MEDITERRANEO

MEDITERRANEO

MEDITERRANEO

Gabriele Salvatores

0h 1min
1991
Story of MEDITERRANEO
MEDITERRANEO

Au printemps 1941, chargés d'une mission d'observation et de liaison sous le commandement du lieutenant Montini (Claudio Bigagli), huit jeunes soldats italiens débarquent sur une petite île de la mer Égée récemment abandonnée par leurs alliés allemands. Leur bateau est coulé par l'ennemi et leur radio tombe en panne. L'endroit n'a pas une importance stratégique particulière et nos héros sont oubliés. Le site est d'une grande beauté. Les hommes ayant été déportés lors du raid allemand, il se révèle habité uniquement par des femmes, des vieillards, des enfants et un pope italophone. Les Grecs, d'abord méfiants, acceptent peu à peu ces occupants dans leur communauté. Les jeunes Italiens sont sensibles à la chaleur et à la douceur du lieu et des habitants. Leur envie de combattre disparaît et des liens de camaraderie, parfois des rapports sentimentaux, s’instaurent entre militaires et civils. La guerre, l'Italie, les familles, tout semble loin, à des années-lumière.

Mais un jour un petit avion apparaît dans le ciel, porteur de nouvelles bouleversantes. On est en 1943, Mussolini est tombé…

 

« Fidèle à la tradition de la comédie à l'italienne, Gabriele Salvatores trousse un portrait de groupe subtilement corrosif. Il y a du Monicelli dans ce Mediterraneo à l’humour noir et aux personnages désenchantés mais toujours sympathiques. La petite escouade de bouffons est campée par des comédiens excellents, dans la lignée de Gassman ou Sordi. Drôles malgré eux, peu conscients de l’absurdité de leur situation, ils incarnent l’Italien moyen, d’hier et d’aujourd’hui, velléitaire, toujours prêt à s’engager mais se réfugiant dans la fuite. Fuir la vie d’avant, les responsabilités familiales et politiques, quitte à le regretter plus tard sans vraiment assumer cette lâcheté ordinaire. »

Anne Dessuant, Télérama, 20 janvier 2007

    • MEDITERRANEO

      Au printemps 1941, chargés d'une mission d'observation et de liaison sous le commandement du lieutenant Montini (Claudio Bigagli), huit jeunes soldats italiens débarquent sur une petite île de la mer Égée récemment abandonnée par leurs alliés allemands. Leur bateau est coulé par l'ennemi et leur radio tombe en panne. L'endroit n'a pas une importance stratégique particulière et nos héros sont oubliés. Le site est d'une grande beauté. Les hommes ayant été déportés lors du raid allemand, il se révèle habité uniquement par des femmes, des vieillards, des enfants et un pope italophone. Les Grecs, d'abord méfiants, acceptent peu à peu ces occupants dans leur communauté. Les jeunes Italiens sont sensibles à la chaleur et à la douceur du lieu et des habitants. Leur envie de combattre disparaît et des liens de camaraderie, parfois des rapports sentimentaux, s’instaurent entre militaires et civils. La guerre, l'Italie, les familles, tout semble loin, à des années-lumière.

      Mais un jour un petit avion apparaît dans le ciel, porteur de nouvelles bouleversantes. On est en 1943, Mussolini est tombé…

       

      « Fidèle à la tradition de la comédie à l'italienne, Gabriele Salvatores trousse un portrait de groupe subtilement corrosif. Il y a du Monicelli dans ce Mediterraneo à l’humour noir et aux personnages désenchantés mais toujours sympathiques. La petite escouade de bouffons est campée par des comédiens excellents, dans la lignée de Gassman ou Sordi. Drôles malgré eux, peu conscients de l’absurdité de leur situation, ils incarnent l’Italien moyen, d’hier et d’aujourd’hui, velléitaire, toujours prêt à s’engager mais se réfugiant dans la fuite. Fuir la vie d’avant, les responsabilités familiales et politiques, quitte à le regretter plus tard sans vraiment assumer cette lâcheté ordinaire. »

      Anne Dessuant, Télérama, 20 janvier 2007

    • Réalisation
      Gabriele Salvatores
    • Scénario
      Enzo Monteleone
    • Image
      Italo Petriccione
    • Montage
      Nino Baragli
    • Musique
      Giancarlo Bigazzi, Marco Falagiani
    • Producteur (s)
      Gianni Minervini, Mario Cecchi Gori, Vittorio Cecchi Gori, Silvio Berlusconi
    • Productions
      A.M.A. Film, Penta Films, Silvio Berlusconi Communications
    • Distribution France
      UGC
    • Interprètes
      Diego Abatantuono, Claudio Bigagli, Giuseppe Cederna, Claudio Bisio, Gigio Alberti, Ugo Conti, Memo Dini, Vasco Mirandola, Vanna Barba, Luigi Montini, Irene Grazioli, Antonio Catania
    • Année
      1991
    • Durée
      1h 36
    • Pays de production
      Italie
    • Format
      VO ST Anglais
    • Citation
      Trois ans que vous êtes là !
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom

    Vous avez bien été abonné à la newsletter

    Il y a eu une erreur en essayant d’envoyer votre demande. Veuillez essayer à nouveau.

    Festival du Film Italien de Villerupt will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.