LINDA VEUT DU POULET !

LINDA VEUT DU POULET !

Chiara Malta, Sébastien Laudenbach

  • Linda, 8 ans, vit seule avec sa maman Paulette et sa chatte Gazza dans une paisible cité. Giulio, son papa est mort quand elle était toute petite, et Paulette n’a pas refait sa vie après la mort de Giulio. Linda ne se souvient pas de son papa mais elle se souvient d’une recette qu’il faisait, celle du poulet aux poivrons. Alors quand sa mère lui promet de faire ce poulet, grève générale ou pas, elle ne lâchera l’affaire pour rien au monde ! La chasse à la volaille commence, et tout le quartier s’en mêle…

    Linda veut du poulet ! est un film drôle et tendre, à destination de toute la famille. Un film qui parle de l’enfance comme un enfant le ferait, sans mièvrerie, sans emphase, avec moquerie, insolence et poésie.
    Dans ce film, il n’y a pas de mondes fantastiques : l’histoire se passe aujourd’hui, dans une petite cité ordinaire, un jour de grève générale. Il n’y a pas de sorcier, pas de grande quête pour sauver le monde, et la seule créature volante n’est qu’un… poulet !
    Ce poulet est un MacGuffin derrière lequel on court. Il est l’occasion pour une mère et sa fille de se retrouver en faisant le deuil du père, décédé il y a plusieurs années lorsque Linda avait tout juste 1 an. Cette mort a laissé un vide entre Linda et Paulette, la trajectoire du film est de le combler.
    Loin d’être une histoire de mort, c’est donc surtout une histoire de vie. La narration se dirige progressivement vers le collectif : Paulette et Linda entraînent avec elles de plus en plus de monde, comme un aimant. On passe d’un deux-pièces-cuisine au parvis d’une cité, d’une famille monoparentale à tous les habitants du quartier. […]
    Linda veut du poulet ! est un hymne à la liberté, à la révolte, au désordre, voire à l’anarchie. Cette vitalité se propage comme une irrésistible tache d’huile qui fait tout glisser sur son passage : règles, bon sens, ordre établi. Un film qui retombe en enfance, comme ses personnages qui, au fil de l’histoire, d’adultes responsables deviennent peureux, menteurs, tricheurs, révèlent leurs failles, ne craignent pas le ridicule.
    C’est un film qui disjoncte, avec un sens aigu de l’absurde et du burlesque, empruntant des sentiers multiples, passant du sérieux au merveilleux, avec un humour parfois teinté de mélancolie, pour parler à cette enfance enfouie en chacun de nous.
    Note d’intention, Dossier de presse Gebeka Films

  • Réalisation
    Chiara Malta, Sébastien Laudenbach
  • Scénario
    Chiara Malta, Sébastien Laudenbach
  • Montage
    Catherine Aladenise
  • Musique
    Clément Ducol
  • Producteur (s)
    Marc Irmer, Emmanuel-Alain Raynal, Pierre Baussaron, Flaminio Zadra
  • Productions
    Dolce vita films, Miyu Productions, Palosanto Films, France 3 Cinéma, avec la contribution du CNC et du Ministero della Cultura, avec le soutien d’Eurimages, de Région Île-de-France
  • Distribution France
    Gebeka Films
  • Interprètes
    Mélinée Leclerc, Clotilde Hesme, Laetitia Dosch, Esteban, Patrick Pineau, Claudine Acs, Jean-Marie Fonbonne, Antoine Momey, Scarlett Cholleton, Alenza Dus, Anais Weller
  • Année
    2023
  • Durée
    73 min
  • Pays de production
    France, Italie
  • Citation
    "On va le pêcher à la ligne le poulet."
Et vous, qu’en pensez-vous ?

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d’un *.

Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

Festival du Film Italien de Villerupt

Festival du Film Italien de Villerupt
6 rue Clemenceau
54190 Villerupt


+33 (0)3 82 89 40 22
organisation@festival-villerupt.com

©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom