MA L’AMORE… SI !

0h 1min
2021
Story of MA L’AMORE… SI !
MA L’AMORE SI ! L’histoire débute… par la mort du grand-père, un paysan calabrais qui lasse un joli magot. Du coup la famille se transfère à Rome où Alfredo et Nunzio, le deux héritiers, ouvrent un restaurant. Leurs enfants découvrent avec ravissement la vie à Rome et s’y adaptent plutôt bien. Mais pour les parents, plutôt traditionalistes, c’est un vrai choc. Corrado, le fils d’Alfredo, trouve du travail dans une boutique et découvre qu’il est homosexuel ! Angelina, sa sœur, poursuit ses études à l’université. Elle y rencontre des jeunes gens aux moeurs bien plus libres que dans son village. Clotilde, en particulier, qui la prend sous son aile et l’aide à devenir une parfaite citadine. Son prof la charge d’un travail de recherche sur Ikea. Elle obtient un rendez-vous avec le sous-directeur, un jeune Suédois absolument charmant… qu’elle finit par présenter à ses parents. Pas évident pour Nunzio d’accepter toutes ces nouveautés, ces étrangetés. Heureusement, Annuccia, son épouse, est une femme de tête qui arrive à gérer toutes les situations au prix de bien des acrobaties…    « Comment choisissez-vous les histoires que vous produisez ? Pouvez-vous citer trois adjectifs qui qualifient votre ligne éditoriale ? - Mon choix se fonde en premier lieu sur les émotions que me procure la lecture du sujet, puis du scénario. Je suis producteur par passion et je suis mon instinct. Le nom de l’auteur m’intéresse moins que la beauté et le sens profond de l’histoire. Voilà pourquoi j’ai fait débuter de nombreux jeunes, scénaristes et réalisateurs. Parfois un débutant surprend bien plus agréablement qu’un auteur confirmé. - Selon vous, de qui doit dépendre le choix des comédiens, du producteur ou du réalisateur ? - Si je me réfère aux films que j’ai produits, je crois énormément en la collaboration entre le producteur et l’auteur. Je fais énormément confiance à mes auteurs, jusqu’à preuve du contraire. » Massimo Ferrero, producteur.
    • MA L’AMORE SI !

      L’histoire débute… par la mort du grand-père, un paysan calabrais qui lasse un joli magot. Du coup la famille se transfère à Rome où Alfredo et Nunzio, le deux héritiers, ouvrent un restaurant. Leurs enfants découvrent avec ravissement la vie à Rome et s’y adaptent plutôt bien. Mais pour les parents, plutôt traditionalistes, c’est un vrai choc. Corrado, le fils d’Alfredo, trouve du travail dans une boutique et découvre qu’il est homosexuel ! Angelina, sa sœur, poursuit ses études à l’université. Elle y rencontre des jeunes gens aux moeurs bien plus libres que dans son village. Clotilde, en particulier, qui la prend sous son aile et l’aide à devenir une parfaite citadine. Son prof la charge d’un travail de recherche sur Ikea. Elle obtient un rendez-vous avec le sous-directeur, un jeune Suédois absolument charmant… qu’elle finit par présenter à ses parents. Pas évident pour Nunzio d’accepter toutes ces nouveautés, ces étrangetés. Heureusement, Annuccia, son épouse, est une femme de tête qui arrive à gérer toutes les situations au prix de bien des acrobaties…

       

       « Comment choisissez-vous les histoires que vous produisez ? Pouvez-vous citer trois adjectifs qui qualifient votre ligne éditoriale ?
      - Mon choix se fonde en premier lieu sur les émotions que me procure la lecture du sujet, puis du scénario. Je suis producteur par passion et je suis mon instinct. Le nom de l’auteur m’intéresse moins que la beauté et le sens profond de l’histoire. Voilà pourquoi j’ai fait débuter de nombreux jeunes, scénaristes et réalisateurs. Parfois un débutant surprend bien plus agréablement qu’un auteur confirmé.

      - Selon vous, de qui doit dépendre le choix des comédiens, du producteur ou du réalisateur ?
      - Si je me réfère aux films que j’ai produits, je crois énormément en la collaboration entre le producteur et l’auteur. Je fais énormément confiance à mes auteurs, jusqu’à preuve du contraire. »

      Massimo Ferrero, producteur.

    • Réalisation
      Tonino Zangardi, Marco Costa
    • Scenario
      Marco Costa
    • Image
      Blasco Giurato, Marco Onorato, Alessio Gelsini Torresi
    • Montage
      Claudio Di Mauro
    • Musique
      Stefano Switala
    • Productions
      Blu Cinematografica
    • Interprètes
      Anna Maria Barbera, Alessandra Haber, Mrina Limosani, Elena Bouryka, Rodolfo Laganà, Andrea Tidona, Giovanni Pellegrino, Mirko Petrini
    • Année
      2006
    • Durée
      1h 30
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom