avec une jeune fille qui lui servait de modèle il apprend par les journaux qu'elle a été sauvagement assassinée. Il se rend alors à la police pour apporter son témoignage. Sans alibi il va passer de l'état de témoin à celui d'accusé...   Noiret est parfait en notable patelin qui crache son venin en privé sur toutes les institu­tions et vit à sa guise. Sordi, plus sobre que d'habitude, incarne l'éternel Italien, géné­reux et bon enfant. Irrésistible lorsqu'il rend sa gifle à un évêque, pathétique lorsqu'il comprend que sa bonté ne fait que le précipiter vers la mort. Un peu à part dans l'œuvre de Mocky (le grotesque prend, ici, moins de place qu'à l'habitude), décrié à sa sortie, c'est pourtant l'un de ses meilleurs films. Farce macabre, dans la lignée des grandes réussites de la comédie italienne, c'est aussi un plaidoyer contre la peine de mort.   Mocky s'est entouré d'une équipe solide, notamment pour le scénario écrit par des spécialistes italiens. Il a, c'est évident, eu l'ambition d'égaler dans le genre ses confrères transalpins. Et c'est une authentique réussite. Comme les comédies italiennes c'est du cinéma efficace, où l'interprétation joue un rôle capital. Mocky le sait, et il attache beaucoup d'importance au choix des comédiens. Comme Sordi et Noiret, Roland Dubillard réalise une extraordinaire performance. André Cornand - Saison 79 -   Titre italien : IL TESTIMONE
    • LE TÉMOIN

      Antonio Berti, restaurateur italien de tableaux, est invité à Reims par un vieil ami banquier, le très respectable Robert Maurisson, qui lui a commandé une œuvre spéciale pour la cathédrale. 

      Pendant ses heures de loisirs, Berti est introduit dans la bonne société locale par son ami. Le lendemain d'un rendez-vous manqué avec une jeune fille qui lui servait de modèle il apprend par les journaux qu'elle a été sauvagement assassinée. Il se rend alors à la police pour apporter son témoignage. Sans alibi il va passer de l'état de témoin à celui d'accusé...

       

      Noiret est parfait en notable patelin qui crache son venin en privé sur toutes les institu­tions et vit à sa guise. Sordi, plus sobre que d'habitude, incarne l'éternel Italien, géné­reux et bon enfant. Irrésistible lorsqu'il rend sa gifle à un évêque, pathétique lorsqu'il comprend que sa bonté ne fait que le précipiter vers la mort.

      Un peu à part dans l'œuvre de Mocky (le grotesque prend, ici, moins de place qu'à l'habitude), décrié à sa sortie, c'est pourtant l'un de ses meilleurs films. Farce macabre, dans la lignée des grandes réussites de la comédie italienne, c'est aussi un plaidoyer contre la peine de mort.

       

      Mocky s'est entouré d'une équipe solide, notamment pour le scénario écrit par des spécialistes italiens. Il a, c'est évident, eu l'ambition d'égaler dans le genre ses confrères transalpins. Et c'est une authentique réussite.

      Comme les comédies italiennes c'est du cinéma efficace, où l'interprétation joue un rôle capital. Mocky le sait, et il attache beaucoup d'importance au choix des comédiens. Comme Sordi et Noiret, Roland Dubillard réalise une extraordinaire performance.

      André Cornand - Saison 79 -

       

      Titre italien : IL TESTIMONE

    • Réalisation
      Jean-Pierre Mocky
    • Scenario
      Rodolfo Sonego, Augusto Caminito, Sergio Amidei, Jean-Pierre Mocky, Alberto Sordi, Jacques Dreux d'après le roman Shadow Of A Doubt de Harisson Judd
    • Image
      Sergio D'Offizi
    • Montage
      Michel Lewin
    • Musique
      Piero Piccioni
    • Producer (s)
      Jacques Dorfmann
    • Productions
      Belstar Film, M.Films (Paris), PAC Produzioni, Atlas Consorziate (Rome)
    • Interprètes
      Philippe Noiret, Alberto Sordi, Roland Dubillard, Gisèle Préville, Dominique Zardi, Paul Crauchet
    • Année
      1978
    • Durée
      1h 30
    • Pays de production
      France, Italie
    • Format
      VO
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom