LUCE DEI MIEI OCCHI

LUCE DEI MIEI OCCHI

Giuseppe Piccioni

0h 2min
2021
Story of LUCE DEI MIEI OCCHI
LUCE DEI MIEI OCCHI Maria est une jeune femme qui a plein de problèmes. Elle est proprié­taire d'un magasin de surgelés qui n'a pas une grosse clientèle. Par ailleurs, suite à une rupture, elle est en procès contre les grands parents paternels de sa fille qui en réclament la garde. Elle emprunte de l'argent à Saverio, une petite frappe, qui essaie d'utiliser le pouvoir qu'il a sur elle. Antonio est chauffeur. Passionné de science-fiction, il vit davantage dans les univers de ses lectures que dans le monde réel. Déphasé. Occasionnellement Antonio et Maria se rencontrent. Lui est tout de suite amoureux et il n'imagine plus sa vie sans elle. Elle, en revan­che - chat échaudé craint l'eau froide - considère cette histoire comme une parenthèse brève et sans  importance. Mais  Antonio est prêt à tout pour soustraire Maria à l'emprise de Saverio. Jusqu'à se mettre à son service.   « Ce n'est pas un hasard si Antonio n'a pas de position morale. Il a beau ne pas être cynique comme Saverio, il l'aide tout de même dans ses entreprises criminelles, mais sans aucune complicité émotive. Il est certain de ne pas être contaminé, il a une innocence objective qui le rapproche, toute  proportion gardée de Mersault, l'étranger de Camus. Maria  est comme  une voix  qui l'appelle et lui ouvre un étroit passage de l'extérieur vers l'intérieur de la vie. Antonio, dans son errance,  y découvre un  but. Le passé de Maria est juste évoqué. Elle apparaît  ainsi, dès le début, comme une femme brisée par la mauvaise image qu'elle a d'elle-même. » Roberto  Escobar, Il Sole-24 Ore, 23 Septembre 2001   Prix d'interprétation pour Luigi Lo Cascio et Sandra Ceccarelli au Festival de Venise 2001
    • LUCE DEI MIEI OCCHI

      Maria est une jeune femme qui a plein de problèmes. Elle est proprié­taire d'un magasin de surgelés qui n'a pas une grosse clientèle. Par ailleurs, suite à une rupture, elle est en procès contre les grands parents paternels de sa fille qui en réclament la garde. Elle emprunte de l'argent à Saverio, une petite frappe, qui essaie d'utiliser le pouvoir qu'il a sur elle.

      Antonio est chauffeur. Passionné de science-fiction, il vit davantage dans les univers de ses lectures que dans le monde réel. Déphasé.

      Occasionnellement Antonio et Maria se rencontrent. Lui est tout de suite amoureux et il n'imagine plus sa vie sans elle. Elle, en revan­che - chat échaudé craint l'eau froide - considère cette histoire comme une parenthèse brève et sans  importance. Mais  Antonio est prêt à tout pour soustraire Maria à l'emprise de Saverio. Jusqu'à se mettre à son service.

       

      « Ce n'est pas un hasard si Antonio n'a pas de position morale. Il a beau ne pas être cynique comme Saverio, il l'aide tout de même dans ses entreprises criminelles, mais sans aucune complicité émotive. Il est certain de ne pas être contaminé, il a une innocence objective qui le rapproche, toute  proportion gardée de Mersault, l'étranger de Camus. Maria  est comme  une voix  qui l'appelle et lui ouvre un étroit passage de l'extérieur vers l'intérieur de la vie. Antonio, dans son errance,  y découvre un  but. Le passé de Maria est juste évoqué. Elle apparaît  ainsi, dès le début, comme une femme brisée par la mauvaise image qu'elle a d'elle-même. »

      Roberto  Escobar, Il Sole-24 Ore, 23 Septembre 2001

       

      Prix d'interprétation pour Luigi Lo Cascio et Sandra Ceccarelli au Festival de Venise 2001

    • Réalisation
      Giuseppe Piccioni
    • Scénario
      Giuseppe Piccioni, Umberto Contarello, Linda Ferri
    • Image
      Arnaldo Catinari
    • Montage
      Esmeralda Calabria
    • Musique
      Ludovico Einaudi
    • Producteur (s)
      Lionello Cerri, Luigi Musini
    • Productions
      Albachiara, Rai Cinema, Tele+, avec la contribution du MiBACT
    • Vente à l’étranger
      Adriana Chiesa Enterprises
    • Interprètes
      Luigi Lo Cascio, Sandra Ceccarelli, Silvio Orlando, Barbara Valente, Toni Bertorelli, Maya Sansa, Nadia Carlomagno, Paolo Pierobon, Mauro Marino, Ivano De Matteo
    • Année
      2001
    • Durée
      2h
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom