LE GRAND EMBOUTEILLAGE

L’INGORGO

0h 2min
1979
Story of L’INGORGO
L'INGORGO LE GRAND EMBOUTEILLAGE

Par une chaude journée d'été, un homme d'affaires (Alberto Sordi) est accueilli par son secrétaire à l'aéroport de Ciampino à Rome. À bord d'une Jaguar, ils empruntent une autoroute où ils sont bientôt bloqués dans un énorme embouteillage à proximité d'une station-service, avec pour horizon un cimetière de voitures et une baraque isolée. Des personnages d'origines sociales diverses sont alors obligés de se côtoyer. Figurent notamment : une famille napolitaine au complet dont la plus jeune des filles est enceinte d'un petit "bâtard" ; un couple (Annie Girardot et Fernando Rey) en partance pour leur anniversaire de mariage ; un jeune homme (Patrick Dewaere) pressé de rejoindre sa fiancée ; quatre vieux mafiosi ; une jeune fille féministe (Angela Molina) ; un étrange trio, un jeune couple (Gérard Depardieu et Miou-Miou) et un "Professeur" (Ugo Tognazzi) ; un blessé dans une ambulance ; trois jeunes nazillons ; un acteur de renom (Marcello Mastroianni).

La situation s'éternise toute la journée et toute la nuit. La vie dans l'embouteillage peu à peu s'organise mais les tensions et les exaspérations gagnent. Le lendemain, un hélicoptère apparaissant dans le ciel annonce la fin de l'embouteillage. Les moteurs vrombissent mais aucune voiture ne démarre. Le ciel s'obscurcit de plus en plus...

 

« Comédie de l’absurde ou kammerspiel grotesque ? Tiré d’un récit de Julio Cortázar, cette apocalypse sur autoroute dûe aux plumes de Comencini, Bernardino Zapponi (partenaire habituel de Fellini) et Ruggero Maccari (partenaire de Scola) a l’ambition d’étudier in vitro le comportement collectif d’un très large ensemble de "monstres" sans morale. Une vaste troupe d’acteurs italiens, espagnols et français célèbres et moins célèbres, donne vie à une pièce entre Brecht et Beckett. Le réalisateur s’apitoie sur la fin de l’humanité, et surtout de l’humanisme, un esprit qui domine son œuvre. »

Lorenzo Codelli, critique cinématographique

Rétrospective Luigi Comencini - Villerupt, octobre 2017  

« J'ai fait un film qui pour moi est un tournant car je commence justement avec les tons qui m'étaient familiers de la comédie à l'italienne, de la satire, de cette faculté que nous avons de rire de nos malheurs, pour passer à une prise de conscience plus dramatique et profonde de ce que nous sommes et de notre mode de vivre. »

Luigi Comencini

    • L'INGORGO

      LE GRAND EMBOUTEILLAGE

      Par une chaude journée d'été, un homme d'affaires (Alberto Sordi) est accueilli par son secrétaire à l'aéroport de Ciampino à Rome. À bord d'une Jaguar, ils empruntent une autoroute où ils sont bientôt bloqués dans un énorme embouteillage à proximité d'une station-service, avec pour horizon un cimetière de voitures et une baraque isolée. Des personnages d'origines sociales diverses sont alors obligés de se côtoyer. Figurent notamment : une famille napolitaine au complet dont la plus jeune des filles est enceinte d'un petit "bâtard" ; un couple (Annie Girardot et Fernando Rey) en partance pour leur anniversaire de mariage ; un jeune homme (Patrick Dewaere) pressé de rejoindre sa fiancée ; quatre vieux mafiosi ; une jeune fille féministe (Angela Molina) ; un étrange trio, un jeune couple (Gérard Depardieu et Miou-Miou) et un "Professeur" (Ugo Tognazzi) ; un blessé dans une ambulance ; trois jeunes nazillons ; un acteur de renom (Marcello Mastroianni).

      La situation s'éternise toute la journée et toute la nuit. La vie dans l'embouteillage peu à peu s'organise mais les tensions et les exaspérations gagnent. Le lendemain, un hélicoptère apparaissant dans le ciel annonce la fin de l'embouteillage. Les moteurs vrombissent mais aucune voiture ne démarre. Le ciel s'obscurcit de plus en plus...

       

      « Comédie de l’absurde ou kammerspiel grotesque ? Tiré d’un récit de Julio Cortázar, cette apocalypse sur autoroute dûe aux plumes de Comencini, Bernardino Zapponi (partenaire habituel de Fellini) et Ruggero Maccari (partenaire de Scola) a l’ambition d’étudier in vitro le comportement collectif d’un très large ensemble de "monstres" sans morale. Une vaste troupe d’acteurs italiens, espagnols et français célèbres et moins célèbres, donne vie à une pièce entre Brecht et Beckett. Le réalisateur s’apitoie sur la fin de l’humanité, et surtout de l’humanisme, un esprit qui domine son œuvre. »

      Lorenzo Codelli, critique cinématographique

      Rétrospective Luigi Comencini - Villerupt, octobre 2017

       

      « J'ai fait un film qui pour moi est un tournant car je commence justement avec les tons qui m'étaient familiers de la comédie à l'italienne, de la satire, de cette faculté que nous avons de rire de nos malheurs, pour passer à une prise de conscience plus dramatique et profonde de ce que nous sommes et de notre mode de vivre. »

      Luigi Comencini

    • Réalisation
      Luigi Comencini
    • Scenario
      Luigi Comencini, Ruggero Maccari, Bernardino Zapponi
    • Image
      Ennio Guarnieri
    • Montage
      Nino Baragli
    • Musique
      Fiorenzo Carpi
    • Producer (s)
      Silvio Clementelli, Anna Maria Clementelli
    • Productions
      Clesi Cinematografica, Filmédis, Greenwich Productions, Jose' Frade Producciones, Albatros Produktion
    • Distribution France
      Tamasa
    • Interprètes
      Alberto Sordi, Annie Girardot, Fernando Rey, Patrick Dewaere, Angela Molina, Marcello Mastroianni, Stefania Sandrelli, Ugo Tognazzi, Miou-Miou, Gérard Depardieu
    • Année
      1979
    • Durée
      2h 01
    • Pays de production
      Italie, Espagne, France, Allemagne
    • Format
      VOST
    • Citation
      La seule chose à faire c’est de rester calme.
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom