MIRACOLO A PALERMO

MIRACOLO A PALERMO

MIRACLE A PALERME

0h 1min
2021
Story of MIRACOLO A PALERMO
MIRACOLO A PALERMO MIRACLE A PALERME Une journée à Palerme, vue à travers les yeux de Totò, un gamin de douze ans amoureux fou de la belle Lina. Le jeune garçon veut venger son père, assassiné il y a quelques mois. Le soir, il cache une arme dans une feuille de journal, celle qui annonce le meurtre de celui-ci. Le jour, il se promène dans les rues de la ville avec un pistolet dans ses poches, espérant retrouver les hommes qui ont conduit son père au cimetière. Chaque jour, il se rend à la décharge en compa­gnie de son frère Rosario pour dénicher des objets qu'il essayera tant bien que mal de revendre à Sparagna, un boss qui ne fait peur à personne, amoureux de la mère des deux gar­çons. Celle-ci qui travaille notamment dans l'atelier de Sparagna essaie tant bien que mal d'élever dignement ses deux enfants, perturbés par la mort de leur père. Totô marche inexorablement dans les rues de Palerme, ville dépeinte comme une sorte de «cour des miracles» peu­plée de petits truands, de receleurs, de tueurs sans pitié, de poètes clowns, de maraudeurs-poètes, de pickpockets paralytiques, de pau­vres malheureux, de crève-la-faim... Autour d'un bon repas, Sparagna invite tous ces amis, ceux de cette Palerme miséreuse, à se joindre à lui et boire à la santé de tous les "morti di fame". Après cette petite fête Totô va décider de refuser la logique de la violence au nom de l'amour et de la vie.   Une jolie fresque chorale, dont la vraie protagoniste est Palerme, qu'on ne peut oublier : Palerme le jour, la nuit, ses décharges, ses faubourgs, ses clochers, ses églises, ses cours. Mais plus qu'un portrait néoréa­liste (on pourrait en effet s'y attendre de la part d'un réalisateur comme Beppe Cino qui a longtemps travaillé avec Roberto Rossellini) les images donnent vie à une vision lyrique, poétique, transformée par les yeux de celui qui, comme Totô, est encore innocent. Hors de l'espace et du temps, sans connections particulières avec la réalité, la valeur de ce film "métaphysique" vient de son traitement ironique de la "malavita", entre lieux communs et aspects folkloriques qui font sourire, "Miracolo a Palermo" est un acte d'amour de Beppe Cino vers sa Sicile. Francesca Onorati, Film UP.COM
    • MIRACOLO A PALERMO

      MIRACLE A PALERME

      Une journée à Palerme, vue à travers les yeux de Totò, un gamin de douze ans amoureux fou de la belle Lina. Le jeune garçon veut venger son père, assassiné il y a quelques mois. Le soir, il cache une arme dans une feuille de journal, celle qui annonce le meurtre de celui-ci. Le jour, il se promène dans les rues de la ville avec un pistolet dans ses poches, espérant retrouver les hommes qui ont conduit son père au cimetière. Chaque jour, il se rend à la décharge en compa­gnie de son frère Rosario pour dénicher des objets qu'il essayera tant bien que mal de revendre à Sparagna, un boss qui ne fait peur à personne, amoureux de la mère des deux gar­çons. Celle-ci qui travaille notamment dans l'atelier de Sparagna essaie tant bien que mal d'élever dignement ses deux enfants, perturbés par la mort de leur père. Totô marche inexorablement dans les rues de Palerme, ville dépeinte comme une sorte de «cour des miracles» peu­plée de petits truands, de receleurs, de tueurs sans pitié, de poètes clowns, de maraudeurs-poètes, de pickpockets paralytiques, de pau­vres malheureux, de crève-la-faim... Autour d'un bon repas, Sparagna invite tous ces amis, ceux de cette Palerme miséreuse, à se joindre à lui et boire à la santé de tous les "morti di fame". Après cette petite fête Totô va décider de refuser la logique de la violence au nom de l'amour et de la vie.

       

      Une jolie fresque chorale, dont la vraie protagoniste est Palerme, qu'on ne peut oublier : Palerme le jour, la nuit, ses décharges, ses faubourgs, ses clochers, ses églises, ses cours. Mais plus qu'un portrait néoréa­liste (on pourrait en effet s'y attendre de la part d'un réalisateur comme Beppe Cino qui a longtemps travaillé avec Roberto Rossellini) les images donnent vie à une vision lyrique, poétique, transformée par les yeux de celui qui, comme Totô, est encore innocent. Hors de l'espace et du temps, sans connections particulières avec la réalité, la valeur de ce film "métaphysique" vient de son traitement ironique de la "malavita", entre lieux communs et aspects folkloriques qui font sourire, "Miracolo a Palermo" est un acte d'amour de Beppe Cino vers sa Sicile.

      Francesca Onorati, Film UP.COM

    • Réalisation
      Beppe Cino
    • Scénario
      Beppe Cino
    • Image
      Adolfo Bartoli
    • Montage
      Mauro Bonanni
    • Musique
      Carlo Siliotto
    • Producteur (s)
      Maurizio Tedesco, Marco Risi
    • Productions
      Sorpasso Film
    • Distribution France
      Les Grands Films Classiques
    • Vente à l’étranger
      Intramovies
    • Interprètes
      Tony Sperandeo, Vincent Schiavelli, uigi Maria Burruano, Maria Grazia Cucinotta, Fausto Russo Alesi, Michèle Lucchese, Valentina Graziano
    • Année
      2004
    • Durée
      1h 37
    • Pays de production
      Italie
    Movie, TV Show, Filmmakers and Film Studio WordPress Theme.

    Press Enter / Return to begin your search or hit ESC to close

    En vous inscrivant, vous acceptez nos Conditions générales d’utilisation et notre Politique de confidentialité .

    Les nouvelles adhésions ne sont pas autorisées.

    Festival du Film Italien de Villerupt

    Festival du Film Italien de Villerupt
    6 rue Clemenceau
    54190 Villerupt


    +33 (0)3 82 89 40 22
    organisation@festival-villerupt.com

    ©2021 Festival du Film Italien de Villerupt - Tous droits réservés - Réalisation Agacom